Robert Bibeau

Auteur et éditeur

4 réflexions sur “Récession, inflation, dette, fiscalité débridée, corruption, crise sociale: la France va-t-elle imploser?

  • 2 février 2024 à 0 h 21 min
    Permalien

    Imploser? Pour cela, il faudrait que le peuple réagisse. Or, avec une population française servile « vaccinée » contre le covid à 85%, qu’attendre comme réactivité?

    Répondre
  • 6 février 2024 à 2 h 02 min
    Permalien

    Quand l’holocauste, le vrai, est en phase de concrétisation, il est vain d’espérer un dernier sursaut du Peuple.
    12 millions de « petites mains » (les gens qui font fonctionner les entreprises) se contentent d’un « défilé » récréatif et digestif, de temps en temps pour crier les slogans des « autres », alors qu’ils pourraient reprendre en main leur destin (et sans la moindre violence), simplement en déposants, tous, le même jour, à la même heure et partout en France), leur démission, il leur faudrait moins de 8 jours pour être ré-embauchés et cette fois-ci, à leurs conditions (et non à celles des patrons).
    Certes c’est une utopie aujourd’hui, mais les soit disant défilés-manifestations (interdits et castagnés) ne sont-ils pas eux aussi utopiques.
    En étudiant toutes les révolutions passées, on constate que le dénominateur commun, n’a pas été la suppression de libertés, mais plus simplement la faim. On est encore trop bien nourris pour agir et lorsque que cela changera, ce sera dans la violence, alors que l’on pourrai faire l’économie de cette dernière.
    Discutez entre vous et diffusez cette idée, c’est le premier acte de votre « révolte » ! (et dites ici, et/ou à moi, par mail, votre sentiment, mais de grâce n’insultez pas. Vous avez le droit de vous exprimer clairement et non agressivement. Je vous concède votre liberté à opposition explicité. Merci)

    Boycott des produits « Made out of France » – https://wp.me/p4Im0Q-6bR – « JdG N° 121 – Jr + 758” – “La jacquerie a fait un feu de paille ! Certes c’eût pu être carnaval avec son brûlage de Caraman…. Mais le pouvoir par ses soudoiements a fait un enfant dans le dos de la Nation. C’est cela le « réarment démographique », avant celui « agricole »

    Répondre
    • 9 février 2024 à 12 h 52 min
      Permalien

      Bien sûr.. Tant que le peuple aura à bouffer, il la fermera

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *