Défaite garantie de l’Otan en Ukraine : le quart des chars promis seront livrés sans munitions!

Par Marc Rousset.

 

L’OTAN avait promis en janvier à Kiev de lui fournir 320 chars d’ici le printemps. En avril seulement 50 blindés pourront finalement être livrés. L’Ukraine va se trouver dans une situation impossible sans chars et sans munitions lors de l’offensive russe majeure prévue en mars ou en avril.

Le Ministre allemand de la défense Boris Pistorius a vertement critiqué certains pays membres de l’OTAN ( Danemark, Pays-Bas, Pologne) qui s’étaient permis de faire pression sur l’ Allemagne en lui donnant de leçons de morale afin qu’elle autorise la livraison de chars Leopard 2 à l’Ukraine. Copenhague, Varsovie et la Haye ne pourront envoyer qu’un très petit nombre des chars promis. Les stocks de Leopard 2 A4 de la Pologne ne sont pas opérationnels et ceux qui sont en possession des Pays-Bas ont été mis hors service, il y a 20 ans !

La livraison directe de chars Leopard 2 A6 par l’Allemagne sera assurée, mais aussi en un moins grand nombre que prévu, soit 7 chars Leopard 2 selon The Times, ce qui correspond à un groupuscule de chars, alors qu’il avait été prévu un minimum de 60 chars, soit deux bataillons de chars en Ukraine ! Le Royaume-Uni connait également des problèmes de logistique avec l’envoi de seulement 4 chars Challenger2, beaucoup trop lourds pour passer les ponts en Ukraine, au lieu des 12 qui avaient été promis.

Or l’Ukraine commence déjà à manquer de chars pour résister à l’armée russe. Selon le magazine Forbes, en février 2022, lors du début du conflit avec la Russie, l’Ukraine disposait de 800 chars Russes T-64, mais la moitié a déjà été détruite par l’artillerie russe, et contrairement aux autres chars T-72 et T-80 de l’armée ukrainienne, ces tanks détruits ne pourront pas être remplacés. D’où les appels au secours de Zelenski pour recevoir un grand nombre de chars puissants et modernes. A titre de comparaison, il faut savoir que la France de Macron ne dispose que de 200 chars Leclerc pour son Armée ! Pour la première fois, le Président polonais Andrzej Duda a osé reconnaître que la Russie vaincra si l’OTAN n’est pas capable de fournir rapidement une aide importante à l’Ukraine en matière d’armement et de munitions.

Mais la révélation qui ramène à la raison les élites occidentales inconscientes, les Biden, Scholz, Von der Leyen et Cie, les Macron infantiles et irresponsables qui annoncent une guerre de longue durée sans en avoir les moyens, les médias menteurs payés par les subventions publiques à la tête du client, c’est lorsque le magazine Forbes a le courage d’annoncer que Kiev n’a pas besoin en fait de 50 chars, ni même de 300 chars, mais bel et bien de 1500 blindés, afin de pouvoir résister à Moscou ! Selon Foreign Policy, la Russie va aligner pour la prochaine offensive en Ukraine 1800 chars, 3 950 véhicules blindés, 2 700 systèmes d’artillerie, 810 Canons auto moteurs de l’ère soviétique (Grad et Smerch), 400 avions de chasse et 300 hélicoptères.

En ce qui concerne les munitions, Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN a confirmé ce lundi 20 février «  la course à la logistique » avec la Russie ains que la gravité de la crise militaro-industrielle qui paralyse l’OTAN :

« Le taux actuel des dépenses de munitions de l’Ukraine est plusieurs fois supérieur à notre taux de production actuel. Cela met nos industries de défense à rude épreuve. Par exemple, le temps d’attente pour les munitions de gros calibre est passé de 12 à 28 mois. Les commandes passées aujourd’hui ne seraient livrées que deux ans et demi plus tard. Nous devons donc accélérer la production. Et investir dans notre capacité de production.

Eh bien, c’est une question que nous avons commencé à aborder l’année dernière, parce que nous avons réalisé que face à l’énorme quantité de soutien nécessaire à l’Ukraine, la seule façon de la fournir était de puiser dans nos stocks existants. Mais bien sûr, à long terme, nous ne pouvons pas continuer à faire cela ; nous devons produire davantage, pour être en mesure de livrer suffisamment de munitions à l’Ukraine, mais en même temps, nous devons nous assurer que nous avons suffisamment de munitions pour protéger et défendre tous les Alliés de l’OTAN, chaque pouce du territoire allié. »

Quatre responsables américains viennent de déclarer à Politico que les Etats-Unis ne pourraient finalement pas envoyer à Kiev des « systèmes de missiles tactiques de l’armée » car « il n’y en a pas en réserve ». Cela signifie que les Etats-Unis sont tout simplement dans l’incapacité de fournir les armes dont les Ukrainiens ont désespérément besoin !

Il ne fait donc aucun doute que l’OTAN traverse une crise militaro-industrielle sans précédent. Cette » course à la logistique » auto-proclamée, cette guerre d’usure prouve que l’OTAN n’était pas préparée à mener une guerre prolongée par procuration contre la Russie. L’OTAN n’a tout simplement pas, contrairement aux nombreuses usines russes dans l’Oural qui travaillent en 3X8, les ressources et les équipements nécessaires pour satisfaire les besoins en munitions de l’Ukraine.

L’OTAN, les Européens et les Etats-Unis ont fait un mauvais calcul croyant que la Russie allait s’effondrer suite aux sanctions économiques, bancaires et monétaires de cheval ! La Russie non endettée se porte cependant comme un charme, tant pour son rouble, que pour sa croissance économique et ses ressources financières inépuisables, puisque Poutine a dit à ses généraux qu’il n’y aura aucune limite, qu’ils pourront demander tout ce dont ils ont besoin en matériel, en munitions et en hommes. La morale effarante de l’histoire, c’est que les capacités militaro-industrielles, malgré la gigantesque disproportion de plus de 1 à 20 des budgets de défense combinés des 30 pays de l’OTAN dont les Etats-Unis, ne peuvent pas rivaliser avec celles de la seule Russie !

La Russie n’a même pas un besoin vital des capacités de la Chine. Elle a besoin simplement parfois pour Wagner ou d’une façon sporadique et très ponctuelle d’un simple petit coup de main de l’Iran (drones) ou de la Corée du Nord (roquettes et obus d’artillerie). ll est certain que si les Chinois se décident aussi à apporter une petite supplémentaire amicale à la Russie, l’OTAN a encore moins de chances avec ses capacités de production lilliputiennes. C’est la raison pour laquelle le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a réitéré une mise en garde impuissante et purement formelle ce lundi 20 février, suite à la prochaine visite de Xi Jinping à Moscou, car Pékin pourrait aussi entrer dans la danse d’une façon secrète, très limitée et discrète, ce qui sera sans doute le cas.

Pour la première fois, le journaliste Dave Anderson du Jerusalem Post envisage » une paix juste et durable » avec des concessions territoriales de Kiev à la Russie ! Ca commence donc à sentir le sapin pour l’Ukraine ! La guerre d’usure penche du côté de Moscou car la Russie prévoyante, héritière de l’URSS, contrairement à l’OTAN, a tous les moyens nécessaires, avec même de la marge, pour maintenir le rythme et l’ampleur suffisante, afin de satisfaire les besoins de son Armée, et cela malgré les sanctions contre-productives de l’UE pour ses populations et pour la compétitivité de ses industries.

La victoire de la Russie en Ukraine semble donc inéluctable. Elle se concrétisera par la grande offensive russe au Printemps où pour la première fois l’aviation sera aussi amplement utilisée, en dépit de la défense anti-aérienne ukrainienne, avec de nombreux missiles, pilotée de façon étroite directement par l’OTAN. La Russie vaincra pour avoir gardé sa tête froide avec Poutine qui n’est ni fou ni malade malgré la propagande éhontée de l’OTAN, pour avoir gardé son réalisme, et ne pas avoir eu le comportement orgueilleux et léger de la cigale otanesque avec ses généraux complaisants de salon, à la solde de l’Amérique, style Gamelin de BFM TV, qui rêvent et s’écoutent parler, assis quotidiennement « le cul sur leur chaise », devant les caméras médiatiques !

La Russie vaincra surtout pour avoir résisté victorieusement d’une façon surprenante aux sanctions économiques et financières des pays occidentaux, pour avoir gagné la course aux armements, la guerre d’usure, et avoir réussi la mobilisation supplémentaire en temps utile de 300 000 hommes.

Quant à la France, elle doit quitter l‘OTAN, reprendre la politique étrangère réaliste du général De Gaulle, virer l’adolescent Macron, les progressistes, les droits-de- l’hommistes, les gauchistes, les khmers verts, les bien-pensants décadents, procéder à une révolution conservatrice avec Zemmour et tous les patriotes réunis, et se tourner vers la Russie européenne, car notre avenir est à l’Est, pas à Wall Street, ni à Washington ! (???)

Marc Rousset

Auteur de « Comment sauver la France/ Pour une Europe des nations avec la Russie »

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

8 réflexions sur “Défaite garantie de l’Otan en Ukraine : le quart des chars promis seront livrés sans munitions!

  • 26 février 2023 à 3 h 48 min
    Permalien

    Ce texte est d’une évidence absolue que seuls les dirigeants traîtres ou fous européens tous servilement à genoux devant les usa refusent de voir et pratiquent la « méthode coué » en claironnant de partout ce qu’ils aimeraient se voir réaliser.
    Par contre je ne suis pas du tout sûr que zemmour soit le mieux placé pour relever la France car tel macron il parle bien mais à l’écouter assidument je l’ai entendu lâcher des « perles » à la macron, du « tout et son contraire » du style: il veut réformer la France sans quitter l’europe, ce qui est impossible. Il veut protéger les Français mais insulte les Chrétiens: ?????????……etc…etc…etc…
    Son seul cheval de bataille est l’immigration mais
    quid de l’économie?
    quid du social français?
    quid des no vax rejeté de la société?
    quid des travailleurs pauvres?
    quid de tant et tant d’autres sujets importants pour les Français?
    Il est plein de belles paroles et belles promesses, il m’a inspiré confiance et pour la première fois à 67 ans j’ai adhéré à un parti politique auquel j’ai modestement participé financièrement mais à force de l’écouter parler, d’entendre ses contradictions, cette confiance s’est transformé en défiance.

    Répondre
  • 26 février 2023 à 11 h 51 min
    Permalien

    Que vient faire le sinistre Zemmour dans cette soupe, sinon le cheveu ? Le cheveu, pas plus et c’est déjà beaucoup.
    Pour l’analyse de la guerre, c’est bien trop évident pour être juste, c’est tout au plus le nouveau poncif qui émerge, et s’il émerge, c’est qu’il convient au système.
    Il est stupéfiant qu’aucun commentateur ne puisse envisager que la guerre de destruction massive avec toutes les armes mises au point depuis des années soit le but et l’étape ultime du plan ouest.
    Comment et avec quoi, croyez vous que l’hégémonie va vaincre et détruire, la Russie, la Chine, l’Inde, le Pakistan et tous ceux sur la Terre qu’ils veulent soumettre, piller, subjuguer et voir disparaître ?
    Quels moyens faut-il employer pour atteindre ces fins ?
    J’ai l’impression d’entendre parler des idiots.

    Répondre
  • 27 février 2023 à 10 h 24 min
    Permalien

    “l’OTAN n’était pas préparée à mener une guerre prolongée par procuration contre la Russie”

    Dommage, faire tout un article de propagande pour finalement admettre que poutine a menti en affirmant que l’Otan voulait détruire la russie…
    Si ils n’étaient pas préparés, c’est qu’ils n’avaient pas l’intention de le faire…
    C’est le problème quand on ment, on finit par s’y perdre 😀

    Répondre
    • 2 mars 2023 à 17 h 52 min
      Permalien

      Poutine n,a pas menti quand il dit que l,OTAN veut balkaniser la Russie comme elle a fait de la Yougoslavie il y a vingt ans

      le constater ne fait pas de moi un poutinien mais ce qu,il faut comprendre c,est que CHINE ET RUSSIE devenue hégémonique ils feront pareil aux USA-OTAN

      IL FAUT TOUS LES CHASSÉS DU POUVOIR – SEUL LE PROLÉTARIA INTERNATIONAL PEUT LE FAIRE À LONG TERME NOUS LE SAVONS.

      ROBERT BIBEAU

      Répondre
  • 27 février 2023 à 15 h 31 min
    Permalien

    Je suis Finalement RUSSE. JE SUIS NE ET GRANDI AU CONGO KINSHASA, MAIS AU FINAL JE ME DIS QUE MON SANG DEVRAIT ETRE RUSSE CAR MON PRÉSIDENT POUTINE VAINCRA

    Répondre
  • Ping : Et mes chars ??? – Résistance Républicaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *