Après le Hamas et la bourgeoisie palestinienne, le capital iranien sauve l’État israélien de l’implosion!

Par Khider Mesloub.

Cet article est disponible en anglais et en italien ici :
Article de Khider Mesloub-anglais-italien du 20 avril 2024

Le jour même de l’attaque du Hamas, j’écrivais ceci : «Au risque de surprendre certains lecteurs, de refroidir leurs exaltations chauvinistes et leurs émois d’autocélébration des exploits du Hamas, l’offensive menée par le mouvement islamiste palestinien contre l’État fasciste israélien n’est pas une attaque surprise, mais une opération orchestrée ou, à tout le moins, camouflée par les stratèges de Tel-Aviv, les faucons de l’État sioniste raciste.»

J’ajoutais, en écho à deux publiés au cours de l’été 2023, au moment où Israël était au bord de l’implosion du fait de la fronde séditieuse de la population : «Comment ressouder la cohésion nationale des sionistes d’Israël, reconstituer l’unité de ce peuple patchwork en pleine division et sédition, animé par des velléités de désertion de l’armée et d’insubordination militaire, tenté massivement par l’expatriation, endiguer la fronde chronique quasi insurrectionnelle et enrayer l’exode massif, sinon par l’ouverture d’un front de guerre, pour recréer une nouvelle union nationale chauvine ? […] Qui peut prêter main forte à cette entreprise de raccommodement national sioniste, sinon le mouvement islamiste arabe, le Hamas, par ses aventureuses opérations militaires asymétriques désespérées ?»

Le Hamas, créé avec l’aval d’Israël, a toujours servi d’alibi à l’entité sioniste pour justifier la violence des offensives génocidaires israéliennes et consolider l’union sacrée, cimenter le sionisme. Le Hamas, par sa politique de confessionnalisation du conflit colonial palestinien, et par ses opérations militaires asymétriques suicidaires menées aveuglément contre l’une des grandes armées du monde, est le meilleur allié de l’entité sioniste.

Historiquement, selon plusieurs rapports des renseignements, sans le patronage d’Israël, le Hamas n’aurait jamais pu s’implanter dans les territoires palestiniens. Son ascension fulgurante (ou défigurante de la cause palestinienne ?), il la doit aux faucons israéliens, qui ont trouvé dans le mouvement islamiste palestinien leur meilleur allié pour neutraliser certaines factions de la bourgeoisie palestinienne l’OLP et le FPLP, et pour torpiller la lutte anticolonialiste, l’évacuant vers un cul de sac désespérant. La cause palestinienne est une lutte anticolonialiste transformée en conflit confessionnel entre musulmans et juifs par la volonté du Hamas et du sionisme mondial.

De même, comment expliquer que le Hamas, depuis sa création à Gaza, un territoire enclavé par l’armée israélienne, soumis à un terrible blocus, puisse détenir un impressionnant arsenal d’armement, notamment des milliers de roquettes capables d’atteindre une longue distance, des missiles antichars, anti-aériens, des fusils mitrailleurs, sans subir la moindre rétorsion ? Un armement qui demeure néanmoins rudimentaire comparé à la force de frappe du proxy israélien et de son maître américain. Pour l’occupant colonialiste israélien, le Hamas doit demeurer une simple organisation de nuisance mineure et contingente, un épouvantail entre les mains de l’Etat sioniste raciste. A l’instar des organisations terroristes islamistes (djihadistes) instrumentalisées par les puissances impérialistes occidentales à de multiples fins : sécuritaires, nationalistes chauvines, de dévoiement de la colère sociale, de dislocation de la cohésion sociale arabe, de destruction de l’union de classe prolétarienne.

Pareillement, comment peut-on croire que les services de sécurité israéliens qui surveillent quasiment tous les dirigeants, hommes politiques et chefs d’entreprises, journalistes et intellectuels de tous les pays, via leurs multiples logiciels espions et agents secrets introduits dans toutes hautes sphères étatiques et économiques, n’ont pas détecté les préparatifs de l’attaque du Hamas, une organisation placée sous haute surveillance par tous les agents des renseignements du monde occidental impérialiste?

Comment le pays le plus sécurisé et le plus militarisé, le plus fascisé  du monde a-t-il pu se laisser déborder au point d’être envahi par plusieurs combattants du Hamas ? Selon moi, il ne fait aucun doute que les sionistes ont laissé pénétrer délibérément quelques combattants islamistes pour leur permettre de perpétrer leur attaque et prendre quelques israéliens en otage, afin de créer une onde de choc parmi la population. Un climat de sidération et de psychose. Tout cela en vue tout à la fois d’étouffer en Israël la révolte sociale séditieuse menée contre le pouvoir sioniste et pour réactiver l’union sacrée colonialiste et fasciste qui est le ciment de cette société dégénérée.

Si, comme je le postule, cette opération armée du Hamas a été orchestrée (ou tolérée, ou dissimulée) par les services de sécurité israéliens, au prix du sacrifice de plusieurs centaines de citoyens israéliens, pour conjurer le péril de la dislocation d’Israël, cela ne serait pas la première fois dans l’histoire du sionisme criminel.

Au lendemain de la création de l’entité sioniste, pour attirer les juifs du monde entier en Israël, autrement dit favoriser l’émigration, le Mossad a employé tous les moyens. Y compris terroristes. C’est par ces méthodes terroristes que le Mossad a joué un rôle dans l’émigration des juifs vers Israël, notamment des juifs d’Irak.

Comment le pays le plus sécurisé et militarisé a pu subir une telle intervention armée jusque dans son territoire, non pas par une coalition des armées des pays arabes, mais par le groupe Hamas, un mouvement de résistance islamiste ?

Pour information, Israël a construit une énorme clôture le long de la frontière de Gaza afin d’empêcher les infiltrations. Cette clôture est équipée de caméras, de capteurs de haute technologie et d’une technologie d’écoute sensible. Or, selon des images mises en ligne, la clôture a été complètement détruite en plusieurs endroits et que des véhicules du Hamas ont franchie, curieusement, sans encombre.

Selon plusieurs sources, les habitants israéliens des villes situées le long de la frontière, ordinairement emplie de militaires en faction, ont souligné que la présence de l’armée israélienne dans les rues était faible, voire inexistante. […]

La classe dirigeante israélienne, la plus machiavélique du monde, a réussi son opération de diversion. D’union nationale.»

Je concluais mon article rédigé le 7 octobre ainsi : «Depuis la formation du gouvernement fasciste israélien, l’objectif de l’Etat sioniste est de régler définitivement la question palestinienne pour réaliser le grand rêve de la création d’un Etat raciste purement juif du Jourdain à la mer. Et de quelle manière ? Politiquement, par l’abandon explicite de toute solution «à deux Etats». Militairement, par la déportation massive, y compris par la perpétration d’un massacre de masse de la population palestinienne. Qui peut réaliser ce projet d’expansion territoriale et d’expulsion massive des Palestiniens, sinon des partis néo-fascistes et ultrareligieux pétris d’un racisme décomplexé et animés de violence meurtrière désinhibée, actuellement installés au pouvoir.»

L’histoire m’aura donné raison. Tout le monde connaît la suite des événements tragiques.

Aujourd’hui, bis repetita. La classe dirigeante israélienne, la plus machiavélique du monde, vient de lancer son 7 octobre bis. De déclencher une opération de diversion destinée à raffermir l’union nationale. Mais, surtout, à resserrer les liens de la coalition israélo-occidentale menacée d’implosion ces dernières semaines.

Comment ? En tendant un piège aux Mollahs d’Iran. Après le Hamas tombé dans le panneau, voici le régime iranien succombant à son tour au traquenard tendu par l’entité sioniste.

Au moment où Israël, de plus en plus isolé sur la scène internationale, est menacé d’être lâché par ses partenaires occidentaux, notamment son parrain étasunien, l’Iran vient à sa rescousse avec ses tirs de missiles inoffensifs.

Le bombardement du consulat iranien à Damas par Israël n’avait pas d’autre dessein que celui d’entraîner le régime des Mollahs à riposter. Cette riposte, attendue comme le Messie le sauveur par les dirigeants sionistes, est tombée du ciel à point nommé. La République islamique d’Iran a lancé des missiles contre Israël. D’aucuns diraient qu’il s’agit de pétards mouillés.

En tout cas, cette attaque iranienne, comme celle du Hamas, aura sauvé le régime fasciste sioniste de la dislocation, de l’implosion. Elle aura permis de recréer l’union nationale et l’unité israélo-occidentale. Au reste, manière d’impliquer ses alliés dans sa «juste guerre», l’armée israélienne s’est félicitée dimanche d’avoir pu compter sur «une coalition défensive d’alliés internationaux», dirigée par les Etats-Unis avec le Royaume-Uni, la France et d’autres pays, pour contrer l’attaque iranienne.

«L’attaque sans précédent de l’Iran a été contrée par une défense sans précédent. C’était la première fois qu’une telle coalition travaillait ensemble contre la menace de l’Iran et de ses mandataires au Moyen-Orient», a affirmé, lors d’une conférence de presse, le porte-parole de l’armée Daniel Hagari.

Quant au groupe du G7, les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres se sont fendus d’un communiqué de soutien inconditionnel à Israël : «Nous exprimons notre solidarité et notre plein soutien à Israël et à son peuple, et nous réaffirmons notre engagement en faveur de sa sécurité».

La guerre exterminatrice déclenchée par les dirigeants israéliens a de beaux jours devant elle. Selon la nouvelle donne confessionnelle induite par les drones iraniens, les Israéliens, champions de l’ingénierie victimaire, n’affrontent plus seulement un ennemi islamiste, le Hamas, mais deux ennemis islamistes, avec le régime des Mollahs, l’Iran. Avec le concours incendiaire des Mollahs, l’union sacrée sioniste génocidaire n’est pas près de se fissurer. La guerre génocidaire vient de revêtir une dimension confessionnelle. Et cela arrange grandement l’entité sioniste qui veut transformer ce conflit colonial en guerre de religions entre les «musulmans» et le «monde occidental judéo-chrétien».

Cela étant, l’attaque iranienne aura permis de créer une coopération inédite pour préparer la défense israélienne impliquant les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne mais aussi l’Arabie saoudite et la Jordanie. Elle aura permis également de ressusciter la rhétorique néoconservatrice de « l’axe du mal », incarné par les islamistes, notamment les Mollahs, le Hezbollah, le Hamas, les Houthis.

C’est ce que résume Christophe Ayad, journaliste du Monde, au micro de France Inter : « Il se trouvait que la guerre à Gaza était en train de s’enliser, que Netanyahu n’arrivait pas à obtenir une victoire claire. Pour rassembler à nouveau le camp occidental derrière lui, il avait tout intérêt à faire éclater une confrontation régionale, parce que personne n’abandonnerait Israël face à une offensive généralisée ».

Pour le moment, avec cette opération «7 Octobre bis», le régime fasciste israélien semble avoir réussi sa manœuvre de diversion pour conjurer la scission, la sécession et la dislocation de l’Etat israélien sioniste. Il sort renforcé de l’attaque iranienne.

Il a même réussi le tour de force à rallier à sa cause plusieurs pays arabes, notamment les Émirats arabes unis, Bahreïn, la Jordanie, l’Égypte, le Maroc et, officieusement, l’Arabie saoudite.

Et les Etats-Unis et les soutiens impérialistes d’Israël donnent dorénavant carte blanche au gouvernement fasciste de Netanyahou à Gaza. En d’autres termes, soutiennent dans les faits le génocide des Palestiniens.

Il faut donc s’attendre dans les prochains jours au renforcement des bombardements contre la bande de Gaza. Selon le Haaretz, l’armée israélienne a annoncé avoir mobilisé deux brigades de réservistes pour combattre à Gaza. Par suite du recouvrement du soutien inconditionnel des pays occidentaux, du rétablissement de la confiance de l’opinion internationale, Tsahal pourrait partir « librement et impunément » à l’assaut de Rafah pour parachever son opération de nettoyage ethnique sans encourir la moindre condamnation ni sanction.

Pour conclure.  Tout comme la majorité des États arabes, le régime théocratique réactionnaire iranien ne manifeste de l’intérêt pour la cause palestinienne que pour asseoir ses propres ambitions régionales. Comme à l’accoutumé, les Palestiniens seront une fois de plus depuis 76 ans les principales victimes, les principaux sacrifiés. Depuis 1948, les Palestiniens font uniquement figure de variable d’ajustement des intérêts impérialistes au Moyen-Orient.

Une chose est sûre : l’attaque iranienne n’est pas survenue en solidarité avec le peuple palestinien bombardé sans relâche depuis le 9 octobre par Israël, mais en réponse à la destruction du consulat iranien de Damas par Tsahal. La preuve. Pourquoi le régime théocratique des Mollahs n’a-t-il pas attaqué l’entité sioniste depuis six mois, pendant que toute la population palestinienne se faisait massacrer par Tsahal ? Ni du reste aucun pays arabe ou État musulman.

 

Khider Mesloub

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

11 réflexions sur “Après le Hamas et la bourgeoisie palestinienne, le capital iranien sauve l’État israélien de l’implosion!

  • 20 avril 2024 à 3 h 38 min
    Permalien

    https://www.youtube.com/watch?v=kCFUsCcjgr0&t=21s

    Comme il se dit souvent, l’ignorance n’est pas bonne.
    À moins que ce ne soit une quête désespérée envers la halakha pour l’obtention d’un certificat d’ascendance séfarade, auquel cas, l’indulgence du lectorat prévaudra envers ce crypto.judaïsme qui n’est qu’un besoin de reconnaissance, seul encore capable de rédiger de telles absurdités.
    C’est ne rien comprendre à rien, que de toujours considérer absolument tout d’un même point de vue, alors que ledit tout s’est déplacé dune manière si considérable que la psychorigidité dans laquelle on s’est enfermé rend impossible la compréhension des évolutions mondiales, ce qui fait encore écrire aux esprits immatures, israël état fasciste, alors que c’est tout l’occident qui sous l’influence juive, est totalitaire et ethno-nationaliste.
    Par conséquent c’est faire preuve d’une vraie bêtise crasse, d’employer des termes qui ne sont plus du tout adaptés aux réalités temporelles et prétendre avoir des compétences en analyse de quoi que ce soit.
    Il faut préalablement comprendre chaque mot que l’on emploie pour commencer à dire les choses avec exactitude, aussi, à quel moment de son histoire la société israélienne a-t-elle été en sédition, l’auteur comprend-il la définition de ce mot?
    Cette lecture n’est qu’une soumission du lectorat à la crétinerie!
    Avant d’écrire n’importe quoi, on s’informe un minimum, pour le moins, avant d’aller prétendre au quasi exode de la population israélienne avant le 7 octobre dernier, comment peut-on écrire de telles conneries au regard de ce qui se passe présentement?

    Ce qui est remarquable, c’est que lentement mais, sûrement, l’Allemagne est en train de prendre une tangente qui va en laisser plus d’un en Europe sur le derrière.
    La semaine dernière 600 responsables fédéraux allemands ont demandé publiquement au gouvernement de stopper immédiatement les livraisons d’armes vers israël, de rompre les relations diplomatiques avec et, cerise sur le gâteau, d’engager des sanctions contre cette entité et, tout cela a fait l’objet d’une bonne censure dans l’information rendue publique à l’extérieur de l’Allemagne, même les sites de Resistance n’y ont accordé aucune importance, or, face aux évènements présents la chose va devenir capitale dans les semaines qui viennent, puisque c’est ce dont les opinions publiques ont le plus grand besoin et la plus grande volonté d’entendre.
    Par conséquent, que de hautes personnalités, même si là elles avancent dans l’anonymat par peur des représailles, une fois que cette possibilité de parole existe pour les opinions publiques mondiales au haut niveau de la sphère politique, on ne pourra plus les empêcher de s’en emparer et d’exiger leur mise en pratique.
    Donc, comme il est dorénavant certain qu’israël ni personne d’autre n’ira frapper l’Iran chez lui, avec l’intention ferme de procéder à sa destruction, comme annoncé dans mes derniers commentaires, cette démonstration de faiblesse de la part des autorités, de toutes sortes, de notre camp, libère un potentiel à la Résistance anti-suprémacisme occidental qui va contribuer à mobiliser les gens pour qu’ils exhortent non pas à la désescalade, mais que l’entité juive soit considérée comme ce qu’elle est, à savoir la pire activité criminelle en exercice sur Terre, suivra les reste, libérer l’antisémitisme mondial.
    En France, actuellement, le groupe des Insoumis fait ce boulot nécessaire et vital pour nos sociétés humaines, ce qui a pour conséquences de ne pas laisser l’opinion nationale aux seules mains de la juiverie.
    Pourtant celle-ci prépare activement des contre-feux, puisqu’elle réactive ses meilleurs agents de diversion, Lalanne- Dieudonné, pour présenter un liste électorale aux européennes dans l’unique but de détourner des voix électorales au parti des Insoumis, car plus le score de ceux-ci aux élections serait élevé et, mieux les Français se rendraient compte de ce qu’ils pensent vraiment dans le secret de leurs chaumières, ça risque de drôlement les solidariser entre-eux, donc, il n’y aura jamais parmi nous et contre nous, pires traîtres que ce qui fait semblant de nous ressembler, pour mieux nous duper.
    Les masques sont en train de tomber là, ce qu’écrit l’auteur ici et la façon dont il le fait montre clairement dans quel camp le situer dorénavant, il ne peut y avoir ni erreur ou confusion, encore moins mauvaise interprétation, cette entité n’a absolument rien à voir avec la Résistance, définitivement, le pernicieux de son texte doit être reconnu par chaque lecteur, c’est à l’idiosyncrasie de chacun qu’il est fait appel ici.

    Nous sommes en train de vivre l’effondrement du bastion de la paranoïa pseudo-identitaire faisant du monde blanc un cosmopolitisme de l’idiotie, et, on nous donne à lire ce brouet alors que ces dernières semaines tant de choses se sont passées sur la planète pour nous convaincre du contraire de cet immobilisme intellectuel volontairement trompeur.
    Pouah! Cracher sur le Hamas à notre époque, alors que la soi-disant autorité « palestinienne » laisse librement tuer et enlever par les gens de l’entité génocidaire le peuple vivant sous la férocité de son joug, comment ça se qualifie?

    Les actions iraniennes et du Hamas ont des conséquences intellectuelles sur les opinions occidentales et mondiales bien plus profondes que nous le laisse imaginer certaines analyses de surface, promptes à se fier aux images que leur livre une entité qui ignore ce qu’est la vérité.
    Dorénavant, une évidence est, Netanyahu l’unique et plus ancien chef d’israël à avoir constamment menacé la paix mondiale en affirmant au monde que son armée irait mettre à plat les évolutions technologiques iraniennes si nos pays ne s’engageaient à le faire eux-mêmes et, s’est mis sur off alors que l’occasion de mettre ses menaces à exécution oui ont été données devant le monde entier et, cet exercice neuneu vient nous prétendre en la force de cette chiure, qui, comme prévu, quand elle fait face à un vrai adversaire, n’existe plus.
    Oui, un idiot ne peut pas comprendre que son israël est redevenu gnome et doit complètement satisfaire aux exigences de l’Amérique antisioniste s’il veut rester vivant, même nain.
    Ce qui fait nettement plus pencher les futures élections américaines en faveur de Biden plus que de Trump là maintenant, car, si l’auteur ne l’a pas remarqué, l’entité juive et les juiveries occidentales ne dictent déjà plus leurs lois sur Terre, aussi tout sera fait pour que le valet Trump ne revienne pas, quitte à mettre cette turne qu’est l’Amérique en feu.
    Non, décidément cet auteur fait dans la désinformation, puisque, maintenant que tout ses alliés savent que l’armement américain c’est de la quincaillerie, c’est redevenu bon pour l’Ukraine, on lui fourgue cette ferraille qui vaut des milliards à faire brûler par les Russes, donc ce sont les coups à venir bien après qui sont analyser que de nous faire lire cette dissertation scolaire.
    Vu, tous les efforts occidentaux qui ont été déployés pour tenter, sans y arriver, de préserver l’entité juive contre ce qui n’était qu’une fessée, inutile de préciser que si la volonté ferme d’élimination de cette merde prend forme, quelques instants suffiront pour cela, alors, où est-ce que ces pèquenauds sont en train de gagner quoi que ce soit?
    Je le redis clairement seule l’idiotie peut permettre d’écrire une telle analyse.

    Qui sont les pays qui ont condamné l’Iran?
    L’auteur est trop bête pour avoir fait le rapprochement entre la condamnation de la Russie et celle de l’Iran par les autres nations du monde, c’est la même fracture, ce qui est défendu par l’occident le genre humain sain n’en veut plus.
    Les suites à venir seront pour l’Iran et ses soutiens les mêmes que pour la Russie.
    C’est donc encore tromper son lecteur que de lui dire que les musulmans sont derrière israël à le protéger alors que c’est son exsanguination qui s’observe.
    Quelle aide ces pays ont-ils apporté quand leurs systèmes de défense sont américains et servis par des Américains, c’est être complètement nul en tout de ne pas comprendre déjà que l’extraterritorialité américaine devient aussi fictionnelle que sa puissance, l’occupation américaine du pays des autres c’est déjà un phénomène qui s’inscrit dans le passé.
    Je ne vais pas aller loin à critiquer cette per5e de temps illisible jusqu’au bout tant les conneries s’amoncèlent à chaque ligne.
    On attend avec impatience de voir les juifs aller encore plus massacrer de vrais musulmans (par opposition à tout la Foire déguisée comme eux) en Palestine, et on verra si c’est encore dans leurs moyens sans avoir à repartir, à la nage.

    Répondre
  • Ping : Après le Hamas et la bourgeoisie palestinienne, le capital iranien sauvent l’État isra élien de l’implosion! | Raimanet

  • 20 avril 2024 à 10 h 54 min
    Permalien

    Le webmagazine « Les7duquebec.net » ne croit pas que les pays sous régimes impérialistes auraient dû intervenir militairement dans la guerre fratricide entre le camp nationaliste réactionnaire Palestinien et le camp nationaliste réactionnaire sioniste israélien-américain.

    Nous n’appuyons pas la présente position : « Pourquoi le régime théocratique des Mollahs n’a-t-il pas attaqué l’entité sioniste depuis six mois, pendant que toute la population palestinienne se faisait massacrer par Tsahal ? Ni du reste aucun pays arabe ou État musulman. »

    Notre position est simple 1) en aucun cas nous ne soutenons les attaques armées israéliennes et/ou palestiniennes contre les autres parties
    2) Dans la conjoncture présente nous soutenons toute forme de résistance de la population et du prolétariat palestinien et/ou israélien contre l’oppression et la répression nationale, ethnique, religieuse, politique, sociale, idéologique de classe.
    3) Les prolétaires du monde entier doivent se liguer contre chacun de leur gouvernement qui participe d’une manière ou d’une autre à ce conflit réactionnaire ou le prolétariat sert de chair à canon pour le bénéfice du Grand capital mondialisé.

    Il est heureux que plusieurs pays de la région aient refusé de participer militairement à cette guerre impérialiste – nationaliste – réactionnaire quel que soient leurs motifs invoqués. Bravo aux « refusniks » israéliens et palestiniens.

    Vive le prolétariat palestinien, arabe, israélien

    Robert Bibeau

    Répondre
  • 20 avril 2024 à 13 h 17 min
    Permalien

    Cette analyse est presque comique quand on analyse un peu objectivement les faits. Mais les idéologues marxistes ont en horreur le religieux, alors le théocratique, il ne peut en sortir aussi que des bourgeois et une lutte des classes, forcément. Le Hamas, ayant également une source religieuse est impur pour le bon marxiste et ne peut qu’être un allié du grand capital, même s’il
    fait passer tous les subterfuges les plus subtils pour y parvenir. Pour les autres combattants, Le Hezbollah, les Syriens, Ansar Allah, et même les branches armées chrétienne ou marxiste palestinienne, idem, rien que des manigances de bourgeois sur le dos docile et nigaud des prolétaires ( les génocidés, pour l’occasion, là on oublie les classes sociales, par commodité pour faire tenir l’analyse et la conclusion). Quand aux bons combattants palestiniens, il faut selon l’auteur en rester non moins commodément à l’Olp et au Fplp, le Fatah ?, et à la bourgeoisie palestinienne qui trouve grâce dans sa version du temps jadis. Pas un mot de sa corruption galopante, bien avant l’assassinat d’Arafat, ni de ce qu’est devenue l’Olp, au point d’être détesté par presque tout ce qui compte comme prolétaire palestinien en particulier. Placer en traître le Hamas et en vertueuse force de résistance l’Olp version après Oslo. Il faut le faire. Quant aux conclusions, sur le mode : « j’avais dit dès le 7 octobre et le présent me donne raison » , il est certain qu’en déformant ce que fût le 7 octobre et en déformant ce qu’est la valeur de la riposte iranienne, l’auteur ne risque pas de se donner tort et que d’ailleurs quoi qu’il puisse arriver demain, ce félin, retombera toujours sur ses quatre pattes, mais ce n’est pas vraiment ce qui intéresse le lecteur. Laissons demain montrer aux uns et aux autres les conséquences de l’action de la Résistance qui met l’entité sioniste d’ores et déjà dans une situation catastrophique inédite et laissons ceux que ça peut intéresser, admirer jusqu’à quel point le chat parvient à faire preuve de toujours plus d’agilité.

    Répondre
  • 21 avril 2024 à 12 h 34 min
    Permalien

    Les faits que vous relatez sont rigoureusement exacts toutefois le moment de cette «mise au point factuelle» est-il bien opportun?Permettez-moi d’en douter.
    Ainsi, alors que l’État impérialiste-fasciste-sionazi-israélien ( ci- après:«État israélien») au service de ses maîtres occidentaux se livre à une seconde NAKBA envers le peuple palestinien martyr afin de l’expulser,mort ou vif,de Gaza pour s’emparer du territoire jouxtant le champ gazier au large de la bande de Gaza qui devra remplacer le gaz russe rendu inaccessible au marché européen par la guerre provoquée contre la Russie et la destruction terroriste des gazoducs NordStream, votre analyse du caractère apparemment «suicidaire» de la riposte du Hamas à l’occupation fasciste-sionazi-israélienne, des origines islamistes du Hamas, créé par les «frères musulmans» turques et de son passé lié au sionisme n’est-elle pas une déviation «gauchiste» du devoir de solidarité envers le prolétariat palestinien qui plus que quiconque subit l’extermination impérialiste-fasciste-sionazi-israélienne et U$/UE/OTAN?
    D’abord, la riposte palestinienne du 7 octobre dirigée par le Hamas contre l’occupation fasciste-sionazi-israélienne l’a été avec le concours de toutes les factions palestiniennes impliquées dans la guerre contre l’occupant.En particulier, le Hezbollah qui possède aussi de nombreux missiles a participé à l’opération et poursuit son juste combat contre l’occupant sur le front libanais.
    La résistance palestinienne a décidé d’exploiter la crise au sein de l’État israélien en déclenchant une opération militaire contre l’occupant plutôt que d’espérer une «solution avantageuse» pour la cause palestinienne de ces conflits entre diverses factions des suprémacistes-racistes-fascistes-sionazis-israéliens sur la manière d’expulser les palestiniens de Gaza et de s’emparer de leurs terres pour y piller le gaz naturel au large de ses côtes.
    Toute l’histoire de la résistance palestinienne prouve à l’évidence quelle n’avait rien de bon à espérer des «dieux de la peste» que sont les génocidaires impérialistes mondiaux et qu’il était opportun de briser militairement l’isolement,l’encerclement et l’anéantissement de la résistance palestinienne par la campagne impérialiste du plan «Abraham» U$.
    Tous les renégats arabes féodaux, vassaux inféodés à l’impérialisme occidental, que vous mentionnez: l’Égypte,l’Arabie saoudite, le Quatar,la Jordanie et autres ennemis avérés de la cause palestinienne et de leur propre peuple, ont toujours collaboré avec l’État israélien «clandestinement», l’opération palestinienne en cours n’a fait qu’exposer au grand jour la félonie criminelle de ces renégats et traîtres, ce qui instruit leur peuple sur qui sont «ses amis» et qui sont «ses ennemis» de classe, à ce seul titre, la riposte palestinienne du 7 octobre à l’occupation servira la cause de leur émancipation révolutionnaire en les instruisant sur la nature félonne et traîtres de ces classes dirigeantes.
    La riposte iranienne à l’acte d’agression criminelle de l’État israélien était entièrement justifiée quelqu’en fut le motif iranien.En dévoilant au peuple du monde et à son prolétariat l’implication véritable des impérialistes occidentaux dans sa guerre interimpérialiste contre l’Iran et l’alliance euroasiatique, elle a révélé une information plus qu’opportune pour la cause révolutionnaire mondiale, prouvant le désarroi de cette alliance réactionnaire qui est obligé d’exposer tous ses alliés dans la guerre interimpérialiste qui l’oppose à l’alliance euro asiatique des BRICS, les «masques sont tombées».
    Depuis 1909 le peuple palestinien souffre du terrorisme génocidaire de l’impérialisme mondial par la création de cette colonie de peuplement «national juif» qui ne fut, n’est et ne sera qu’un outil criminel pour contrer la révolution arabe et perpétuer le contrôle des hydrocarbures arabe dont Kissinger, ce criminel U$, déclarait: [S]i vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez le pays» et c’est la raison d’être de l’État impérialiste-fasciste-sionazi-israélien.
    Le peuple palestinien martyr est condamné au génocide, tantôt ouvert, tantôt fermé, comme le prouve son génocide depuis la déclaration impérialiste de Paris de 1909 et le génocide actuel par bombardement dont la «NAKBA par bombes» n’est qu’une intensification de cette finalité inéluctable si le peuple palestinien martyr et ses alliés ne détruisent pas l’État israélien et ses maîtres.
    Le sacrifice des martyrs palestiniens dans cet acte de résistance héroïque à l’occupation légitime est l’entière responsabilité des terroristes criminels impérialistes-fascistes-sionazis-israéliens et leurs maîtres impérialistes et ne fusse que suggérer quelle puisse avoir été initié par ces criminels est foncièrement réactionnaire et divise le prolétariat sur la ligne de front de ce combat héroïque nécessaire.
    Connaissant la justesse et l’authenticité révolutionnaire prolétarienne de vos analyses, j’ai l’intime conviction que votre présente analyse n’est que l’expression de votre désarroi devant les pertes humaines que subit le peuple palestinien martyr aux mains des bourreaux génocidaires impérialistes mondiaux qui n’ont pour but que de s’enrichir en exploitant les esclaves salariés et en pillant leurs richesses mais il faut savoir que le peuple palestinien est condamné au génocide par l’État impérialiste-fasciste-sionazi-israélien et ses maîtres impérialistes comme le sont les peuples du monde, à moins de détruire ces États et leurs classes bourgeoises dirigeantes.
    Au plaisir de lire votre réponse.
    Normand Bibeau.

    Répondre
    • 21 avril 2024 à 13 h 53 min
      Permalien

      Nous comprenons la hargne intempestive – agressive et quelque peu désespérée des camarades du prolétariat palestinien – dont nous sommes – face au génocide en cours du peuple palestinien martyr.

      Nous détestons le proxy – l’État sioniste – américain qui martyrise nos frères de classe et leurs familles. Ne doutez nullement de notre colère anti-impérialiste.

      Mais notre responsabilité de prolétaire révolutionnaire internationaliste est de mettre cette agression impérialiste au MOYEN-ORIENT et notamment en Palestine dans sa perspective historique mondialiste. La classe prolétarienne ne doit pas se laisser entraîner – embrigader – aliéner par telle ou telle puissance ou telle ou telle FACTION de la classe sociale capitaliste palestinienne ou sioniste-israélienne.

      Ainsi, la question est bien de notre point de vue prolétarien LA RIPOSTE DU 7 OCTOBRE DE DIFFÉRENTES ORGANISATIONS DE LA RÉSISTANCE PALESTINIENNE était-elle adéquate – dans le temps et dans la tactique devant être mise en oeuvre dans cette lutte de LIBÉRATION NATIONALE PALESTINIENNE ?

      Allons plus loin … la guerre de classe du prolétariat palestinien et du prolétariat israélien frère contre leurs capitalistes respectifs est-elle une lutte de LIBÉRATION NATIONALE BOURGEOISE ???

      Non, en 2024 toute lutte de classe oppose la classe prolétarienne internationaliste à la classe capitaliste mondialiste. Toute lutte nationaliste (palestinienne ou israélienne, sioniste, islamiste, juive, Otanienne, russe, etc.) est réactionnaire et anti-prolétarienne.

      EXEMPLE: Le 7 octobre 2023 des militants ont lancés une attaque suicidaire contre l’armée fasciste israélienne soutenue par la totalité des puissances impérialistes occidentales dont les USA.

      Résultat : La bande de Gaza est en ruine des dizaines de milliers de gazaouis sont morts martyrs ou blessés, la famine ravage cette prison et le peuple palestinien de Cisjordanie subit la répression de leurs geoliers israéliens.

      De l’autre côté, les sionistes – les fascistes – israéliens ont refait leur unité derrière la bourgeoisie israélienne la plus abjecte au service de l’impérialisme occidental…et le prolétariat israélien s’écrase sous la dictature féroce du Grand capital international et de son État terroriste.

      Pourtant juste avant la crise économique mondialiste du capitalisme entrainait de profonde division entre les différentes factions du capital réactionnaire.

      Récemment, la bourgeoisie israélienne fasciste (sous la gouverne impérialiste américaine) a tenté une nouvelle aventure en attaquant l’impérialisme iranien de façon à créer les conditions d’une guerre régionale et potentiellement mondiale…

      Heureusement le capital iranien n’a pas mordu à l’hameçon non pas par générosité pour les palestiniens ou les israéliens mais parce que le BLOC du Pacifique n’est pas encore prêt pour la guerre globale et ultime contre le BLOC Atlantiste … voyez en Ukraine.

      Les prolétaires de tous les pays du monde doivent se préparer à entraver les préparatifs de guerre du Grand capital sans se laisser entraîner dans l’aventurisme désespéré car ce sont les peuples du monde qui paieront la facture de ces déprédations.

      Vive la lutte de classe anti-capitaliste

      Robert Bibeau

      Répondre
  • 21 avril 2024 à 18 h 38 min
    Permalien

    Avec égard pour l’opinion contraire, il est inéluctable que le peuple palestinien soit condamné à terme au génocide par l’impérialisme mondial afin de servir la raison d’être du proxy impérialiste-fasciste-sionazi-israélien: assurer le contrôle impérialiste du pétrole et dorénavant du gaz, le «sang» énergétique de l’industrie capitaliste.
    Sera-t-il lent ou rapide, par bombes ou par balles, par famine ou par épidémie, ne sont que des techniques conjoncturelles aux mains des bourreaux impérialistes-fascistes-sionazis comme ils le furent dans le génocide des soviétiques par les nazis-fascistes-collaborationnistes pour lesquels le sort du peuple n’est qu’une variable très secondaire dans le calcul de leurs profits.
    Par conséquent, la décision tactique d’exploiter les divisions au sein de la bourgeoisie impérialiste mondiale en Palestine qui s’affronte présentement commande le plus grand respect et ne peut être évalué à l’aune du nombre de morts, de blessés, d’estropiés, de destruction matérielle, il s’agit là de considérations petite-bourgeoises atterées par le prix en sang que coûtera inéluctablement la révolution prolétarienne.
    En critiquant le sacrifice héroïque du peuple palestinien martyr, l’on ne peut que diviser la résistance au génocide de ce même peuple et verser dans le «gauchisme», une maladie infantile du communisme.
    Le prolétariat israélien n’existe pas. Les israéliens ne sont tous que des mercenaires déguisés tantôt en prolétaire, tantôt en soldat mais venu de partout au monde ils ont pour mission d’accomplir leur mercenariat criminel et bénéficier d’une vie décadente, grassement entretenu par l’impérialisme mondial.
    La destruction de l’État d’Israël et l’ex filtration dans leur pays d’origine de ces mercenaires est un impératif objectif de la révolution prolétarienne mondiale.

    Répondre
    • 22 avril 2024 à 12 h 13 min
      Permalien

      Avec égard pour les opinions contraires je dirais que la classe sociale prolétarienne existe en Israël comme dans tout autre pays à travers le monde même si ces prolétaires israéliens sont aliénés et transformés en mercenaires assassins pour le bénéfice du Grand capital international.

      En effet, le niveau de conscience de classe prolétarien n’est pas plus élevé en Israël qu’en Ukraine ou en Russie…s’il en était autrement le monde ne serait pas acculer à cette impasse guerrière qui risque de tous nous éradiquer dans des guerres impérialistes éventuellement nucléaire.

      Évidemment qu’il est hors de question de critiquer le prolétariat palestinien pour sa résistance héroïque devant le génocide que mène l’impérialisme mondial via son proxy israélien. Ce que nous critiquons c’est la bourgeoisie palestinienne qui par ses manigances désespérées a engagé l’avenir de ce peuple sans espoir de victoire immédiat. Pire, cette tactique terroriste petite-bourgeoise du 7 octobre n’aura servit qu’à forcer-imposer le ralliement de la population israélienne, y compris prolétarienne, derrière les factions sionistes réactionnaires et génocidaires sans créer les conditions de la destruction de l’État palestinien ni de l’entité sioniste (État) terroriste.

      Le 7 octobre fut une victoire des clans bourgeois palestiniens et israéliens, arabes, iraniens, etc. ce que nous déplorons.

      Il ne faut pas croire que le peuple palestinien sera un jour exterminer…cela est impossible. L’opportunité pour les sionistes d’exterminer le peuple palestinien arabe s’est offerte lors de la Première NAKBA. Aujourd’hui chaque tentative de génocide contre ce peuple, fragment du grand peuple arabe fort de plus de 350 millions d’habitants, consolide la résistance populaire palestinienne qui un jour se détachera du leadership petit-bourgeois terroriste – pacifiste – ou islamiste…il est là le chemin de l’unité du peuple palestinien sous le leadership prolétarien de toute la région…

      OUI, en effet, la révolution prolétarienne – nécessairement internationaliste – sera très probablement violente et fauchera de nombreuses vies, c’est pourquoi la classe sociale prolétarienne devra développer des tactiques de lutte – de guérillas – qui profite des moments de faiblesse – de désorganisation – de chaos de l’adversaire bourgeois réactionnaire palestinien et israélien, et arabe et iranien…nous donnant une véritable chance de l’emporter au Moyen-Orient et ailleurs dans le monde.

      Pour l’instant ce n’est pas le prolétariat qui choisit les espaces de lutte – de confrontation.

      Par ce texte et par ces commentaires nous cherchons à porter le débat (la conscience de classe) au niveau stratégique.

      Merci à tous pour votre participation.

      Robert Bibeau

      Répondre
  • Ping : Le dessous tordu des relations irano-israéliennes (T.Meyssan) – les 7 du quebec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *