BIDEN DANS SES PETITS SOULIERS DEVANT LA CRISE EN ISRAËL

QUI SAIT comment tout cela va finir ? Un peuple déchaîné, qui n’a rien à perdre, prend l’initiative pour démontrer au monde entier qu’ils sont là à souffrir pendant que l’état puissant d’à côté les prive de TOUT, même leur dignité ! Comme nos peuples autochtones. Et le Canada supporte Israël, sans conditions!?

Voilà où nous sommes rendus; à regarder la guerre comme si c’était un match de hockey. Le sang sur la glace et le sang à Gaza, c’est la même chose… non? Trudeau est aussi coupable que Netanyahou. Et tous ceux qui ont voté pour Trudeau pareil. Vous êtes responsables ! On est une démocratie ici, sur cette petite planète, nommée Terre. Qui peut explosée d’une minute à l’autre!?

Trump s’en vient! Lui, il supporte, encore plus, Israël. Il a déjà le doigt sur le piton pour anéantir ce qui reste de la Planète Terre. Ça serait une grande victoire pour Mère Nature qui n’attend que ça pour se débarrasser des ces importuns humains qui ont fait de cette planète, un champ de rebuts.

La Palestine va gagner. Vous allez voir. Le vent va tourner. Comme l’invincible Hitler à mordu la poussière. Comme l’Irlande en 1920, qui s’en est pris à l’Empire Britannique, et a gagné. L’ultime sacrifice survient, quand on n’a pas le choix. Mourir à genoux, ou mourir debout?

Le choix est facile à ce moment là. On n’a plus rien à perdre et tous à gagner. En 1920, beaucoup de Canadiens et d’Américains sont allés se battre aux côtés de leurs frères Irlandais. Les Américains aussi ont gagné contre la puissante armée Britannique. C’est possible!

Cette fois ci, le maillon faible, c’est le bandit Netanyahou, lui-même, qui se tient au pouvoir en se ralliant aux partis d’extrême droite, pour éviter la prison. C’est son opposition elle-même qui fait ces accusations. Netanyahou fait face à trois accusations criminelles pour fraude, abus de confiance et corruption qui pourraient le mener en prison.

Lui et sa femme sont notamment accusés d’avoir reçus des avantages en échange de faveurs politiques.

Aux USA aussi, il y a de la grogne. Dans le New York Times, les chroniqueurs Nicolas Kristof et Tom Freidman sont même allés jusqu’à suggérer que les subsides militaires soient supprimés : l’argent pourrait plutôt être utilisé pour aider des pays qui en ont bien plus besoin.

Israël est le plus grand bénéficiaire de l’aide étrangère de Washington, et d’Ottawa, depuis sa fondation en 1948. Washington donne 3,8 milliards de dollars d’aide annuelle militaire et de défense, qui sont prévus jusqu’en 2028. Le Canada ne veut pas nous donner de chiffres?

John Mallette
Le Poète Prolétaire

Une réflexion sur “BIDEN DANS SES PETITS SOULIERS DEVANT LA CRISE EN ISRAËL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *