Où en est la situation générale aux États-Unis?

Les idées émises dans ce texte ne reflètent pas nécessairement les idées de la rédaction.

« Le monde, cependant, est en train de passer de la prescription de gouvernance mondiale unitaire de Davos, à la décentralisation et à la multipolarité – à la poursuite de la renaissance de l’autonomie, des valeurs historiques et de la souveraineté. » – Alastair Crooke


Par James Howard Kunstler – Le 3 février 2023 – Source Clusterfuck Nation

https://i1.wp.com/www.lesoir.be/sites/default/files/dpistyles_v2/ls_16_9_864w/2023/02/05/node_493344/29856180/public/2023/02/05/B9733393599Z.1_20230205175528_000+GAUM5JRDN.2-0.jpg?w=800&ssl=1

Avez-vous déjà oublié l’incident des ballons chinois ? Ne vous inquiétez pas, vous l’oublierez. Ce n’était qu’une distraction momentanée de la lenteur de l’effondrement de notre pays. Et il s’est accompagné d’un rapport sur l’emploi exceptionnel, marqué par des embauches dans le secteur des « loisirs et de l’hôtellerie ». Curieusement, le même mois a vu un nombre record de saisies de voitures, encore plus élevé qu’au plus profond du grand fiasco financier de 2009 – ce qui soulève la question suivante : comment tous ces gens sans voiture vont-ils se rendre à Disney World ? Et qu’utiliseront-ils comme argent là-bas ?

 

La semaine dernière, l’Amérique était emmitouflée, blottie à côté de chauffages d’appoint et de poêles à bois pour résister à un super souffle arctique qui nous a également détournés du discours alarmiste sur le réchauffement climatique que l’industrie de l’agit-prop a intensifié pour remplacer l’histoire de la Covid-19 qui se désintègre dans l’espace d’attention du public. Leçon : plus notre gouvernement devient impuissant et inepte, plus il cherchera à donner l’apparence d’un contrôle exquis sur tout… l’emploi… la météo. L’erreur principale de la croisade contre le changement climatique est que notre gouvernement ne peut rien faire à ce sujet, à part prendre la pose et faire semblant – et émettre plus de règlements idiots qui empêchent les gens de faire des affaires et de mener leur vie.

Les citoyens, alias le public, ont été divisés avec succès et formés en deux factions politiques. A gauche : ceux qui croient tout ce que les représentants du gouvernement leur disent, même si c’est absurde. La plupart des principaux membres de cette faction étaient auparavant des personnes qui ne croyaient rien de ce que le gouvernement leur disait, mais ils se sont ensuite « réveillés ». Maintenant, ils croient que les vaccins ARNm sont vraiment bons pour vous… que baser toute conduite sociale sur la couleur de la peau exorcisera le racisme de la société… et que la confusion sexuelle est l’état psychologique le plus élevé et le meilleur de l’être. Si vous essayez de débattre de l’un de ces points avec eux, ils vous bloqueront ou vous annuleront. Si ça ne marche pas, ils orchestreront un nouvel épisode de chaos politique comme excuse pour vous bousculer.

A droite : ceux qui sont sceptiques et inquiets de la surenchère gouvernementale, ceux qui s’opposent à la censure officielle envahissante, ceux qui résistent à la manipulation du langage pour inverser et subvertir un système de valeurs autrefois cohérent, ceux qui reconnaissent une arnaque quand ils en voient une et la coercition quand ils la ressentent, ceux qui respectent la longue lutte de l’humanité pour construire une vision compréhensible de la réalité et des mécanismes pour la tester. Ceux qui insistent sur un certain degré de liberté personnelle dans le cadre d’une règle de droit juste et droite.

Rien n’est plus évident que l’opposition implacable entre ces deux factions. L’ascension de la gauche suit exactement notre trajectoire vers l’effondrement. Le phénomène de psychose collective est le résultat d’une panique réprimée face au modèle économique vacillant de l’Amérique, en particulier au sein de la classe dirigeante et des « experts » censés être aux commandes. Plus leur gestion et leur expertise échouent, plus ils cherchent désespérément à contrôler chaque levier de la vie quotidienne. Très vite, leurs politiques deviennent abrutissantes, au sens pur du terme.

La droite perçoit que ses adversaires ont perdu la tête, mais on ne peut pas discuter avec des gens qui sont littéralement fous. Ce qu’il faut faire, c’est leur arracher le pouvoir politique. Dans la folie de la Gauche, le pouvoir n’est qu’une force destructrice, et la coercition une forme de recherche du plaisir. Incapables de contrôler les dynamiques en jeu, ils cherchent à les briser, à provoquer le plus de chaos possible, afin de punir les non-insensibles.

C’est exactement ce que fait le Green New Deal. Incapable de contrôler les changements dynamiques perturbateurs dans l’industrie mondiale du pétrole et du gaz dont dépendent nos économies de haute technologie, la gauche prétend qu’il existe un système énergétique « vert » qui peut remplacer les combustibles fossiles par des dispositifs éoliens et solaires qui ne s’auto remplacent pas et dont la fabrication et le déploiement nécessitent des combustibles fossiles. C’est habile et très hypothétique (c’est un vœu pieux), et l’effet net de cette grande croisade sera d’accélérer l’effondrement et l’appauvrissement de notre société (la punition).

Gardez tout cela à l’esprit lorsque vous observez les enquêtes du Congrès qui viennent de commencer. Bien qu’il soit probable qu’elles révèlent les machinations insensées et sans doute criminelles d’une bureaucratie paniquée, et des personnalités qui la dirigent, la Gauche restera imperméable à toute révélation véridique qui en sortira. Bien sûr, nombre de ces fonctionnaires sont coupables d’actions extrêmement préjudiciables aux habitants de ce pays, et les masses de la Gauche qui ont soutenu ces actions – comme les vaccinations obligatoires – seront parmi les plus touchées. Elles auront du mal à admettre ce qu’elles se sont infligées à elles-mêmes.

Ainsi, les audiences à venir, comme celle du sous-comité de la Chambre sur l’armement du gouvernement, ne feront probablement pas changer d’avis vos amis et parents coincés dans la psychose collective Jacobine-Wokiste. Mais les audiences seront un pas en avant pour arracher le pouvoir à ces maniaques. Une partie de cette étape consistera à démontrer la malhonnêteté des récentes élections, afin d’éliminer les mécanismes implantés qui ont permis cette malhonnêteté : les bulletins de vote par correspondance, les bulletins sans carte d’identité, les lois sur les « électeurs motorisés », les machines électroniques de comptage des votes. Si cela peut être réparé, la Gauche pourra être chassée du pouvoir. (sic)

Les auditions se dérouleront dans le contexte de la détérioration de notre mascarade en Ukraine. Le régime Zelensky que nous avons utilisé pour fomenter ce conflit avec la Russie est en train de perdre sa capacité à créer le chaos dans ce coin du monde. L’opération d’envoi de chars d’assaut récemment annoncée ne servira à rien. L’objectif de guerre de la Russie est simple : l’élimination du chaos à sa frontière. C’est quelque chose que le parti du chaos américain ne peut pas comprendre. Comment réagira-t-il lorsque le chaos sera terminé en Ukraine ? Probablement en tentant de fomenter le chaos dans un autre coin du monde – une autre raison pour laquelle le pouvoir doit lui être arraché.

Il y a aussi, bien sûr, la détérioration de la scène économique en arrière-plan des choses politiques. La contagion de l’insolvabilité se propage maintenant parmi les acteurs majeurs, entreprises globales, marques nationales, constructeurs automobiles, détaillants géants qui ferment leurs points de vente par centaines. Il s’agit en fait d’une tendance positive. Au fur et à mesure que les géants tomberont, leur rôle dans la vie quotidienne sera assumé par des organismes plus petits occupant des niches dans les écologies économiques locales. Il s’agit d’un horizon lumineux pour les jeunes qui, autrement, sombreraient dans le désespoir. Préparez-vous à faire des affaires ! L’opportunité vous attend ! Lorsque vous l’embrasserez, votre folie se dissoudra et le monde aura de nouveau un sens.

James Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

2 réflexions sur “Où en est la situation générale aux États-Unis?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *