La tenaille maléfique de Bill Gates

Par  Annie Chogars.

Une Alliance de Désastre et de Duperie.


Dans les coulisses de la philanthropie affichée de Bill Gates et de l’influence discrète mais néfaste de l’actuel directeur de l’OTAN ; Jens Stoltenberg, se trame une saga de manipulations médicales et climatiques en vue de soumettre toute la population mondiale à leur dictat, sous couvert de vaccination de masse des populations pauvres et de géo-ingénierie militaire.

Or, derrière la façade des milliards investis par la Fondation Bill et Melinda Gates se cache une réalité bien différente. Celle d’une stratégie immorale faite d’optimisations fiscales et de retours sur investissements qui exploitent les deniers publics de tous les états pour ses propres desseins malthusiens et enrichissement personnel. Cet argent sert ensuite à corrompre l’ensemble des acteurs décisionnaires placés à leurs hauts postes dans le monde entier par le WEF (Forum économique Mondial) et son école des « Young Leader ».

Pendant ce temps, Stoltenberg, autrefois Premier Ministre de la Norvège et actuel secrétaire général de l’OTAN, a également joué un rôle trouble dans la propagation des initiatives de la Fondation Gates. Au cours de sa carrière, le plus américain des norvégiens s’est distingué par son action dans les domaines de la sécurité, de la défense, de la lutte contre le changement climatique, de l’énergie et de l’économie, et il a grandement contribué au renforcement de la coopération internationale et transatlantique. En clair, il promeut systématiquement le programme du WEF et fait en sorte d’être le fer de lance des stratégies destructrices américaines sur l’Europe toute entière.

N’hésitez par à aller regarder son CV méphitiques sur WIKIMOSSAD. Mais sachez surtout qu’il a participé à la réunion du groupe Bilderberg en 2015, 2016, 2017 et 2024. Et il a également participé à la réunion annuelle du World Economic Forum (WEF) de 2020. Ayant non seulement soutenu les programmes de santé de la Fondation Gates, lorsqu’il était président de GAVI (2002-2006), mais il a également facilité les opérations aériennes controversées connues sous le nom de « chemtrails », en laissant les populations ignorantes se faire pulvériser de produits chimiques venus des avions civils ou militaires, qui croisent au dessus de nos têtes depuis 2010.

Soyez conscients que ces épandages, largement effectués sur les voies aériennes européennes, sont souvent associés à des théories dites de « conspiration » afin d’être discréditées, mais leur impact réel sur la qualité de l’air et sur la santé sont largement visible, mais non étudié et non réglementé. Ces fameuses trainées blanches qui engendrent systématiquement un mauvais temps, la pluie ou simplement un ciel « Blanc » indéterminé et infini qui tue nos plantations, peut tout aussi bien vous larguer des moustiques infectés par la dingue ou toute autre maladie volatile…

L’investissement massif de Gates dans la géo-ingénierie, sous la bannière de projets comme SCoPEx à Harvard, révèle une facette encore plus troublante de ses ambitions. Ces projets visent à manipuler le climat en injectant des particules dans la stratosphère pour bloquer une partie du rayonnement solaire. L’idée complètement stupide de pulvériser des particules de carbonate de calcium (Coc3) dans la stratosphère pour contrôler le climat, bien que soutenue par des scientifiques (dont il est bon de voir quels sont leurs financeurs d’études), soulève des doutes sérieux quant à ses conséquences à long terme.

La logique du monde veut que si l’on crache en l’air cela nous retombe sur la tête. Et bien, c’est aussi le cas avec ces produits chimiques pulvérisés à outrance qui finissent dans nos assiettes, sur notre peau et pollue l’eau, la terre et tout le vivant. Pire que tout, ces tentatives pour manipuler le climat sont souvent justifiées par l’urgence de lutter contre le changement climatique entièrement fabriqué par leurs épandages massifs. Mais les opposants lucides et pragmatiques soulignent qu’elles pourraient clairement aggraver les problèmes qu’elles prétendent résoudre, tout en détruisant l’ensemble de l’écosystème terrestre.

Cette approche radicale, soutenue par Gates et d’autres milliardaires, soulève des inquiétudes profondes quant aux impacts inattendus sur l’environnement et la santé publique. Car ces expérimentations sont non réglementées et pourraient avoir des conséquences catastrophiques et imprévisibles sur l’environnement mondial et sur la santé de tous. Jetant ainsi un voile de discrédit sur ces pratiques potentiellement dévastatrices dignes de pirates de la pire espèce.

La promotion de la géo-ingénierie par Gates et ses associés révèle un mépris flagrant pour les risques potentiels de ces technologies non éprouvées et pour le genre humain en général. Car en s’imposant dans les processus climatiques planétaires, ces expérimentations pourraient déclencher des réactions en chaîne imprévisibles, affectant gravement les écosystèmes mondiaux et compromettant la sécurité alimentaire de millions de personnes, en particulier dans les régions déjà vulnérables.

Au cœur de cette entreprise mortifère, se trouve surtout une volonté d’érosion de la démocratie et de la transparence sur les agissements de ces firmes mafieuses. Les décisions cruciales sur la gestion du climat sont prises en coulisses, par des acteurs privés, mais influents comme Gates, avec peu ou pas de consultation publique. Cette opacité mine la confiance du public dans les institutions chargées de protéger l’intérêt général comme l’armée ou le ministère de la santé.

La corruption est totale et la gangrène est installée. Et sans une ablation rapide et définitive de ces parties pourries du corps terrestre, Nous mourrons tous de leur infection !

L’Agenda 2030 passe inaperçu aux États-Unis et au Canada, où la « société civile », à la solde du gouvernement et des ONG environnementales financées par les oligarques, retire autant de terres et de ressources que possible de l’économie productive pour les placer dans les banques foncières de BlackRock. Ainsi, ceux qui ont essayé de vous convaincre que vous saviez tout sur ce nouveau virus et sur la manière de le combattre, sont les mêmes qui veulent maintenant vous dire que nous allons tous mourir à cause du changement climatique (qu’ils créent de toutes pièces chaque jour !). Leur but, quelques soient les excuses fallacieuses avancées, n’est ni plus moins que l’incarcération forcée de l’humanité en vue de son élimination.

En conclusion, les agissements de Bill Gates et de Jens Stoltenberg dans le domaine de la santé vaccinale comme de la géo-ingénierie soulèvent des questions éthiques et pratiques fondamentales. Leur collusion apparente dans la promotion de technologies innovantes mais non testées. Quelles soient sanitaires ou climatiques, ces expériences hautement risquées, sans un cadre réglementaire adéquat ni un examen critique approfondi, menace de transformer notre planète en laboratoire géant avec des conséquences potentiellement désastreuses voire mortelles. La coopération de Stoltenberg et de Gates dans ces domaines soulève des questions sur la véritable nature des partenariats mondiaux et les impacts de leurs décisions sur l’avenir de notre planète et de ses habitants. Tout comme le lien de subordination qu’il peut y avoir entre le principal financeur de GAVI et son ancien directeur. La fondation fut créée en 2000 et dès 2002 Stoltenberg est à la tête de GAVI ! Coïncidence ou simple constat d’évidence ?

La géo-ingénierie n’est pas seulement une distraction dangereuse de quelques riches illuminés qui se prennent pour les maîtres des éléments naturels. Les modifications du système climatique ne peuvent être isolées des modifications des autres éléments du système Terre. Elles constituent aussi et surtout un sérieux danger pour toute l’humanité qui respire et ingère ces poussières toxiques à longueur de journée.
Qui arrêtera ces « géo-pirates » avant qu’ils sabordent la planète Terre et tout ce qu’elle abrite ?

Annie Chogars

 

NB :
Le temps de vous publier mes dernières infos, voici que les têtes anciennes tombent et de nouvelles apparaissent ! Les ressources de cette mafia sont quasi inépuisables :

On a le nom du nouveau patron de l’OTAN, il a tout d’une grande ! Et ça n’a rien de rassurant. C’est donc au tour de Mark Rutte. Qui fut longtemps 1er ministre des Pays-Bas ! Il est resté célèbre notamment pour :
Avoir provoqué la plus grosse révolte agricole que son pays ait jamais connu, en désirant supprimer 1/3 du cheptel du pays !
Avoir fait tirer à balles réelles sur les manifestants « Anti-Pass » en 2021 !
Avoir soutenu mordicus l’Ukraine de Zelensky et une position hystériquement anti-russe, livrant même au pays des avions de combat F16 sans l’autorisation de son parlement !
Bref un parfait valet des faucons atlantistes, c’est certain. Sera-t-il aussi complaisant avec Bill Gates, c’est à n’en pas douter une seule seconde !

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

2 réflexions sur “La tenaille maléfique de Bill Gates

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *