Les Français carbonisés

OLIVIER CABANEL — La taxe carbone fait débat.

Les Français se disent à 66% opposés à ce nouvel impôt, et 77 % le jugent inefficace.

Il est temps de faire le point.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de taxer les énergies polluantes qui contribuent au réchauffement planétaire.

Mais si l’on y regarde de plus près, l’électricité (dont la plus grande partie produite en France est d’origine nucléaire) n’est pas prévue dans ce programme, elle ne sera pas taxée, elle est même subventionnée par l’état. lien.

Pourtant, il n’est pas difficile de démontrer que le nucléaire est une énergie polluante « remember Tchernobyl ».

Il n’est pas non plus difficile de prouver que le nucléaire produit du CO2. lien

Pourquoi donc l’écarter de ce projet de taxe ?

Tournons nous maintenant vers les énergies produisant l’effet de serre.

Bien sur le CO2 en fait partie, mais a y regarder de plus près, il est bien moins préoccupant que le méthane lequel contribue 23 fois plus que le CO2 au réchauffement climatique. lien

Les plaisantins proposeront de mettre un bouchon au cul des vaches.

Des chercheurs se proposent le plus sérieusement du monde de faire consommer aux vaches un produit qui empêcherait la production de méthane.

Soyons sérieux.

Le méthane produit par les ruminants n’est qu’une petite partie émergente de l’iceberg.. en train d’ailleurs de fondre.

En Arctique, d’autres scientifiques ont constaté l’apparition de ce qu’ils appellent « des cheminées à méthane » : le méthane qui était piégé par le pergélisol depuis des millions d’années, est en train de partir dans l’atmosphère à gros bouillons.

Voir mon article sur le sujet.

D’après l’encyclopédie Britannica, on apprend que la concentration atmosphérique moyenne de méthane est équivalente à 3 millions de tonnes de carbone.

Or le pergélisol en contient 3000 fois plus, ce qui correspond à 10 trillons de tonnes équivalent carbone.

Ne serait-il pas plus intelligent de récupérer le méthane que nous produisons en quantité et de l’utiliser comme carburant, plutôt que de le laisser partir dans l’atmosphère ?

Sur les 276 millions de tonnes équivalent pétrole que nous consommons chaque année, le méthane récupéré pourrait en représenter 90.

Revenons à la décision.

Il y a au gouvernement une nouvelle cacophonie.

Cacophonie inévitable lorsqu’un Président ne permet pas au Premier Ministre d’exercer pleinement son rôle.

François Fillon avait, il y a quelques jours, affirmé que la taxe était inéluctable.

Or, après sa rencontre avec Sarkozy le 3 septembre, Cécile Duflot, secrétaire nationale des verts affirme que le Chef de l’état n’a rien dit de semblable, évoquant que le débat était en cours.

Borloo, le Gainsbourg gouvernemental (dixit Sarkozy) préfère prendre le large, et va faire un petit tour à Tahiti.

Ségolène rentre dans le jeu, affirmant que cette taxe est injuste, puisqu’elle s’en prend aux plus pauvres des Français, qui n’auront jamais les moyens de s’acheter une voiture moins polluante.

Les plus touchés seront les ruraux, les banlieues, les travailleurs atypiques.

Le gouvernement propose de supprimer en échange la taxe professionnelle : on prend donc d’un côté, et l’on donne de l’autre.

Mais le hic, c’est que l’on prend au plus pauvres, et que l’on donne aux entreprises.

A ce petit jeu de chaises musicales les Français n’y gagneront donc rien, sinon de payer un impôt de plus.

Bien sûr, le mot impôt arrache une grimace aux membres du gouvernement qui lui préfèrent d’autres mots, mais le résultat est le même.

Les 14% « décidés » par Fillon provoqueront l’augmentation du prix du carburant d’environ 3,37 centimes d’euros au litre.

Pour Nicolas Hulot, ils vont coûter aux français 100 € par an.

Peut-t-on croire raisonnablement qu’une taxe contribuera réellement à faire baisser le réchauffement planétaire ?

Ce n’est pas sérieux.

Nous connaissons les solutions.

Remplacer le pétrole par l’électricité d’origine solaire, ou par le méthane, semble une solution bien plus adaptée.

Mais cela ne fera pas plaisir au président Sarkozy, qui préfère de loin le nucléaire.

Car comme disait un vieil ami africain :

« L’argent n’est que la partie visible de la misère ».

2 réflexions sur “Les Français carbonisés

  • 18 mars 2024 à 23 h 26 min
    Permalien

    Quoi?
    La France carbonisée, moi, j’ai dans l’idée que le « journal de la prochaine Anne Franck », Gotcha, sera bref, juste un mot: Damn!

    En tout cas, le trou de la couche d’ozone s’est refermé comme par miracle, aucune déclaration scientifique victorieuse n’est venue saluer les efforts humains quant à l’effet de Serres que ces derniers ont manifestement appliqué sur la dégradation de l’atmosphère planétaire, même ces pauvres ruminants à qui ils osaient reprocher leurs flatulences n’avaient pas été épargnés par cette « science » de la prévention planétaire.
    C’est plus bénéfique d’affoler et apeurer des esprits complètement rendus atoniques pour les faire cracher efficacement et sans broncher, au bassinet. Qui va rouspéter, ils sont prêts à admettre que ce sont des gogos qu’on dépouille mieux quand ils se convainquent eux-mêmes des conneries qu’on leur raconte, je crois ne pas, au contraire, ils se montrent féroces envers ce qui veut leur faire comprendre qu’ils sont les gogos d’une arnaque.
    Quelle arnaque ils vont vous dire, ils vous riront au nez et vous couvrirons des épithètes qu’ils apprennent à dire comme des idiots se refusant à toute réflexion sensée (complotiste, blablablas et autres).
    Pour qu’il y ait arnaque, ils doivent tomber des arnaqueurs, les naïfs.
    Faut dire aussi, la communauté juive, toujours fidèle aux avant-postes dès qu’il s’agit d’arnaques, pour se taper gros gros argent sur le dos des peuples couillonnés par des pseudo-données et constatations scientifiques toutes issues de la même aréopagite qui na de cesse de procurer à nos cervelles leurs fantasmagories durables deux générations à plein régime à se produire un capital financier monstrueux, puis le temps restant tout modérato, chez eux, on ne tue jamais une poule qui pond des œufs d’or, dispose de tous les relais d’intendance qu’il faut partout on il faut, pour écraser ou protéger ceux parmi les siens qu’elle veut gratifier ou punir, ce sont les comportements envers elle qui déterminent tout, comme toute bonne société criminelle, tous les échelons sont verrouillés, chez ces gens-là, le crime paie si on leur est fidèle et loyal.
    VIH, SIDA, ça parle à certains?
    Depuis 40 ans que le soi-disant « gratin (dit scientifique) de la matière grise planétaire se consacre à la « recherche » d’une guérison pleine de ces syndromes, à peine trois cas de guérison totale dans le monde aujourd’hui, donc c’est guérissable.
    De qui se moque-t-on?
    Même la plus grosse énigme à laquelle serait confrontée l’intelligence humaine, ne tiendrait pas huit ans, si les meilleurs cerceaux de la planète se consacraient à la résoudre.
    Alors, il y aurait un problème climatique et les pages « publicitaires » nous tentent avec deux ou trois modèles de voitures électriques, toute sortes d’engins du même genre; pour inciter les gens au bricolage, jardinage, bref à les rendre cons toutes les demi-heures?
    Sur la pollution massive de nos comportements de vie, c’est ok, pour moi!
    Tant que nos modes de vie manifesteront la même envie de durer et de s’imposer à la planète jusqu’au point de vouloir une guerre nucléaire pour cela, je continue à considérer que nous sommes pris comme des cons sur le climat.

    Depuis le temps que nous maîtrisons l’électricité, si on en croit la sottise occidentale (les grecs sortis d’on ne sait où, en avaient déjà une idée)…, nous ne savons toujours pas, à moins que ça ne soit là aussi une question de volonté, comment la stocker durablement.
    Eh bien oui, comment ils nous refourgueraient leurs saletés de factures et de taxes, s’il n’y avait plus besoin de recharger constamment nos appareils?
    Encore une fois, nous sommes leurs cons, donc, ceux qui savent ont toujours intérêt à la fermer, c’est rémunérateur.
    En quoi l’énergie solaire s’impose-t-elle en meilleure solution, après tout, nous n’avons que quelques 120 ans de connaissance sur la radioactivité, si nous sommes encore aussi chèvre vis-à-vis du stockage électrique, pourquoi montrer un tel empressement pour décrier une technologie qu’il nous reste à apprendre et comprendre.
    Quel sera l’impact des centrales solaires en France sur l’environnement?

    Tout ça, pour dire que, tout cela ne saurait être qu’arnaques dès lors que nous acceptons de souscrire à l’idée dune science légitime, en le faisant, nous rendons nous compte que nous validons aussi, inconsciemment certes, puisqu’il n’est pas encore apparent à nous commander directement, l’idée saugrenue d’un souverain mondial légitime.
    Eh bien oui, c’est un façonnement intellectuel à vocation universelle que servent tous ces pataquès pseudo-scientigiques, pour nos manipulateurs qui se gavent sur notre crédulité, l’objectif pour lequel ils sont autorisés à faire gabegie et amasser au passage tout ce qu’ils peuvent, c’est d’imposer à notre monde, un souverain maître dont tout l’univers terrestre attesterait la légitimité.

    C’est comme si nous découvrions les choses alors qu’elles sont annoncées depuis belle lurette, la gouvernance mondiale.
    Depuis les soi-disant lumières, nous sommes éduqués à connaître que les Hommes étant sortis de leur état de nature, avaient délégué leur pouvoir commun de dominer, et pour cela avaient sacrifié une partie de leurs libertés pour mieux s’assurer la préservation de « celle » d’aujourd’hui d’être ces êtres civilisés auquel la nature ne sait rien refuser et qui bénéficient dune vie somme toute agréable.
    Il y a là bien de quoi serrer les cœurs quand on comprend l’enfer qui est le nôtre et celui vers lequel on nous mène, si nous continuions à croire aux balivernes comme celle-là.
    Une pareille cession des anciens, non seulement eut été insensée de leur part mais, plus que leur intelligence c’est carrément leur mémoire qui est insultée dans de telle assertion, car il est certain, que ces gens avaient un goût pour la possession beaucoup plus sûr que celui-là et qu’il est peu probable qu’on ait pu faire faire à des gens qui vivaient à la dure, le sacrifice de leur liberté, pleine ou partielle, alors que rien ni personne ne disposait des moyens de leur faire accepter une aussi grande amputation d’eux-mêmes et qu’en plus, que nul n’était encore en mesure de garantir à quiconque un résultat certain.
    Donc, ces modifications s’opèrent lentement sur plusieurs générations et, ce sont les artistes des différentes époques qui pavent la route où rêvent d’aller s’échouer la rapine et ses trésors volés au fil des siècles, elle s’adapte.
    Ici et maintenant, c’est pareil!

    Début des années 80, 1984 et endoctrinement lent pour tout le monde à l’idée d’un big-brother, Sida et trouillomètre au maximum pour la génération née fin des années 60, on détend les esprits quand ils deviennent ados; ces jeunes-là ont une conscience aiguë des choses, trop d’événements se sont succédés avant et depuis leur naissance, ils vivent avec des générations ainés qui ont toutes fait des guerres, eux veulent la paix, l’égalité et la justice, l’horreur totale quoi pour ceux qui œuvrent déjà à la destruction des autres cultures.
    Terminé le rock et le hard qui les énervaient et les auraient poussés à virer les vieilles saloperies actuelles qui nous commandent et qui étant jeunes alors se préparaient à l’époque à infester les nations, New wave et électrisation musicale à fond, on libère Mandela et on met fin à l’apartheid, (pas pour tous, les Palestiniens, non!), mais c’est pour mieux masquer les massacres organisés ci et là par des soi-disant révolutionnaires marxistes tous activés par les services occidentaux dans les pays où on allait piller leurs ressources, aujourd’hui ce sont devenus des terroristes islamistes.
    Terrorisme qui finit toujours par favoriser les affaires de l’oligarchie que ce soit en Europe ou ailleurs, la vie des humble est sans a valeur yeux.
    Autres temps, autres formes de guerres, la jeunesse capte bien, mais tout a accéléré c’est le grand boum électronique et le début du largage intensif des drogues, comme maintenant avec smartphones jeux et autres, les nouveautés se bousculaient l’ordinateur faisait son entrée mais il n’y avait pas encore les éléments pour accrocher les masses, donc les consoles et les jeux foisonnaient, le Rap canalisait les frustrations, l’an 2000 est déjà là, cette génération n’a rien cédé du tout, mais elle a dû prendre sa place dans la démographie active et les places subalternes, s’insérer car coincée entre la rapine débarquant et les anciens magouilleurs qui voulaient mourir sur scène.
    Une génération sacrifiée qui découvre qu’on lui pourrit aussi sa postérité invitée à devenir aussi tarée qu’elle veut, donc, ce que peuvent transmettre leurs ainés pour les protéger devient inaccessible parce qu’un fossé se creuse entre eux ou alors, faut se résigner et accepter le « progressisme ».
    Voilà comment nous perdons ce que deux générations plus tôt, se sont faits massacrer pour l’acquérir.
    Voilà, c’est simple, l’Homme de nature n’accepterait jamais que des cons et de vieux arnaqueurs le dirige, il les aurait butés tous.

    Jusqu’ici tout se déroulait parfaitement pour la rapine qui avait négligé les sentinelles des populations spoliées et les ressentiments généraux pour s’être fait avoir alors qu’elles étaient prévenues.
    Maintenant ce sont des forces populaires incroyables qui n’attendent qu’un signal pour passer de calme à révolution.
    Parce qu’en vrai, c’est proprement inutile de tenter de restaurer les Hommes à l’état primitif, ça serait peine perdue et, aussi l’on doit se demander si certains hommes du passé avaient le droit de modifier l’état naturel de leurs semblables, la question vaudrait alors pour aujourd’hui aussi.
    Donc, il faut s’attaquer au Mal lui-même, la propriété.
    Est-on propriétaire de biens qui s’acquièrent par une exploitation éhonté des autres?
    Mais, très franchement, je crois qu’il faut laisser à la collaboration dévoué de toutes celles et ceux qui en ligne depuis des années se consacrent à la compréhension du monde dans lequel ils vivent et luttent sans relâche à son amélioration juste, le soin d’entamer l’écriture des changements immédiats puis à venir qu’ils veulent voir s’établir quand, les opérations pour secourir la France vont débuter.
    Parce que cela va se produire, donc, il serait préférable d’être mentalement prêt à être opérationnel.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *