Largage des «aides»: déshumanisation et humiliation des Palestiniens par les puissances Occidentales qui soutiennent Israël

Par Khider Mesloub.

 

Sans surprise, les pays occidentaux sont sur la même longueur d’onde immonde que l’entité sioniste (Israël), pour qui les Palestiniens sont des animaux (sic). Pour rappel, le ministre israélien de la Défense Yoav Galant avait déclaré sans scrupule, au début de « l’opération d’équarrissage » des Palestiniens 1 : « Nous imposons un siège total contre la ville de Gaza. Il n’y a pas d’électricité, pas de nourriture, pas d’eau, pas de carburant. Tout est fermé. Nous combattons les animaux humains et nous agissons en conséquence ». Avec les avilissants propos du ministre, représentatif de la vile société israélienne terroriste et génocidaire, on a affaire à une déshumanisation des Palestiniens.

Les pays occidentaux accumulent les contradictions, notamment en matière des droits l’homme et des missions humanitaires, à propos desquels ils adoptent une politique à géométrie variable en fonction du pays et de l’appartenance ethnique. Comme la guerre russo-ukrainienne l’a illustré, avec le soutien inconditionnel apporté à l’Ukraine, considérée comme le pays victime d’une agression militaire. Dès le déclenchement de la guerre russo-ukrainienne, en l’espace de quelques jours, plusieurs millions d’Ukrainiens, fuyant leur pays, ont été charitablement accueillis par de nombreux pays européens. Et des centaines de milliards ont été généreusement octroyés au gouvernement mafieux et fasciste ukrainien.

Avec le conflit israélo-palestinien, les mêmes pays ont adopté une ligne politique radicalement différente. D’entrée de jeu, ils ont soutenu financièrement et militairement l’opération armée génocidaire de la puissance occupante coloniale israélienne. Sans hésitation, ils se sont rangés du côté de l’État nazi d’Israël, pays colonisateur et, donc, par essence, agresseur.

Pis, sous l’instigation du gouvernement fasciste israélien qui accusait, sans preuve, l’UNRWA de complicité de terrorisme, ils ont décidé de suspendre leur financement, précipitant 2 millions de Gazaouis dans la famine. La famine est une réelle arme de guerre, utilisée aujourd’hui par Israël et les pays occidentaux. Les Palestiniens, déshumanisés, privés d’aliments, sont actuellement contraints de manger de la nourriture prévue pour les élevages d’animaux.

Aujourd’hui, après avoir accompagné et soutenu la politique génocidaire d’Israël depuis le 9 octobre, les puissances occidentales opèrent un revirement en décidant d’aider les populations civiles palestiniennes affamées. Comment. Non pas en contraignant leur vassal israélien d’ouvrir les frontières pour permettre l’acheminement de l’aide humanitaire, mais en procédant à des parachutages. Autrement dit, à la manière des sionistes, ils traitent les Palestiniens comme des animaux en leur jetant des aliments, comme on jette un os à un chien.

La France et les États-Unis ont en effet décidé de délivrer de « l’aide humanitaire » vers Gaza mais par largage de colis alimentaires et de kits d’hygiènes depuis des avions militaires.

Cette cynique aide humanitaire a suscité aussitôt indignation et protestation en raison de l’hypocrisie des pays occidentaux.

Comment des pays qui ont été, depuis le déclenchement de l’opération militaire génocidaire menée par Israël contre les populations civiles palestiniennes, aux côtés de celui-ci, lui apportant activement un soutien diplomatique, notamment par l’affirmation du « droit d’Israël à se défendre en exterminant le peuple palestinien », lui fournissant des armes, criminalisant toute démonstration de solidarité avec la Palestine, dans le cas de la France et de l’Allemagne, peuvent prétendre s’ériger en sauveurs ? Il en va de même du projet Américain de port sur la Méditerranée  La vraie mission du “port” américain à Gaza – les 7 du quebec et Ce que cache la décision de Biden de construire un «port temporaire» à Gaza – les 7 du quebec 

Pour rappel, ce sont ces mêmes pays occidentaux qui ont décrété la coupure de tout financement à l’UNRAW, la principale agence de l’ONU intervenant auprès des réfugiés palestiniens….pour rétablir l’aide à l’UNRAW deux semaines de famine plus tard !!!

Ces mêmes pays occidentaux qui n’ont jamais cessé de soutenir l’État nazi israélien dans son opération effrénée d’épuration ethnique.

Ce sont ces mêmes pays occidentaux qui approuvent le blocus, cette arme de guerre utilisée contre la population civile palestinienne de Gaza. Ce blocus a provoqué l’effondrement total des structures sanitaires et des institutions médicales, causant l’explosion des maladies et des infections.

Ce sont ces mêmes pays occidentaux qui, pendant qu’ils feignent d’aider les Gazaouis, cautionnent la poursuite des bombardements aériens, les déportations et les exécutions des Palestiniens, bloquent les résolutions de cessez-le-feu, en particulier les États-Unis.

Pire, ce sont les mêmes pays occidentaux qui poursuivent leurs livraisons d’armes à Israël. Le gouvernement de Biden a approuvé l’envoi de « plus de 100 cargaisons d’armes à Israël depuis le début de la guerre à Gaza, équivalant à des milliers de munitions à guidage de précision, de bombes de petit diamètre, de bombes antibunkers et d’armes légères », rapporte le Washington Post.

En tout cas, ces parachutages d’aliments ne sont qu’une sinistre mascarade, une aide cosmétique destinée à redorer le blason des pays occidentaux, comme l’a dénoncé Rami Abou Jamous, fondateur de GazaPress, pour Orient XXI : « Ils veulent montrer au monde entier, et surtout à leurs populations, qu’ils sont en train d’aider Gaza. Mais en fait ils sont en train d’humilier Gaza. Cette façon de larguer quelques gouttes d’aide humanitaire c’est comme donner à manger à des chiens. On leur jette des morceaux, et les chiens se précipitent pour les manger. »

Pour conclure, il est utile de citer les conclusions d’une étude menée par Nour Kteily, codirecteur à l’université Northwest : « Les personnes qui sont plus dominantes socialement ou qui considèrent la hiérarchie sociale entre les groupes comme souhaitable ont davantage tendance à déshumaniser ». Les sionistes et les Occidentaux, arrogants et dominateurs, persuadés d’appartenir à un camp hégémonique, pour ne pas dire à la race supérieure, s’intègrent dans cette définition, caractérisation. « Dans le contexte de la violence, les groupes qui se sentent souvent déshumanisés déshumanisent en retour », ajoute-t-il. N’est-ce pas le cas des sionistes?

 

Khider MESLOUB

  1. L’équarrissage est l’abattage et dépeçage d’animaux impropres à la consommation alimentaire. Pour les sionistes israéliens, les Palestiniens, considérés comme des animaux, sont impropres à la vie, c’est pourquoi ils doivent être dépecés, trucidés. Après les avoir contraints à survivre dans un camp de concentration soumis à un total blocus, les sionistes enferment maintenant les Palestiniens dans un abattoir, lieu consacré à l’abattage des animaux. Au vrai, cet abattoir sioniste constitue le laboratoire des États occidentaux, la préfiguration de ce qu’ils réservent à plusieurs peuples voués à disparaître sous le déluge des guerres génocidaires qu’ils préparent. Saurons-nous contrecarrer leurs plans de guerre???

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

6 réflexions sur “Largage des «aides»: déshumanisation et humiliation des Palestiniens par les puissances Occidentales qui soutiennent Israël

  • 1 avril 2024 à 12 h 28 min
    Permalien

    C’est justement parce qu’à l’époque où nous sommes, un juif a osé proférer de telles paroles devant le monde entier, alors que n’importe quel chef d’État se rendant en israël doit obligatoirement se prosterner dans le musée d’un des plus grands mensonges mondial, que nous avons l’obligation de vouer notre mépris à l’ensemble des adeptes de cette religion, sans état d’âme.
    On ne peut pas avoir honte de rendre indignes toutes celles et ceux qui ne renoncent pas d’eux-mêmes a une telle indignité humaine, ce ne sont plus des humains après si longtemps et tant d’horreurs accumulées, non, ça n’en sont plus, continuer à tergiverser pour ne pas oser être juste et vrai, c’est être d’une grande lâcheté tout simplement.
    Mon propos ne s’adresse pas personnellement à l’auteur, évidement.
    Pour autant a-t-on encore le droit d’être faibles face a des nazis, sachant ce que vaut cette vermine?
    Le peuple juif est le peuple nazi du siècle, même offense envers l’humanité, même punition, on en brûle une grande quantité sous les bombes pour en faire le peuple de valétage comme ce qu’est devenu celui allemand.

    Cessons quand même de faire comme si nous ne savions pas depuis des temps immémoriaux que ces monades-nés, même s’ils étaient confrontés au plus haut degré d’adoucissement humain, du haut de leur folie à croire en leurs propres fables, ce vagabondage planétaire toujours refusera de renoncer à ces odieuses mœurs antiques.
    C’est nous, forcés par eux qui nous dominent, qui renonçons aux nôtres.
    Mais, c’est pourtant simple, nous avons laissé à des gens dont ils est prouvé qu’ils n’ont jamais appris à penser au fil des siècles, uniquement parce qu’au dernier passé, certains ont voulu les parquer tous dans un même enclos pour qu’ils cessent de semer leurs nombreux ravages intellectuels, pétris de remords par cela ensuite, nous leur avons fait l’insigne honneur de devenir des enseignants pour nos jeunesses, l’affaire était dès lors entendue et, les maux n’attendaient que leur temps pour faire leur apparition.
    Tout est aligné, aujourd’hui, alors nous subissons.
    C’est la logique même qui nous supplante, éduquées par des imbéciles nous voilà ignares, or, s’il est une certitude pour affirmer le fait, c’est que plus une nation est ignorante, plus la langue qu’elle parle habituellement va se corrompre entre ses dents.
    Surtout si elle a des liens avec d’autres peuples victimes des mêmes usurpateurs qu’elle, comme c’est le cas ici grâce aux réseaux sociaux dont la fonction primaire cachée, était l’abrutissement occidental, par la perte des repères des valeurs véhiculées par une linguistique éprouvée depuis des siècles, notre locution s’est dévalorisée en une vingtaine d’années là, si ça n’était qu’en France, il pourrait s’admettre que c’est passager, d’époque, générationnel, mais non, c’est la mort des langues occidentales qui s’observe, oui, nos langues meurent et, ce que nous comprenions grâce à elles, aussi.
    Ils ont tous ça à la bouche et au bout des doigts, les modernes, la fameuse, novlang, le parlé des hyper cons qui fait passer les abrutis pour des génies.
    On l’a vu l’immortel de l’académie hier, sous prétexte que l’Émile n’était qu’un « vulgaire » tout petit goy à la famille traditionnellement christique, Fiel-et-crottes nous est apparu dans toute sa splendeur, c’est ça aujourd’hui l’intelligence française, en Amérique ils ont Chomsky, et, il n’y a pas complot ou au minimum grande stupidité de notre part?
    Ils liquident nos langues, la compréhension qui va avec, suit automatiquement, c’est logique.
    Les réseaux sociaux étaient là pour ça, avant qu’ils ne soient transformés en arme de Résistance, pour favoriser les échanges continuels de mots entre les gens, avec dessus des influenceurs qui donnent à ceux-ci de nouveaux accents, sens, des compréhensions différentes, ce qui a produit en vingt ans, insensiblement pour la grande majorité des personnes de tous âges, les altérations sociétales remarquables avec lesquelles nous sommes contraints et forcés de fonctionner maintenant.
    Notre éducation ancestrale est viciée, auparavant, l’exemple qui avait sur tous une si grande influence autrefois, aujourd’hui ne nous atteint presque pas, pourquoi?
    L’une de ces causes, c’est le défaut de propriété qu’ils ont insinué en nous, si on ne possède rien de façon permanente comme de fut le cas pour les bohémiens jadis et qu’ils nous roulent si bien, qu’ils nous dépouillent de tout, eux en ont souffert et savent ce que c’est, mais nous, grands nigauds, c’est très facile de nous vendre ce désespoir futur, comme un charme inexprimable attaché à une existence vive, qui se répand sur tout ce qui peut contribuer à la rendre heureuse.
    N’est-ce pas ce qu’on dit devant les pires délires?
    Si, ça le ou la rend heureux… Abdication!

    Quand ils privent unilatéralement mais, Ensemble (du moins, le même équipe des valets…), Gaza de laide alimentaire, c’est de la torture d’affamement, l’une des pires qui puisse se voir, mais c’est à dessein, comment par la suite condamner les nazis quand la collaboration a été massive et collective derrière eux?
    Ils nous piègent à chaque fois, nous, nos consciences, quand le reste du monde nous accusera, nous serions solidaires de nos bourreaux.
    Voilà quelques unes des raisons qui font que, ce qu’avec arrogance nous appelions les pays sous-développés ou émergents ne nous suivront jamais dans notre chute vertigineuse du pseudo progrès et même feront tout pour que nous nous détruisions ou que nous détruisions le Mal à l’œuvre en nous.
    Car, plus ils ont de langages différents a partager entre-eux, mieux leurs cerveaux sont capables de résoudre des problèmes complexes, nous, n’avions jamais sollicité d’intelligence artificielle et on nous l’impose, pourquoi n’aurions-nous pas le droit de suppression de ce qui nous menace, franchement?
    Absolument tout ce qui nous menace.

    En vérité, c’est exactement ce que nous faisons déjà, nous les supprimons, la Terre se rapetisse encore plus tous les jours sous leurs pieds, après, où iront-ils, après?
    Il faut du temps à tout, mais chaque chose se déroule maintenant, le fait à une vitesse hyper accélérée par rapport à autrefois.
    Assurément, jamais esclaves en Égypte, c’est archéologiquement prouvé, pas sur qu’ils ne le deviennent pas demain, partout sur la planète, principalement en occident.
    Très sérieusement, hier encore, j’étais convaincu qu’il aurait fallu que je paie, pour entendre l’un d’eux parler de Jésus comme de leur Réparateur, c’est fait, connement, d’accord, mais, vu à l’écran, un de ces malades déguisé en ponte des connaissances religieuses, a affirmé que c’est la volonté du Christ ce qui se passe en israël, certes, pas tout à fait dans ces termes, mais, vu la branlée qu’ils se prennent en Palestine face au plus désœuvré des peuples, Oui, Jésus le commande cela!

    Par contre, non! C’est faux, ils n’humilient pas Gaza, jamais, ils ont craché sur leur shoah et nous permettent aujourd’hui, ouvertement de la conchier.
    Il n’y aura jamais à Gaza d’impostrice prétendant avoir survécu avec des loups, jamais on en aura un autre qui recevra le « nobel de la paix » pour avoir si bien raconté la déportation qu’il n’a jamais vécu, démasqué, incapable de présenter son matricule tatoué, jamais on aura un anagramme d’Adolphe Hitler qui s’incérera sur la liste des victimes de ce véritable holocauste, jamais un modeste professeur ne deviendra un historien révisionniste faisant trembler l’occident et adopter des lois mémorielles uniquement à cause de la justesse et exactitude de ses travaux, jamais, non jamais nous ne verrons toute cette salissure s’accumuler sur l’authentique martyr palestinien, mais alors franchement, franchement quoi, qui s’humilie là?
    Le problème est là, nous obliger nous-mêmes à respecter une imposture historique et hystérique et, quand nous sommes confrontés à l’indéniable martyr, que faisons-nous, nous nous lamentons au lieu marcher, d’écraser et pisser copieusement sur le Mensonge sacrément merdique pour être combattu sans peur.
    Voilà ce que nous faisons, ils déshumanisent les Palestiniens, mais, qui a dit que ces chiens galeux étaient assez humains pour déshumaniser qui que ce soit?
    Pour déshumaniser, il faut déjà être, humain, ils ne l’ont jamais été, c’est la faiblesse de l’esprit qui est seule capable de le croire.
    Nous voyons devant nous de qui est et a toujours été.
    Pourquoi le nier encore?

    C’est nous-mêmes qui nous humilions devant ces choses bimanes qui adorent faire souffrir les autres.
    Ce sont des bohémiens, le temps qui passe à les laisser mi-hommes mi-bêtes, ne produit que leur altération générale, excepté pour leurs enfants, il n’existe pas de sentiment doux dans cet être.
    Il n’est bon, que totalement dominé, ou mort.

    Répondre
    • 2 avril 2024 à 14 h 39 min
      Permalien

      Juste pour m’assurer que tout fonctionne correctement .

      Répondre
  • 1 avril 2024 à 13 h 07 min
    Permalien

    Ce qui se déroule en Palestine est absolument identique à ce qui se produisit en amérique de l’Ouest entre 1820 et 1890, à savoir l’éradication quasi complète des ressources alimentaires et territoriales comme prélude à la mort des amérindiens… Mais on nous a objecté que ça n’était pas vraiment un génocide ! Et maintenant , les dizaines de millions de mort du fait des guerres de pillage de américains sous contrôle des sionistes, n’en sera pas non plus ! Gageons que ce qui se passe à Gaza et en Cisjordanie connaîtra le même sort… si l’on veut bien considérer le temps infini sans entre apercevoir, sauf de trop rares pays, la moindre action décisive et létale de préférence sur l’armée la plus immorale do monde et les colons sionistes puisqu’ils sont armés et criminels, au choix !

    Répondre
  • 1 avril 2024 à 15 h 59 min
    Permalien

    La majorité de l’aide humanitaire pour les Palestiniens est confisquée, VOLÉE, par l’entité sioniste qui subit présentement un boycott massif de produits et est de plus en plus ISOLÉE du reste du monde. Lors de la destruction des hôpitaux, tout le matériel médical a aussi été évacué, VOLÉ. Ensuite ils démolissent et incendies les lieux.

    Il EXISTE ACTUELLEMENT un TRAFIC IMMONDE d’organes prélevés par les sionistes sur des corps de Palestiniens MARTYRS, tout comme en Ukraine, où Zelinsky, en plus des armes, ne se prive pas non plus. Selon Anadolu Marwan Al-Hams, dir. de l’hôpital Mohammed Yousef El-Najar de la ville de Rafah, des corps de prisonniers auraient été retourné démembrés, en morceaux, les cadavres ne manquent pas d’ailleurs.

    N’oublions pas qu’avant le conflit, il existait en Ukraine, sous Zelinsky, un trafic de vente de bébés à travers le monde, approuvé par le gouvernement et ce, depuis plusieurs années, dénoncé par de nombreuses ONG. Les GPA (Gestation pour autrui) fonctionnent encore plus aujourd’hui et à plein régime. avec un trafic d’organes d’enfants d’environ 11 mois………….L’HORREUR TOTALE, tout en étant SOUTENU par les USA et l’UE, ÉCONOMIQUEMENT, MILITAIREMENT et surtout MÉDIATIQUEMENT. Ils sont présentés les uns comme des victimes et devenues héroïques à force d’hypocrisie et de mensonges.

    Ils étendent ce nouveau business aux malheureux Palestiniens, sous nos yeux voilés, censurés.. par les médias entièrement COMPLICES.

    Que reste t’il à humilier…………..je n’ose pas le dire, nommer l’innommable qui à peut-être déjà lieu.

    Répondre
  • 6 avril 2024 à 14 h 58 min
    Permalien

    Il faudrait impérativement et au moins….exiger l’EXCLUSION de l’état ILLÉGAL SIONISTE de l’ONU, c’est un minimum..à la lumière de toutes les infractions qu’ils ont commises depuis leur auto-proclamation en 1948.

    En vertu de ceci:
    https://orientxxi.info/lu-vu-entendu/la-triple-illegalite-de-l-occupation-israelienne-du-territoire-palestinien,7151

    À lire l’intégral, très instructif sur le plan juridique et la justification d’exclure définitivement l’état sioniste de l’ONU, mais en ajoutant de lourdes sanctions contre eux CONTRAIGNANTES:

    «Plaidoirie de Monique Chemillier-Gendreau
    La triple illégalité de l’occupation israélienne du territoire palestinien

    La Cour internationale de justice a commencé ses auditions sur « les conséquences juridiques découlant des politiques et pratiques d’Israël dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est ». Elle doit rendre un avis consultatif dans les prochains mois. La juriste française Monique Chemillier-Gendreau y a plaidé le 26 février 2024.»

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *