La partie d’échec entre l’Alliance du Pacifique et l’Alliance Atlantique (Sylvain Laforest)

Nous savons que les puissances impériales se partagent le monde, ses ressources, ses richesses, ses moyens de production (énergie, matières premières, usines, moyens de transport et main-d’œuvre salariée) et ses moyens d’échanges. Nous savons que dans cette guerre perpétuelle pour accumuler du capital, les puissances impériales complotent les unes contre les autres, seules ou en associations de malfaiteurs – en blocs impériaux sous l’hégémonie d’une superpuissance ou d’une autre (États-Unis contre Chine). Nous savons également que les « maîtres du monde » politique sont sous la gouverne des mégas corporations comme les GAFAM, Big Pharma, BlackRock BlackRock, la troisième puissance économique mondiale, fait main basse sur l’Ukraine – les 7 du quebec  et autres trusts énergétiques, financiers et du complexe militaro-industriel comme le démontre le politologue  Mearsheimer Document exceptionnel. Trajectoire probable de la guerre en Ukraine. Il n’y a aucune issue positive possible. – Strategika.

Par Claudio Buttinelli cet article est disponible  en anglais, en italien et en espagnole ici:
Articles du 31 Aout 2023

L’amalgame de toutes ces forces économiques, politiques, juridiques et militaires constitue ce que nous appelons L’IMPÉRIALISME. Toutefois, nous ne pensons pas comme monsieur Sylvain Laforest (article ci-dessous) que des superhéros comme Vladimir Poutine Macron et Poutine se positionnent cyniquement comme des anti-impérialistes (sic) – les 7 du quebec  transforment le monde et contrôlent son évolution globale du haut de l’Olympe moscovite ou pékinois ou parisien. De fait, le mode de production capitaliste est régi par des lois inexorables dont les moteurs sont les classes sociales antagonistes. Les leaders ne forgent pas les classes sociales, ce sont les classes sociales qui portent tel ou tel leader au pouvoir politique lui assignant la mission de faire fonctionner cet appareillage complexe pour les fins de reproduire l’espèce humaine. Sous le mode de production capitaliste, la jauge d’évaluation du succès ou de l’échec d’un leader est sa capacité à assurer les conditions d’accumulation du capital. Vladimir Poutine a-t-il accru les opportunités de profits et d’accumulation de capitaux de la classe capitaliste russe – intégrée au capitalisme mondialisé ?

Poutine – au nom et sous la supervision de la classe des oligarques – a réussi cet exploit en réorganisant mondialement le capital financier et industriel russe quand les États-Unis et l’Union européenne ont sanctionné et attaqué le capital russe, ont exproprié le capital russe investit en Occident, et ont forcé le capital russe à se trouver de nouveaux marchés, de nouveaux clients, de nouveaux alliés… dans ce que monsieur Sylvain Laforest appel la « guerre des mondialistes contre les nationalistes« … une idéologie mystique que reprend la gauche des BRICS+ en ce moment.  Les BRICS préconisent la « multipolarité unificatrice(!) » Oui ou non ? – les 7 du quebec.

C’est une erreur, Les BRICS+ la CEI, l’organisation de coopération de Shanghai – OCS – sont toutes des alliances impérialistes et/ou tiers-mondistes capitalistes qui se préparent à faire face aux alliances impérialistes occidentales comme l’OTAN, l’Union européenne, L’ALENA, l’AUKUS, etc. L’AUKUS et le QUAD se transforment en une sorte d’alliance…impérialiste sur le front du Pacifique – les 7 du quebec. Le développement « naturel » du mode de production capitaliste le pousse inexorablement vers l’impérialisme (mondialiste) et vers la guerre de partage des richesses et non pas vers le « nationalisme économique » QUESTION NATIONALE ET RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE SOUS L’IMPÉRIALISME (Livre gratuit) – les 7 du quebec. Chers lecteurs, vous appuyant sur ces prémices, veuillez comparer l’orientation idéologique matérialiste et l’orientation idéologique métaphysique.


Titre original: La partie d’échec en 3D de Vladimir Poutine

Par Sylvain Laforest

Vous trouverez toujours quelqu’un pour ridiculiser une théorie élaborée en la comparant à «une
partie d’échecs en 3D», comme si personne n’était capable de jouer aux échecs en 3D. Or, il est
divertissant de constater que Vladimir Poutine mène depuis 2008 une partie d’échecs en 3D pour mettre
un terme au mondialisme, l’idéologie maîtresse pour dominer la planète d’une toute petite élite
internationale composée des banques internationales, grands fonds d’investissements et leurs
multinationales.

Il ne sert à strictement rien d’observer le monde à travers une loupe politique, puisque le FMI, la
BRI, la Banque mondiale, la FED, BlackRock et Vanguard mènent le monde à travers leur contrôle sur
les pétrolières, multinationales, pharmaceutiques, médias, ONG et leur porte-parole visible qu’est le
Forum économique mondial de Davos.

La CIA et l’OTAN n’écoutent pas les présidents et Premiers ministres, ils sont tous à la solde de
cette clique mondialiste dont les terminaisons américaines sont le Council on foreign relation et la
Commission Trilatérale. Biden, Macron, Trudeau et Scholz sont de simples exécutants, de vulgaires
pions sur l’échiquier.

Ainsi, la lutte à mort actuelle entre deux idéologies est strictement économique. Ce n’est pas
celle des USA contre la Russie ou la Chine, mais celle des Mondialistes vs les Nationalistes. Le New
World Order, qui contrôlait depuis 1944 la civilisation mondiale, est aujourd’hui menacé par ceux qui
veulent qu’on respecte la souveraineté et l’indépendance des nations, un mouvement amorcé par un seul
homme, Vladimir Poutine.

Car voilà, les politiciens nationalistes ne se contentent pas d’être des pions,
mais utilisent réellement le pouvoir dont on les a investis. Heureusement, Poutine n’est plus seul, parce
qu’il a mené d’une main de maître sa partie d’échecs en 3D, qui arrive à son terme.

Avant de continuer, je justifie immédiatement l’utilisation de l’expression anglaise « New World
Order », plutôt que la francisée « Nouvel Ordre Mondial ». D’abord c’est un concept anglo-saxon, et non
français. Ensuite, c’est une erreur importante de traduction : le New World Order date de 1944 et
coïncide avec la conférence de Bretton-Woods ayant imposé le dollar américain comme monnaie de
réserve internationale, suite à la seconde guerre mondiale. Comme essentiellement, le monde transitait de
l’empire britannique à l’empire américain, ce qu’on devrait appeler l’Ordre Mondial du Nouveau Monde
fut imposé en 1944, et est aujourd’hui menacé par une partie de la planète qui se rebelle.

Pour comprendre l’état du monde en cet automne 2023, on doit posséder une boite à outils
complète : clouer une vis avec un marteau n’a jamais rien donné de bon, et en ce moment, la plupart des
journalistes et analystes, indépendants tout comme mainstreams, tentent de percer des trous avec un
rabot, parce que la plupart ignorent quelques préceptes de base, à la source de TOUTE la géopolitique
mondiale actuelle.

L’importance primordiale de l’analyse économique sur sa déclinaison politique en est un,
et en voici un autre encore plus important.

Un talon d’Achille

Entre 1999 et 2008, Vladimir Poutine a tout essayé pour intégrer la Russie à la communauté
internationale, à la seule condition que la souveraineté de la Russie y soit respectée. Le 10 mars 2007,
suite à l’annonce du président américain Bush jr que l’Ukraine et la Géorgie devenaient candidats pour
l’OTAN, Poutine lance un premier avertissement à l’organisation qui doit cesser ses provocations par
son expansion illégitime, puisqu’une promesse avait été faite en 1990 à Gorbatchev que l’OTAN ne
s’étendrait pas vers l’est, ce qu’elle n’a jamais cessé de faire depuis jusqu’aux frontières de la Russie.

Avec la guerre de Géorgie en 2008, Poutine comprend enfin que jamais la clique mondialiste ne
laissera la Russie se gérer comme elle l’entend. Il n’avait que deux options : laisser tomber le peuple
russe et livrer son pays aux banques, ou alors, détruire le mondialisme. Chose plus facile à dire qu’à
faire, puisque la clique contrôle la création monétaire et l’économie mondiale, et par extension, la
plupart des armées du monde.

J’ai l’impression que Poutine a identifié assez tôt dans sa croisade que le talon d’Achille de
l’empire des Banques était le secteur du pétrole. Pas les autres énergies, juste le pétrole. Il y a
longtemps que l’Occident craint de perdre le contrôle du marché de l’or noir qu’il tenait jadis au creux
de la main par les menaces militaires aux pays producteurs. Au début des années 70, Libye, Syrie, puis
un peu plus tard l’Iran, sont sortis de ce contrôle, ce qui activa le Plan B du «réchauffement climatique
causé par le CO2» (produit de la combustion du pétrole), et la soudaine importance d’envisager un jour
une transition énergétique vers d’autres sources énergétiques pour sauver la planète du brasier
imaginaire.

Malheureusement pour la clique qui en rêvait au début du Plan B, ils n’ont jamais trouvé une
énergie capable de remplacer le pétrole pour les cargos de marchandises, les avions, l’agriculture et les
armées. Et ce n’est pas faute d’avoir cherché une alternative, mais à ce jour, le pétrole reste la seule
énergie pour faire fonctionner l’économie mondiale, basée sur les transports des biens.

Et puis il y a le double problème du pétrodollar : comment justifier la valeur d’une monnaie sur
une énergie hors de son contrôle ? Le dollar sans le pétrole, ni l’or abandonné en 1971, est une monnaie
de singe. Ah mais, le Canada et les USA sont en haut de la liste des producteurs mondiaux ?

Absolument, mais leurs exploitations compliquées sont trop coûteuses, elle perd même de l’argent aux
États-Unis, où il est plus avantageux d’acheter du pétrole que de le produire. Et ils ne peuvent plus
réguler les prix pour rentabiliser leur production. Or, qui contrôle le pétrole contrôle le monde. Soit,
tu vends la seule énergie qui fait fonctionner l’économie, soit tu en es un client.

Dans un contexte de cette production Nord-Américaine onéreuse, et de réserves décroissantes
aux USA, le château de cartes mondialiste tremble donc sur cette énergie évanescente.

Et c’est ici qu’opère la magie du maestro des échecs en 3D, qui se mit en tête de saigner à blanc
le mondialisme en lui retirant son sang, le pétrole. Pour y arriver, il lance en 2008 une refonte complète
de l’appareil militaire russe qu’il doit rendre quasi-invincible. Au fil de la décennie suivante, la
Russie se met à inventer les meilleurs systèmes défensifs que sont les S-400 et Pantsir ; les meilleurs
brouilleurs électroniques tel que le Mourmansk-BN ; une panoplie de missiles offensifs hypersoniques
inarrêtables, dont les Kinjals et Zircons ; les meilleurs avions et bombardiers de la gamme Soukhoïs ;
enfin, les cauchemars nucléaires dissuasifs Sarmat, Avangard et Poséidon qui exposent les flancs de
l’Occident sans aucune défense possible. Outre les sous-marins, Poutine n’a pas perdu son temps à
fignoler la marine, fleuron et seul avantage notable de l’Occident, car en cette époque de missiles
hypersoniques, les porte-avions sont désormais des canards flottants en attente de couler.

En couplant ce réarmement d’une refonte de l’armée russe, étatisant au passage la production des
armes pour contrer les coûts prohibitifs qui viennent avec le secteur privé comme celui qui draine les
économies occidentales, puis en créant la société privée Wagner, il a bel et bien créé une machine
militaire invincible, et souple. D’où son attaque en 3D, bouffant les pions sur trois étages, en
permettant aux producteurs de pétrole de gagner leur indépendance, avec la promesse de protéger
leurs arrières par la désintégration du contrôle des mondialistes sur ce marché crucial.
Les globalistes attaqués

Les banques internationales ont vu venir le coup et ont tenté de prendre Poutine de vitesse, en
lançant dès 2011 le Printemps Arabe dans 9 pays stratégiques, dont la Syrie, l’obstacle principal
bloquant le vieux plan d’élargissement d’Israël (The plan for Greater Israel, publié en 1982), soit
une métaphore pour la prise de contrôle de presque tout le pétrole de la péninsule arabique par Israël,
le mandataire du New World Order au Moyen-Orient. En 2011, la Russie n’était pas encore
militairement prête pour intervenir, et Poutine observa avec horreur le sort réservé à Kadhafi, grand
nationaliste qui avait préservé la Libye du chaos occidental pendant quatre décennies.

La Russie n’était toujours pas prête en 2014 et il a regardé la CIA faire la révolution en Ukraine
et commettre de nouvelles atrocités, dont un massacre à Odessa, les bombardements sur la population
du Donbass, et le souffle chaud de l’OTAN qui se rapprochait.

Dès l’année suivante, même si la Russie n’avait pas encore complété son nouvel arsenal, Poutine
a compris qu’il fallait risquer de perdre sa reine pour empêcher Bashar el-Assad de tomber en Syrie, et le
29 septembre 2015, il s’attaque enfin aux faux terroristes/vrais mercenaires occidentaux que sont ISIS et
al-Qaida, mandatés pour mettre la Syrie au diapason occidental. Cette aide déterminante à l’armée
syrienne fut un premier coup de pied direct du leader russe sur le New World Order. En empêchant les
mondialistes d’écraser la Syrie, Poutine les a empêchés de rassembler tous les derricks d’Irak,
Syrie, Koweit et en partie, ceux de l’Arabie saoudite et de l’Égypte, ou en d’autres mots, le contrôle
assuré du marché du pétrole. Pour l’Occident, Poutine est devenu l’ennemi juré n°1.

En février 2022, la Russie était enfin prête. S-400, Kinjals, Zircons, brouillage électronique,
artillerie, drones, dernière génération de Soukhoï, Sarmat et Avangard, tout y était. En entrant en
Ukraine, Poutine savait qu’il affronterait l’OTAN au complet, qui y investirait argent,
équipements et hommes, pour se rendre à l’évidence que face à la nouvelle armée russe, rien de
l’onéreux arsenal de l’OTAN ne tient la route. La seule chose que son équipement militaire fait
mieux que l’équipement russe, c’est de brûler. Pour les Ukrainiens conscrits qui ne se réclament pas de
Stepan Bandera, la débâcle est une indicible tragédie, mais si Poutine avait laissé faire, ce serait une
apocalypse qui embraserait bien au-delà de l’Ukraine.

Sabordage économique

Pour les mondialistes, la plandémie de coronavirus fut un prélude nécessaire pour terroriser les
peuples et s’assurer de leur obéissance pour quand viendrait le pénible changement d’une démocratie
vers le totalitarisme austère prévu au programme du Forum économique. Avec l’abandon d’une partie
du pétrole, l’Occident déclenchait du même coup l’autodestruction de ses économies. De plus,
l’élimination des petits commerces en faillite favorise à la fois les affaires des multinationales et libère
l’espace nécessaire pour la construction de villes 15 minutes, d’autres objectifs des ploutocrates.

Toutes les absurdités scientifiques actuelles, que ce soit le réchauffement climatique
anthropique, la propagande du véganisme, le plastique dans les océans, la transition aux éoliennes et
autres thèmes saugrenus, sont reliés au simple fait que l’occident est devenu client du pétrole, dont
elle ne contrôle plus le prix, ni l’approvisionnement. Comme leurs médias perdent massivement le
contrôle sur la pensée du peuple, ils n’ont d’autre choix que de sombrer dans le totalitarisme via
l’identité numérique et le crédit social, s’ils veulent éviter de se faire lyncher sur la place publique pour
3 ans d’assauts continus contre la population.

Le surendettement massif des nations au nom du soutien pour un virus imaginaire était aussi
voulu, pour justifier une relance par le Grand Reset (ou Grande Réinitialisation) des monnaies, incluant
l’annulation des dettes nationales en échange de l’abandon de la propriété privée et la création d’une
seule monnaie commune crypto, sans papier imprimé, les CBDC. Dans la situation actuelle, cette
monnaie n’aurait aucune valeur, car une partie trop importante de la planète ne veut pas de cette
réinitialisation de quelques pays ayant volontairement creusé leur tombe et qui n’ont rien pour insuffler
une valeur à cette monnaie, même pas la confiance.

La botte secrète de Vlad

Le problème pour l’Occident est que pour fonctionner, le Grand Reset doit être global, et encore
une fois, Poutine a paré l’attaque en créant un système économique parallèle au SWIFT, avec l’aide de
la Chine et de l’Inde. Plusieurs facettes de ce système économique russo-chinois sont devenues des
noms familiers : Coopération de Shanghai, nouvelle route de la soie, les BRICS.

Ils travaillent tous dans le même sens, réglant leurs importations avec les monnaies nationales,
dans un élan commun de dédollarisation. Le système SWIFT commence sa dérive, plus personne ne
veut traiter avec les menteurs occidentaux qui saisissent et sanctionnent au gré des humeurs, et comme
la Russie est maintenant la plus forte, les pays n’ont plus peur de sauter la clôture du nationalisme, en
devenant des transfuges du mondialisme.

Du côté des producteurs de pétrole, Iran, Venezuela, Algérie et Qatar sont déjà à l’abri, et est
venu en 2023 un coup fumant sur l’échiquier, quand l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis se sont
mis en tête d’adhérer aux BRICS. L’Occident a perdu ses deux tours. Il ne reste pratiquement qu’à
évacuer les USA de Syrie, d’Irak et de Libye pour que Poutine termine de rallier tous les
producteurs importants.

Le bulldozer multipolaire travaille sur plusieurs plans : après que Russie, Inde et Chine aient
tous boudé la COP-21 de Glasgow en 2021, il devient de plus en plus difficile pour l’Occident de
maintenir son narratif réchauffiste, alors qu’une partie du monde ne fait plus semblant de sauver la
planète. Si vous doutez de l’implication de la Chine, sachez que Xi vient officiellement
d’abandonner les Accords de Paris sur le climat (juillet 2023), handicapant l’histoire officielle du
réchauffement de la planète par le CO2, ce carbone instrumentalisé pour démolir la vie des gens
qu’on veut plonger dans un totalitarisme orwellien. Les pays du BRICS ont choisi de continuer à
développer leurs économies avec la seule ressource disponible pour les transports, le pétrole. Leur
motivation est loin du mondialisme imposé par l’impérialisme militaire, mais cherche la prospérité
engendrée par la coopération. Les BRICS ont choisi la réalité et l’humanité.

L’Afrique se soulève

Le tsunami de nationalisme engendré par la dextérité géopolitique de Poutine est en cours et
gonfle comme voile au vent. Le cas tout récent du renversement de la marionnette occidentale au Niger,
au moment exact où se tenait le sommet Russie-Afrique, est symptomatique des temps : la Russie est
en train de rallier trois continents presque entiers à sa cause. En voyant l’Asie, l’Afrique et
l’Amérique du sud lui filer entre ses doigts, annonçant la fin-finale de la colonisation, la clique
mondialiste perd après le pétrole le restant des ressources qu’elle pillait chez autrui. Les anciennes
colonies ne craignent plus les dettes du FMI, parce qu’il y a maintenant une porte de sortie et qu’elles
se savent protégés. Si vous doutez encore de la peur que provoque l’arsenal militaire et nucléaire russe
aux mondialistes, consultez vite la liste d’une trentaine de pays ayant déjà signifié leur intérêt pour
joindre le nouveau système économique russo-chinois.

Tout au long de sa partie en 3D, Poutine a fait les bons choix. Désormais, les gouvernements
occidentaux sont placés devant un mur, et pour l’abattre, ils n’ont d’autre choix que d’abandonner
l’idéologie mondialiste et le système économique érigé en tyrannie mondiale par les banques
internationales et autres ploutocrates, pour monter dans le train multipolaire économique des
nationalistes, où autonomie et souveraineté seront respectés. Ils doivent sacrifier reine et roi pour
survivre. L’alternative est de risquer la révolution des peuples en les enfonçant dans un marasme social
et un trou économique dont les banques ne se sortiraient jamais. Mais que faire des dettes ? On n’a qu’à
couper le fil avec les banques, qui seront emportées par le poids des dettes qu’elles ont provoquées, et
faire ce qui est à la mode du côté de la multipolarité, c’est-à-dire opter pour des monnaies nationales.

L’empire du mensonge n’a plus de plan B ni C, ni D. L’Occident est isolé, son armée est nue,
ses missiles désuets, ses médias en disgrâce et ils perdent la main sur toutes les ressources qui
abreuvent sa richesse factice. Sous des pressions internes qui ne veulent plus d’un plan de destruction
économique sans résolution possible au bout, les gouvernements mondialistes des Young leaders du
FEM tombent ; Ardern en Nouvelle-Zélande, Sanchez en Espagne, Rutte au Pays-Bas et les autres
suivront. Et on devra les remplacer par de vrais nationalistes, pas des mondialistes déguisés à la Giorgia
Melloni. Si Trump pouvait déloger les Démocrates en 2024, ce serait le clou final sur le mondialisme,
entraînant son wokisme, son réchauffement imaginaire et son lent génocide médical des peuples dans la
poubelle de l’histoire.

Désormais, vous pouvez prendre avec un grain de sel les multiples analyses géopolitiques qui
distinguent les intérêts politiques des USA de ceux de l’UE, ou qui disent que «Biden défend à
Zelensky de négocier» ; ce sont des attributs de la même ploutocratie, qui elle-même veut sacrifier
l’Europe pour renflouer sa reine, américaine. Et puis, tout ce qui ne tient pas compte dans son cadre
analytique de ce que Poutine a accompli via le pétrole est de la bouillie pour les chats. Et le plus
tragique est que, même si ça devient aussi évident que les yeux dans le visage, à peu près personne n’a
encore compris. C’est le précepte de base à tout ce qui se passe aujourd’hui en 2023, et c’est pourquoi
Bobby Fisher a décidé de ne pas jouer la partie de retour. Poutine a une avance militaire
insurmontable et il n’attendra certainement pas que le complexe industriel militaire américain le
rattrape : cette fois, il n’arrêtera pas tant que l’Occident ne couche son roi. Si ça ne vient pas après
l’Ukraine, il continuera, et à quelques coups de l’échec et mat, il serait bien fou d’abandonner sa
croisade.

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

6 réflexions sur “La partie d’échec entre l’Alliance du Pacifique et l’Alliance Atlantique (Sylvain Laforest)

  • 31 août 2023 à 9 h 20 min
    Permalien

    Robert Bibeau :  »Chers lecteurs, vous appuyant sur ces prémices, veuillez comparer l’orientation idéologique matérialiste et l’orientation idéologique métaphysique. »… !! :))) Excuses moi Robert, j’en rigole un peu car je ne m’associe plus au  »Masturbatorium » de la fausse gauche ou gogauche bourgeoise, qui pète dans le salon… sans même réaliser qu’elle a toujours été de Droite ! bref… et donc tu m’excusera si j’embarque pas dans cette Philo bourgeoise a deux sous sans vouloir te manquer de respect a toi… même si je te rassure que sur le fond, bien sûr que tu as raison sur plusieurs points que tu as abordé dans cette intro !

    et Pour ce qui est de ce billet, je dois dire que parfois, a la lecture de certains billets toujours a la gloire de ce satané Poutine, je me ravise et je me force de ne pas utiliser un language ordurier en réaction a chaud ou alors utiliser l’humour et l’ironie pour me moquer de son auteur…sur le coup …sans viser necessairement le manque de respect ! tout ce que j’ai a dire sur ce truc (partie d’echec en 3D et blablabla)… c’est que c’est d’un simplisme navrant, et d’une médiocrité  »sismique » et très bourgeoise aussi…a mon goût en tous cas… ! c’est selon moi, c’est comme ça en effet qu’on interprète la géopolitique et l’économie mondiale au premier degré, et selon une lecture tout a fait superficielle, presque racoleuse et populiste ! … et tout autant que cette trouvaille de  »mondialiste vs nationaliste » ….le  »nationalisme » sous-entendu ici, est le nationalisme identitaire, l’ultra-nationalisme prôné comme  »solution » dans les milieux populistes proches de l’extrême droite bourgeoise même s’ils ne le réalisent pas, autrement dit, le fascisme déguisé, et le nationalisme du parti et de la pensée unique qui devrait prévaloir…et auquels ils croient ! …

    il est surtout navrant de constater qu’en occident en général, ce mouvement  »Poutinesque » autant que son adversaire Pro Otan, ont décidement ramené le niveau intellectuel et la reflexion philosophique au degrès Zero ou tout proche….! l’Analyse ne se fait plus qu’a l’emporte pièce, l’histoire est machouillée comme une gomme avec laquelle on fait des bulles a sa convenance, et la pire propagande redoutable des néo-impérialismes de tout poils multiplie les victimes dans les deux camps, en plus de multiplier les morts innocents comme ceux d’Ukraine ou ceux sacrifiés par le néo Tsar de Russie dans son  »Jeu d’echec en 3D » par centaines de milliers, les réfugiés et les déplacés eux eux, par millions…..sans parler des autres pays sinistrés du Tiers-monde a causede tout ça ! :))), et de tous ces illuminés qui veulent nous  »expliquer » le monde, totalement dépourvu d’indépendance intellectuelle ou politique en réalité, incapables de voir au dela du rideau de fumée aussi, tentent de se faire leur place et un nom on dirait…en se prennant pour des  »lanceur d’alerte » en plus ! Mais on peut résumer leur vision du monde comme une sorte de rêve éveillé de vouloir sauver l’occident comfortable dans lequel ils se prélassent, en misant sur les dernières dictatures et entités impériales toutes fraîches du tiers-monde ! et en sacrifiant des millions de bougnouls qui en paieraient le prix ! Après tout, que vaut la vie d’un Plouc Russe ou celle d’un autre d’Ukraine ? Que vaut la vie d’un Syrien, d’un Lybien ou d’un Yemenite ? Rien du tout ou presque ! et autant la vie de millions d’Africains qui après avoir payé un lourd tribu aux occidentaux hier, se retrouvent a payer un autre tout aussi lourd et sinistre aux puissances montantes de la Chine et de la Russie !

    Bonne chance avec Poutine et Bon vent avec son  »échiquier en 3D » et toutes ces salades…:))) et RIP ou toutes nos condoléances en avance a toutes les présentes et futures victimes de Poutine, de Xi Jinping, des Brics et de la coalition de l’Otan…. !

    et comme disait la chanson de Brel, autant se pendre sous ce ciel gris… comme le Canard du pays plat de Brel ! :)))

     »PS : Je Prie toute personne qui ne soit pas du tout d’accord avec mon commentaire de l’ignorer, et de commenter selon son bon vouloir libre de toute contrainte ou autocensure ou reserve….. si vous adorez Poutine comme l’auteur, faites le savoir dans votre réaction…et advienne que pourra…car l’amour, il n’y a que ça de vrai comme on dit ! :)) »

    Bonne journée a tous !

    Répondre
    • 3 septembre 2023 à 16 h 03 min
      Permalien

      Je suis entièrement en désaccord avec les propos condescendants que vous tenez envers Sylvain Laforest. Vous analysez ces derniers comme les décrivant au premier degré et étant incapable de voir au-delà du rideau de fumée. J’ai comme sentiment que toute analyse n’étant pas étoffé selon vos critères ne vaut pas la peine d’être exposée face à une démonstration de supériorité intellectuelle. Je suis certain que monsieur Laforest voit au-delà de l’arbre mais que son but dans cet écrit n’est pas de noyer le poisson mais de faire connaître la situation actuelle, qui se joue cette région du monde, au plus grand nombre.
      On sait que Poutine n’est pas une référence en matière de démocratie, mais vous comment auriez-vous réagi face au danger que représentait le déploiement d’armes de guerre de l’Otan sur ses frontières?
      Bonne journée

      Répondre
      • 3 septembre 2023 à 21 h 33 min
        Permalien

        @ r Pratte

        Et bien il n’avait qu’a ne pas faire preuve d’autant d’insensibilité, d’indifférence et de mépris a l’égard des millions de victimes d’abord Ukrainiennes et mondiales aussi ! A moins que vous estimez vous aussi que l’égo et l’honneur de Poutine importe plus que la vie de plus d’un demi million de morts et de plus de 14 millions de réfugiés….et encore la, vous n’avez pas la moindre idée des victimes collatérales du Tiers-monde et même de l’occident suite a cette énième foutue décision d’envahir et détruire un pays et un peuple indépendant ! ou alors que pour vous aussi comme pour lui (l’auteur de ce texte), le Droit international, lui non plus n’importe que peu et chacun devrait se faire justice et dicter les règles a sa façon ! Si on devait valider ces thèses de Poutine, toute l’Europe et le reste du Globe devraient être en guerre, et a feu et a sang, et il n’y a pas une seule frontière ou souveraineté qui tiendrait en un seul morceau ! et donc si vous validez vous aussi ces choix… alors il faudrait vous inquiéter sérieusement sur votre jugement, votre discernement, ou votre humanité aussi avant même de questionner votre équilibre ! …

        Sachez aussi que suite a mon premier commentaire, j’ai eu l’occasion d’entendre l’auteur sur Youtube en interview suite a la parution de son livre la-dessus, et encore une fois, sans la moindre mauvaie foi, ou tentative de lui manquer de respect, j’ai trouvé le bonhomme très lunatique et un peu court face a tout débat sérieux sur ces questions… il disait a la journaliste qui le questionnait avec beaucoup de tact et de  »diplomatie » avec un petit sourir en coin,  »Je me suis rendu compte ces derniers temps….qu’il y avait qq chose d’énorme ou chais pas quoi d’autre »…. bref, (c’est pas l’exact verbatim mais la vidéo est sur Youtube, et il donne l’impression d’avoir débarqué d’une autre planète, ou alors a peine débarqué de l’enfance ! :)))…. c’est sûrement pas de cette façon qu’il allait convaincre les vieux routiers, très nombreux, de ces questions politiques, idéologiques ou intellectuelles, du bien fondé de ses thèses que nous mâche et nous remâche d’ailleurs la propagande du Kremlin aussi ….juste au cas ou il l’aurait manquée celle-la aussi… ! car il a l’air d’ignorer 99% de l’histoire a la base, et croire que Poutine c’est un type ordinaire pour commencer ..! Or que Poutine est un assassin et criminel en série notoire depuis au moins 30 ans connu autant dans son pay qu’a travers le globe, un criminel de guerre aussi, un mafieux, un assassin, un ex caporal des services secrets et un cannibal qui n’a pa la moindre culture politique en dehors de la culture policière de l’ex KGB !

        Allez visionner vous-même cette vidéo ou entretien avec l’auteur…! il est dommage qu’un auteur ou journaliste qui veuille ou se dit investiguer  »l’histoire » ait loupé le train, et s’accroche a la bicyclette…! et croire qu’il apprend au monde entier ce qu’il ne savait pas déja ! et de plus, Je suis de ceux très nombreux heureusement parmi nous qui soient intraitables, implacables, de pierre et de granite et sans pitié sur l’insensibilité devant les crimes de masse quels qu’ils soient, et si ça ne lui plait pas, il n’a qu’a vivre avec et consulter un thérapeute pour qu’il lui explique…!

        Merci pour votre commentaire très poli tout de même, et je comprends un peu votre  »parti pris » et votre défense de votre compatriote qui soit le mien aussi je vous rappelle… car je vous assure que Monsieur Laforest, en dehors de ce sujet, a l’air en effet d’être un gentil Québécois comme tous les autres…. qui se la raconte peut-être un peu trop ! :))) Alors si c’est votre ami, vous lui transmettrez mes amitiés tout de même, car je vous rassure et le rassure lui aussi qu’il est très loin des enjeux fascistes qui se jouent en même temps en arrière plan de toute cette guerre, et qu’en effet, Monsieur laforest et la culture Québécoise paisible et responsable est a des années lumière ce que complotent les fachos derrière cet agenda merdique Poutinesque !

        Bien le bonsoir chez vous Monsieur Pratte, et navré que les choses soient ainsi…. car on ne prend pas a la légère de tels enjeux aussi dangereux ! et si seulement, il prenait le temps de lire la véritable histoire de Poutine depuis son accession au pouvoir, ou celle de l’Ukraine depuis 1917 a ce jour !

        Répondre
      • 3 septembre 2023 à 22 h 01 min
        Permalien

        Je tiens a préciser donc que je ne connaissait pas du tout l’auteur avant de commenter…. et ce n’est qu’après et par curiosité que je l’ai cherché sur le web et sur Youtube…. Pour me rendre compte qu’il s’agit d’un Québécois bien de chez nous, avec une tête sympathique et on sent en effet qu’il croit a ses thèses par rapport a l’impérialime américain…. mais hélas, lui a échappé l’impérialisme Russe… ! Je vous jure que j’ai cru au départ que c’est encore un auteur comme les dizaines d’autres que Robert Bibeau va dénicher comme des scorpions du fin fond de leurs trous perdu….du Kazakhstan ! :))))

        Soulignons que Robert Bibeau étant lui-même incontestablement un brave gaulois avec une grosse moustache sorti tout droit de la tribu d’Obélix, mais qui fut une grosse victime de Mai 68 et du festival de woodstock…:))) qui soit resté un enfant et a cru toutes les vipères qui s’échappaient de Russie ou du desert de l’Arizona pour venir lui coller aux fesses…. avant que des enfoirés ne l’obligent le pauvre a s’asseoir sur un gros cactus ! :))) … Or que Robert est très intelligent je vous rassure, ce type est un trésor et un monument du Québec qui mérite sa statue au Square Victoria ou chais pas ou encore… car il est vigilant depuis, et il a su garder la tête sur les épaules ! :)))

        Répondre
  • 31 août 2023 à 15 h 30 min
    Permalien

    Comme je viens de le souligner sur le billet de l’inflation et les dettes de ce jour (ailleurs sur le site), le monde entier doit impérativement tourner le dos a la logique de la confrontation entre blocs impérialistes et réclamer d’urgence une rationalisation des resources et des industries de première nécessité ! Pétrole, Gaz, Agriculture et engrais ou Phosphates, Eau douce et minerais de première nécessité, industries de première nécessité aussi, doivent impérativement faire l’objet d’une gestion directe d’un organsime mondiale qui reste a déterminer et idéalement faire l’objet d’une  »appropriation ou acquisition internationale et mondiale », et l’imposer par vote de toutes les nations, et par la contrainte s’il le faut…. si le monde veut encore pouvoir tirer les prochaines 50 ans !

    Vous pourriez en rire ou vous en moquer, mais les gens n’ont pas idée de ce qui se passe déja dans les économies mondiales, et de la faillite déja consommée de tous les états du monde et de toutes les économies du monde ! la confrotation impérialiste est devenue obsolète comme je l’ai expliqué, depuis que les Riches et les Milliardaires comprennent (le plus responsables en tous cas), que les forteresses pour riches qu’ils ont imaginé hier ne fonctionnent plus, et que les disparités énormes, ne le servent plus non plus ! et que la logique de confrontation impérialiste n’est plus en vérité que l’affaire de Partis politiques, de mouvements fascistes, ou encore de groupes d’intérêts, qui soient presque déconnectés de la réalité et il n’est pas sûr qu’ils le soient !

    Au diable les noms, les titres et le prestige en carton de tous ces ploucs oju des carrièristes qui défendent encore cette vision que ne partagent plus l’écrasante majorité de la jeunesse et même les riches et les pauvres ensemble du monde entier ! il faudra déboulonner par la force ceux qui ne veulent pas se rendre a cette évidence, en même temps de rationaliser les moyens de survie et en confier la gestion a un organisme planétaire voté par l’ensemble des nations … et ce au plujs vite, car on est très en retard sur ce registre, et ce ne sont plus les confrontations idéologiques ou écologiques sur le climat, l’environnement ou la pollution sur fond de magouilles financières qui vont perdurer la encore, car l’evironnement, autant que la distribution équitable des ressources et l’arrêt total de la spéculation sur ces dernières qui devra être soumis cette fois a un arbitrage et une gestion commune si on veut encore passer au travers de cette crise sans solution dans le monde… ! car dans le cas contraire, même les guerres ne serviront a rien, ni qu’elles résoudront quoique ce soit pour quiconque !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *