Le crépuscule rouge sang de l’Occident…l’alliance impérialiste du Pacifique

Par Manlio Dinucci. Sur  https://www.voltairenet.org/article220900.html 

Avec rage, l’Occident rejette la Russie et la pousse dans les bras de la Chine. Les deux États, culturellement très éloignés l’un de l’autre, se retrouvent pourtant sur la même expérience de leur adversaire. Tous deux souffrent ou ont souffert du « Diviser pour régner ».

e président Vladimir Poutine, sur invitation du président de la République populaire de Chine Xi Jinping, a effectué une visite d’État en Chine. Ce n’est pas un acte formel, mais un pas ultérieur dans le renforcement des relations économiques, politiques et militaires entre les deux pays. La Chine produit un tiers des produits manufacturiers mondiaux, plus que les États-Unis, l’Allemagne, le Japon, la Corée du Sud et le Royaume-Uni réunis. La Russie —après qu’a été coupé par un sabotage militaire USA-OTAN le plus grand gazoduc, le Nord Stream, qui transportait son gaz en Europe, et qu’elle a été soumise à des sanctions de la part de l’UE— fournit de plus en plus de gaz et de pétrole à la Chine et importe de celle-ci les produits industriels qu’elle importait d’Europe.

Le renforcement des relations entre les deux pays s’insère dans celui des BRICS : cette organisation intergouvernementale —formée par Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud— s’est étendue à l’Arabie Saoudite, à l’Iran, à l’Égypte, à l’Éthiopie et aux Émirats Arabes Unis. Divers autres pays veulent entrer dans cette organisation internationale, présidée cette année par la Russie, qui vise à créer un ordre mondial multipolaire alternatif à celui unipolaire de l’Occident.

Pour maintenir à tout prix la prédominance dans un monde qui change, l’Occident a recours à la guerre dans un scénario allant de l’Europe au Moyen-Orient et à l’Asie Orientale. Dans son discours à la Parade du 9 mai pour le 79ème Anniversaire de la Victoire de la Grande Guerre patriotique de 1941-1945 contre l’Allemagne nazie, le président Poutine décrit ainsi ce scénario : « Nourrir des sentiments revanchards, se moquer de l’Histoire et essayer de justifier les adeptes actuels du nazisme fait partie de ce qui est la politique commune des élites occidentales pour alimenter les conflits régionaux, les luttes inter-ethniques et inter-religieuses et pour endiguer les centres souverains et indépendants du développement mondial ».

Bref résumé de la revue de presse internationale Grandangolo de vendredi 17 mai 2024 sur la chaine italienne TV Byoblu.

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

2 réflexions sur “Le crépuscule rouge sang de l’Occident…l’alliance impérialiste du Pacifique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *