La guerre interne du capitalisme

YSENGRIMUS —  Cet article est disponible en anglais, en italien et en espagnole ici: Articles 10 mars[24555]

Il n’est pire guerre que la guerre des intestins contre les intestins. Ah, il y a du brasse camarade dans l’économie-monde… Il fut un temps ou les disparités de modes de production étaient beaucoup plus accusées qu’aujourd’hui, seulement en Europe. La notion de “tiers monde” était jadis économiquement quasi-inexistante. Je n’en finirais pas d’énumérer les problèmes posés par ce fichu de nouveau siècle. Le moteur du mouvement social réside bel et bien toujours dans les possibilités d’extortion du surtravail. Or, les pays que nos journaux appellent du “tiers” et du “quart” monde sont aujourd’hui les grandes sources de plus-value effectivement productive. Les économies occidentales sont, en notre temps, à 75% post-industrielles (services et bureaucratie, principalement). Ainsi, un stylos à bille produit au Honduras coûte infiniment moins cher en reviens que le même stylo à bille produit en France ou en Allemagne. Les coûts de frais sociaux sont inexistants dans le premier cas. L’assiette de plus-value produite par le prolétaire non-occidental n’a donc que le capitaliste comme convive à convoquer. Il n’y a plus à la partager avec le col blanc occidental, sous forme de charges sociales, et de cette kirielle de frais divers qui font du Nord-Ouest un oasis illusoire. Cette situation de disponibilité internationale de surtravail frais et bon marché suscite une véritable exportation du moteur de production vers les zones plus précairement prolétarisées. Nous évoluons désormais dans un dispositif où le travailleur occidental s’est historiquement donné une protection sociale mais a laissé la bourgeoisie aux commandes. La conséquence en est qu’il fonctionne comme une sorte de rentier social, d’aristocrate ouvrier. Mais l’aristocrate dépend de sa terre nationale! Si celle-ci tombe en friche, c’est sa rente qui s’effiloche. Ici c’est la bourgeoisie aux abois qui rouille le blé de l’aristocrate ouvrier! Car, ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’expatrier le moteur de production, c’est aussi expatrier le moteur de consommation, car ce sont là les deux facettes dialectiques du même jeton. Chercher de nouvelles sources de plus-value, c’est expatrier la production. Et expatrier la production, c’est expatrier le marché. Dans les derniers 30 ans, le pouvoir d’achat des masses prolétariennes indonésiennes, chinoises ou guatémaltèques a, en proportion, beaucoup plus augmenté que celui des masses françaises, états-uniennes ou allemandes. Le marché devient donc international au sens fort, et les entreprises domestiques produisent et trouvent le marché là où il se produit et se trouve. L’internationalisation du marché n’est donc pas la conséquence du tassement de la production domestique, mais sa cause. Moins de plus-value domestique, moins de pouvoir d’achat domestique. Moins de pouvoir d’achat domestique, tassement du marché domestique. Voir cela comme une stratégie voulue des patrons c’est dès lors basculer dans une interprétation volontariste de type militantisme vulgaire. Cet état de fait économique s’impose au patron occidental autant qu’au travailleur occidental. La dynamique de concurrence pousse implacablement toute la machine dans le bourbier tiers-mondiste. Et ainsi, le ci-devant “libre échange” est lui aussi consécutif plutôt que causal. Les cris de nos libre-échangistes c’est le hululement de la chouette de Minerve, quand tout est joué et quand la nuit de la mondialisation est tombée. Qui va en profiter? Ah, ah. Voilà le beau merdier! Extirper la productivité des secteurs avancés, balisés socialement, pour la nicher dans des pays arriérés, semi-coloniaux, à régimes dictatoriaux et “bananiers”, pour reprendre une image d’une autre époque qui dit bien ce qu’elle a à dire, donne une illusoire et courte impression de levée fraîche de profits rapides. En fait la régression (notez ce mot!) sur les zones à capitalisme sauvage aura à moyen et long terme les effets qu’ont eu le capitalisme sauvage: désorganisation de la production, dérapage social, paupérisation à outrance, émeutes de la faim, spéculation sans balises menant à des crash boursiers, dans des pays pauvres mais dont le sort semble soudain rayonner sur le monde. La Thaïlande, la Russie, l’Inde, la Chine et le Brésil en témoignent. Le capitalisme étire son sursis, mais tout cela revient à la fameuse baisse tendancielle du taux de profit. Elle se poursuit, inexorable, et les profits absolus ne doivent pas faire illusion quand au caractère déterminant de cette loi. Le capitalisme se love sur la planète entière, mais en même temps il s’étrangle impitoyablement avec ses propres circonvolutions. Il va se trouver coincé entre l’aristocratie ouvrière occidentale qui va se mettre à s’agiter pour ne pas perdre ses privilèges, et le prolétariat des nouvelles zones, productives industriellement mais arriérées politiquement, qui va se mettre à s’agiter pour acquérir les siens. On n’a pas fini de voir s’ébranler le monde. Mais cette fois-ci, le capitalisme ne trouvera plus un “quint” ou un “sixte” monde pour se réactiver, la planète étant, l’un dans l’autre, une sphère finie…

La contradiction interne fondamentale du capitalisme ne pourra donc plus se fuir elle même vers les zones en friche, comme elle le fit du temps de la phase imperialiste. La guerre, la vraie guerre interne du capitalisme va donc s’amplifier hyperboliquement. De nos jours, elle se joue et se joue farouchement entre les PDG et les investisseurs. Ils n’ont presque plus besoin de la lutte des classes classique: ils se mangent entre eux. Les premiers mobilisant une énergie formidable pour fourrer les seconds. Les seconds se méfiant des premiers comme un nageur des requins. Elle est loin l’époque où le premier Rockefeller jugeait que la satisfaction des investisseurs était l’objectif cardinal de l’homme d’affaire prospère. C’est que le capitalisme n’investit plus: il boursicote. Ses intendants maquillent les chiffres pour que les investisseurs ne retirent plus leurs joujoux financiers en un éclair. Les profits de productions sont graduellement remplacés par le butin d’extorsion par actions. Les investisseurs sont tout aussi cyniques et insensibles. Ils ne s’impliquent plus dans une entreprise parce qu’ils croient en sa mission mais bien parce que c’est la crête du moment dans leur surfing électronique, ultra-abstrait et ultra-rapide aux dividendes. Même le commerce des produits financiers s’engage dans ce type de mutation implacable. Préférer l’extorsion directe avec résultat à court terme à la doctrine classique de «faire de la clientèle» est une attitude qui surprend toujours en Amérique du Nord. En Europe, c’est la loi. On te fait les poches en un acte commercial unique et retors et tant pis su tu ne reviens pas et parle de nous en mal à tes copains. Mais dans le Nouveau Monde, c’est inhabituel. Inhabituel et symptomatique. Quand la soif du profit à court terme atteint une telle profondeur microscopique, c’est que les choses changent dans notre contexte économique. À rapprocher de la désormais classique explosion des frais d’usager des banques. Ne plus investir (dans l’industrie pour les banques, dans la satisfaction du client pour les commerces) mais extorquer en une ou deux fois et fuir. Fondamentalement cela change la valeur de place (de poche…) mais n’en produit plus de nouvelle. Il est criant que ce système a cessé de croire en lui même. Le spéculatif poursuit sa lente et inexorable séparation du productif et les experts, qui sont au service du spéculatif, s’attellent à la principale tâche du spéculatif : nier le réel, peindre en rose la muraille grise des faits concernant la productivité, l’échange, la compétitivité, la qualité matérielle des produits, leur réception effective dans le public, etc… L’arnaque passe de plus en plus en auto-arnaque. La guerre interne se poursuit, autant que la contradiction autodestructrice motrice. Certains acteurs passent aux aveux. Il est criant que le profit de l’entreprise, devenu depuis l’entreprise du profit, nuit désormais ouvertement à la production effective.

14 réflexions sur “La guerre interne du capitalisme

  • 29 juin 2015 à 20 h 12 min
    Permalien

    Ils n’ont presque plus besoin de la lutte des classes classique: ils se mangent entre eux.
    Que ça me soulage. Votre analyse m’enrichit intellectuellement et me donne de l’espoir.

    Répondre
  • 26 avril 2019 à 10 h 33 min
    Permalien

    @ Ysemgrimus
    Un texte rempli de vérités comme celle-ci :
    « Car, ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’expatrier le moteur de production, c’est aussi expatrier le moteur de consommation, car ce sont là les deux facettes dialectiques du même jeton.  » et ceci
    « L’internationalisation du marché n’est donc pas la conséquence du tassement de la production domestique, mais sa cause. Moins de plus-value domestique, moins de pouvoir d’achat domestique. » et encore ceci :
    « Et ainsi, le ci-devant “libre échange” est lui aussi consécutif plutôt que causal.  » YES
    Un point faible cependant : Je prend note que tu as écrit ceci :
    « Ne plus investir (dans l’industrie pour les banques, dans la satisfaction du client pour les commerces) mais extorquer en une ou deux fois et fuir. Fondamentalement cela change la valeur de place (de poche…) mais n’en produit plus de nouvelle. Il est criant que ce système a cessé de croire en lui même. » Puis tu élabores sur le changements des valeurs (de l’idéologie) sous le capitalisme moribond = conséquence en fait = ultime conséquence et non pas amorce du mouvement économique-mécanique.
    Tu dois bien réaliser que si le capitaliste arnaque son client – ou l’investisseur – ou l’épargnant = bref, quiconque ose mettre son cash à ce financier – et que celui-ci le vole et le lessive et le spolie comme un malappris C’EST LA AUSSI UNE CONSÉQUENCE DE LA LOI QUI TU AS DÉCRITE PLUS HAUT = S’IL N’Y a plus de marchés où réaliser le profit alors pillons le dernier crétin qui de toute façon sera pillé par mon concurrent
    De ce principe cynique on doit déduire que ce mode de production ne remplit plus la mission qui était la sienne = ASSURER LA REPRODUCTION DE L’ESPÈCE HUMAINE = attention les écolos je n’ai pas écrit : ASSURER LA REPRODUCTION DE LA TERRE FAUNE-FLORE-ET LE RESTE
    J’ai bien écrit REPRODUCTION DE L’ESPÈCE HUMAINE COMME le système « fourmis » assure la reproduction des fourmis… Le génie humanoide consistera à percevoir et organiser le système humain (prolétarien communiste) pour que : La reproduction élargie de l’un assure la reproduction de l’autre = ce qui exclut la vieille mécanique capitaliste – inadéquate – inappropriée – inefficace – autodestructrice
    Voilà ce qui marquera le début d’un temps nouveau

    Répondre
  • Ping : La guerre interne du capitalisme « Le Carnet d'Ysengrimus

  • 10 mars 2023 à 0 h 57 min
    Permalien

    Tout revient à la même chose : il faut abattre TOUT productivisme, et revenir à des artisans qui fabriquent à la demande (pas de gaspillage) des produits utiles, très durables, réparables, le moins sophistiqués possible. Ah certes, cela met à la poubelle les 9/10 des emplois tertiaires. Plus de banquiers, de juristes (ou si peu), d’économistes, seuls des services publics gérés par les usagers pourront être plus importants en effectifs. Des actionnaires ? Terminé. Plus de prolétaires, rien que des associés dans des structures mutualistes. Cela rappelle l’ANARCHIE ? Évidemment, c’est la seule démocratie qui tienne la route.

    Répondre
  • 10 mars 2023 à 11 h 54 min
    Permalien

    Je seconde parfaitement le tout.

    Quoique, j’aimerais apporter quelques développements ou nuances car a mes yeux les choses peuvent-être bien plus graves et complexes lorsque tout ceci est soumis depuis belle lurette maintenant aux visées post coloniales impérialistes et hégémoniques des élites de l’hemisphère Nord déguisées en  »partenariat Nord-Sud »….face a l’ultra libéralisation du Sud comme inévitable et unique  »outil de développement » et de riposte….ayant eu pour conséquences l’emergence de  »super champions » qui font fructifier les capitaux du Nord…et les leurs…, et aggravent les rapports Nord-Sud en même temps…comme la Chine, mais également une ribambelle de pays similaires, comme l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud, etc…. et, ayant eu aussi pour conséquence l’accroissement des inégalités et souvent la stagnation de la pauvreté ou son aggravation dans une majorité d’autres pays et de régions ! je tenterais de développer a travers un exemple ou deux plus loin…

    Bref, das ce capitalisme  »moderne », il y a un peu de tout de ce que vous décrivez dans le billet, il y a autant les PDG  »exemplaires » qui servent religieusement les investisseurs souvent institutionnels, puissants, protégés aussi, comme les banques, les fonds de pension, les fonds d’investissements hyper protégés des puissants, parfois presque  »militarisés » et géostratégiques aussi et jouissant de protections en béton, et ceux-la sont les plus nombreux ayant un impact colossal sur cette économie mondiale, comme il y a la vague de PDG et d’investisseurs issus de la mondialisation et de l’impossibilité de faire du profit dans leur économies nationales du Nord de l’hemisphère, qui eux, s’en donnent a cœur joie en spéculation de toutes sortes, financière, foncière, immobilière et sur le capital  »humain » du sud, rejoints par leurs homologues de nouveaux riches de l’hémisphère Sud, encore plus rapaces et dénués de scrupules et établissant les règles dans leurs fiefs du tiers-monde ! car servant en même temps les agendas politiques des pouvoirs corrompu en place et recevant en retour la bénédiction et la protection très solide par ces derniers, souvent a travers la repression, le quadrillage des populations, la confiscation des terres et des ressources  »institutionnalisée » aujourd’hui partout dans le sud. Et donc, dans cet enchevêtrement d’intérêts complexes et divers, et a travers  »la nouvelle vitrine » de faux développement qu’on voit dans les pays du sud, le dynamisme de cette économie mondiale est sauvegardé, et  »l’honneur » du capitalisme tout autant…. car partout sur la planète aujourd’hui, au Nord comme au Sud, on répète a tout va que le Capitalisme n’est pas figé…mais il est glorieux, qu’il  »se transforme a vitesse grand V », qu’il est bourré d’opportunités, que seuls les imbéciles et les  »losers » ne peuvent pas y trouver leur place et en vivre, que  »nous avons pu réduire la pauvreté de dizaines de points de pourcentages », que jamais nous n’avons autant valorisé le  »capital humain » qu’aujourd’hui a travers le monde, que chacun a sa place aujourd’hui dans ce capitalisme  »social » mondial, selon ses capacités, ses qualifications, sa volonté…etc… et donc  »tant pis » pour les autres  »qui résistent » a notre modèle…qu’ils aillent au diable ! Bref, on est allé jusqu’à inventer de nouvelles idéologies du genre que  »si des pauvres sont pauvres, et si des exclus sont exclus c’est uniquement de leur faute, ce fut leur choix toute leur vie….etc.. avec toutes les  »philosophies » new age de mes fesses qui vont avec …. »positivisme », théories de charlatans du bonheur, et vols directs a la mode pour Bali en Indonésie (ou similaire) a deux sous pour se prélasser dans les bassins et piscine de marbre dans de superbes petites villas aux toits en teck, tapissées de têtes de Boudha et de petites statuettes de Dieux locaux… comme ultime cadre et image du bonheur a atteindre coûte que coûte… :)))

    C’est drôle que vous postiez ce billet car je faisait il y a pas si longtemps le tour de la question a travers l’exemple de quelques pays du sud ! Saviez-vous par exemple que l’Afrique a été transformée en Gruyère elle aussi, et que la quasi totalité de ses forêts vierges ne le sont plus depuis belle lurette, autant par les occidentaux que les locaux surtout ces dernières décennies…. et ce qui en reste a depuis été largement divisé en petites concessions de coupe du bois précieux, a tel point qu’il s’en trouve sur le marché beaucoup plus que ce que l’économie des riches ne peut et ne pourra absorber…c’est a dire invendable !? Saviez-vous par exemple qu’un pays comme le Vietnam a finalisé et atteint 100% de l’alphabétisation de sa population en même temps que la guerre du Vietnam… et que même a cela, il est resté très pauvre et inégal et qu’aujourd’hui, il a autant d’ingénieurs informatique que de médecins qui chôment pratiquement et que le pays s’est transformé en Zone de non droit pour quiconque y investit sans avoir l’appuis des pouvoirs en place et sans corrompre encore avec tous les risques qui vont avec pour ces investisseurs….? bref…

    J’aimerais surtout citer l’exemple du plus pauvre pays d’Afrique de l’Ouest la Guinée (Conakry), normalement le pays le plus riche en eaux douces d’Afrique, ou le  »reservoir d’eau douce » du continent, et en ressources naturelles comme la bauxite, l’or, le diamant, l’uranium….déjà historiquement, ce pays, avec le Ghana et toute la région étaient a la fois des empires puissants qui ont du exporter le quart des reserves mondiales d’or qu’on trouve encore a ce jour dans le monde, qu’ils fournissaient  »d’esclaves » autant aux occidentaux qu’aux Sultans Arabes, puisqu’en effet on l’appelait le Soudan a l’époque et qui s’étendait jusqu’au Soudan actuel, et que même les populations noirs du Maghreb en sont originaires principalement et pas du Senegal ni du Mali et autres, mais de Guinée et du Ghana ! Un pays ou la population aujourd’hui encore vit aux abords de pistes et même pas de routes, car ils en ont même pas dans un si grand pays ou vous trouverez les plus grandes minières du monde, Canadiennes ou la De Beers Africaine, et tous les autres ! Même Conakry la capitale n’a pas de routes en bitume sauf quelques rares axes encore en 2023, et le taux de chômage dans ce pays dépasse les 80 ou 90% de la population ! car dans la brousse, on chasse et pêche encore pour manger et le très peu d’argent qui peut être généré par les familles est dépensé uniquement pour payer le riz ! Riz indien en l’occurence, car il se trouve dans tous les ports d’Afrique, quelques centaines d’entrepreneurs indiens comme a Conakry qui importent d’inde des millions de tonnes de Riz pour nourrir le pays, et mettent des mois pour vider chaque bateau tellement ils sont bourré et ne peuvent le faire que pendant la saison sèche, car lors de la saison de pluie, ils doivent attendre la fin des pluies pour décharger  »manuellement » en absence totale d’engins et d’outils de manutention ! le Rix de plus mauvaise qualité et le moins cher du monde s’écoule ainsi en Afrique de l’Ouest et dans tout le continent soit entier, soit cassé, et c’est ce qui nourrit l’Afrique, et même les indiens qui y travaillent ne roulent pas sur l’or, mais très souvent peuvent perdre des sommes astronomiques dû aux aléas sur place, Pendant que les Chinois eux se remplissent les poches grâce au négoce des métaux et minerais ou diamants, et grâce aux commerces qui ont fleuri dans toute l’Afrique… sans parler des occidentaux qui eux se remplissent les poches depuis leur pays et n’ayat même pas besoin de faire le déplacement ! Bref, vous avez plus de chance de trouver du bois précieux Africain de qualité, bien coupé, bien calibré, régulier et inspecté chez les négociants Suédois, Italiens ou Hollandais qu’en Afrique, même chose pour le Teck Africain, et pour le reste !

    Bref pourquoi la Guinée ? parce qu’elle fournit un merveilleux exemple depuis Ahmed Sékou Touré son premier président et dictateur aussi qui a tenté le marxisme et l’économie planifiée pendant 20 ans avant de bifurquer a 180 degrés vers le libéralisme car son pays avait régressé comparé a la colonisation Française. Bien entendu, dans le cas de la Guinée, Sékoutouré s’était heurté a De Gaulle en 1958 lorsque ce dernier lui a réclamé d’accepter une autonomie sous souveraineté française (comme il avait fait partout ailleurs en Afrique et obtenu ce qu’il voulait sous couvert de fausses indépendances), mais SekouTouré syndicaliste a son époque et Panafricaniste avait hâte d’en découdre, et ses idées largement répandues a travers le peuple ont fait que ce dernier s’exprima a travers le referendum de De Gaulle pour l’indépendance… De Gaulle le prit très mal, et ordonna un retrait immédiat de milliers de fonctionnaires français qui eux aussi emportèrent tout même leur meubles et bicyclettes, le pays été renvoyé au moyen-âge du jour au lendemain, et les Portugais qui exploitaient aussi les côtes se sont vu viré….bref, et pour les punir, la France organisa le sac de l’economie Guinéenne pendant longtemps, notamment a travers la frappe de fausse monnaie et inonder le pays avec, entre autres coups bas…et donc il ne restait plus au pays que des coureurs de bois occidentaux, des compagnies portugaises, américaines ou autres qui exploitaient les minerais…et depuis, même si Sekoutouré a nationalisé toutes les entreprises françaises et les fermes aussi, commença la plus grande opération de défrichage qu’a connu l’Afrique par la population affamée qui a ce jour se trimballe avec des fusils rudimentaires pour chasser le singe, (les derniers specimens de chimpanzé) et les ratons laveurs pour bouffer ! Sekoutouré mourra jeune en 1984, après avoir commis de véritables génocides dans son pays, il avait confié avant sa mort a un homologue Africain  »ne fais pas comme moi, j’ai tué et emprisonné tous les intellectuels de mon pays »..il était parano, et le camps socialiste qu’il a trahi ne lui a pas facilité la tâche, bien qu’il fut un authentique Panafricaniste, un non aligné et un sincère patriote qui voulait le meilleur pour son pays et il est vu encore aujourd’hui par beaucoup comme un héros qui aura tout tenté malgré tout…. ! bref, l’opposition prend le pouvoir a travers un coup d’état plus tard, et depuis, même si ce sont des universitaires très bien formé qui se sont succédé et gouverné (Lansana Conté jusqu’en 2008 et Alpha Condé jusqu’en 2021 dernier putsch militaire ), le pays est ravagé par la pauvreté encore pire que le Nigéria, le Sierra Léone, le Libéria ou les pays du Sahel, avec une population d’a peine 15 millions aujourd’hui… l’infrastructure inexistante, et même si le pays exige depuis toujours des investisseurs dans les mines de rémunérer les travailleurs au pourcentage ….ces derniers, criblés de dettes, n’arrivent souvent qu’a se payer le riz et remercier le ciel d’avoir un job dans un pays ou personne n’en a !

    Pourquoi la Guinée donc dans cet exemple et en rapport avec ce sujet, c’est pour dire que l’occident réfléchit encore en dehors de l’Afrique, de l’Asie, de l’Amérique latine, et de tous les coins pestiférés de la terre, et pour rejoindre votre idée cette fois que les mouvements sociaux occidentaux n’ont a ce jour même pas idée de ce qui se trame dans le tiers-monde parfois ! et agissent encore en parfaits militants de l’ère coloniale qui préconisent le retour de la prospérité a travers le capitalisme impérialiste nouvelle mouture qui sache mieux pomper les richesses du sud, et rapatrier a la fois la plus-value et l’investissement générateur d’emploi en occident a n’importe quel prix, y compris a travers le boycott du sud, ou a travers le retour du militarisme et du bellicisme nationaliste extra territorial de jadis, et a travers surtout l’élargissement des acquis sociaux en réclamant le réinvestissement de capitaux volés dans d’autres économies pour asseoir  »la démocratie » et le pays des  »droits » chez eux ! et après ils s’etonnent que toute l’Afrique cherche encore a les rejoindre par bateaux de fortune !

    la seule nuance que j’apporte donc a ce billet, est que les mouvements sociaux au Sud, il n’en existe plus ! autant les syndicats que les partis politiques que les militants ont tous retourné leur veste pour servir les pouvoirs en place et servir en premier lieu le capitalisme sans pitié du sud de l’Hémisphère, et tant que la baisse du taux de profit se fera sentir en occident et dans les économies structurées, tant l boulimie pour les capitaux suspects et capitaux  »de sang » cette fois seront rapatriés au Nord pour mieux servir ce dessein qui se fait appeler  »démocraties » ! car tout ce dont on pu rêver les leaders des non Alignés d’hier est parti en fumée, et tout ce que vous voyez comme signes extérieurs de richesse dans les pays du tiers-monde n’est que la vitrine de pouvoirs corrompu et de minorités même si les villas y poussent comme des champignons et que les matériaux de luxe s’y trouvent a profusion bien plus qu’en occident, c’est juste un effet d’optique je vous rassure, car le principal des populations vit sous le seuil de la pauvreté et les pouvoirs occidentaux, russes aussi ou chinois n’ignorent rien de cela ! comme en Inde, les gouvernements successifs depuis les trente dernières années ont ouvert les vannes au capitalisme le plus sauvage pour faire semblant de mieux se porter…etc !

    En conclusion, je dirais que ce qui résume donc l’état du capitalisme aujourd’hui est  »l’extorsion Nord-Sud encore, Sud-Sud a fond, l’extortion Pouvoirs-Populations » a plein régime dans le sud aussi, et vous seriez étonné d’apprendre que ce système permet une sorte de régulation démographique  »facile et automatique » a la fois, puisque les gens meurent dans le tiers-monde par millions par manque de soins élémentaires, comme en Guinée encore Ebola a pu faucher des centaines de milliers de victimes en 2014, et il y a eu tout a coup a frein  »inquiétant » de la démographie dans plusieurs pays du Sud ces dernières décennies, pas seulement a cause de la baisse des taux de fertilité un peu partout…. mais également a cause de la prise de conscience des populations même les plus reculées de la dèche et du manque de ressources pour nourrir leurs rejetons ! Entretemps l’occident a entrepris de très sérieux programmes de repeuplement et de naissances chez les de souche de ses populations depuis quelques années déjà… et pendant que ses supermarchés sont immenses et tout le temps vides, dans la majeure partie des pays d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique latine, il vous faut encore parcourir des centaines de kilomètres parfois pour trouver des marchés et des denrées…hors de prix aujourd’hui ! Le peuple de Guinée encore, l’un des peuples les plus pacifistes et les plus soumis du monde, se nourrit a même la nature et ce qu’elle fournit encore comme ses homologues Africains du Sahel et du reste de l’Afrique, et que parfois en dehors des céréales et des rares fruits ou légumes du terroir, la majorité n’ont a ce jour jamais vu les farines de blé, les gourmandises et les gâteries qu’on connait !

    Bien entendu, le capitalisme de notre ère se nourrit de tout ceci, exploite tout ceci, et fait encore quelques heureux…. mais pour combien de temps encore ?

    Merci pour ce billet …. la lutte continue…même si elle ne vaut pas grand chose, et même s’il s’agit de lutte chimérique et de niches de résistances intellectuelles plus qu’autre chose…hélas !

    Répondre
  • 10 mars 2023 à 12 h 18 min
    Permalien

    Il y a bien entendu dans tout ceci même de gros imbéciles et des « super pigeons » investisseurs de mes deux qui ont tellement de fric a ne plus savoir quoi en faire, mais avec le ventre un peu trop gros qui par milliers se font niquer jusqu’au trognon en se prenant pour Indiana Jones cette fois un peu partout a travers le globe…., certains en voulant faire un retour  »romantique » aux vieux contes coloniaux de ruée aux trésors de jadis…. pierres précieuses, diamants, or etc dans le tiers-monde…et lorsqu’ils se rendent au fin fond de la jungle la plus reculée de Papouasie nouvelle guinée, ils trouvent les rivières supposément bourrées d’or, bourrées cette fois de mercure a l’état pur car les orpailleurs de l’après seconde guerre mondiale sont déjà passé par la il y a au moins 80 ans avec les poches bourrées de mercure pur pour pouvoir isoler l’or ! :)))) …ou encore un peu comme les types qui se rendent dans les régions les plus  »remote » du Nord Ouest Canadien, de l’Alaska ou du Yukon pour découvrir que on seulement on parle de centaines de milliers de Km carré de forêts et de cours d’eau déjà pillé depuis un siècle, mais que souvent toutes les forêts qui peuvent y subsister son en fait replantées depuis les mêmes dates ! c’est a ce point que la planète a été foutue mes amis ! un peu comme la blague marocaine un peu misogyne certes… du type qui se cherchait  »une vierge » et a chaque fois, il ramenait sa nana des coins les plus reculés et le jour des noces, découvrait qu’elle était  »trouée et perforée jusqu’au trognon » déjà….. mais un jour, il a pu en ramener une du fin fond de la terre la plus désolée et la plus oubliée …. il tente donc de la  »tester » a son retour en organisat de nouvelles noces, et introduit sa nouille dans le petit trou mais elle ne veut pas rentrer… alors le type comblé de bonheur … crie victoire, et de joie, dépense sans compter, enfin il a réussi a trouver la nana vierge de ses rêves…mais au bout d’une nuit de tentatives de dépucelages, il n’y arrive pas…. et donc le lendemain ramène un docteur, et découvre qu’elle avait deux grosses bites cassées et coincées dans son con ….:)))))))))))))))))))))))))))))) …..(bon, on demandera aux dames d’excuser cet écart de language et cet humour suspect…., mais on les rassure, c’est juste pour parler de virginité de la nature plutôt)….lol

    Yallah bye !

    Répondre
  • 10 mars 2023 à 14 h 11 min
    Permalien

    Et puis, vous m’excuserez mon cher…mais moi je dit qu’en occident, c’est plus des mouvements sociaux, c’est des mutuelles et des cartels d’assurances et de fonds de retraites et des syndicats corrompu jusqu’à la moelle qui ne militent pour rien d’autre que pour asseoir le confort de nantis, ou  »prolétaires aristocrates » comme vous les appelez ! ils militent le plus souvent pour des salaires astronomiques par ordres et par professions et par secteurs, le tout étant fortement compartimenté et réglé au compte goutte, un peu comme une fausse guerre entre un patronat divisé, il y a celui des gros poissons et des institutionnels, et des semi-publics bourré de fric, et l’autre d’entrepreeurs indépendants qui crèvent la dalle eux aussi ou font faillite a la chaîne ! que leur réclame t-on ? un âge de retraite anticipée précoce en réalité, et tat pis pour ceux qui ont mal calculé et se retrouvent a trimer jusqu’à 70 piges sans jamais arriver a joindre les deux bouts ! comme me disait un ami Parisien il n’y a pas si longtemps, lui quand il voit son comptable et revoit ses dettes envers la retraite et le reste, il réalise que lui en tant que cadre  »supérieur » est plus pauvre que les enseignants du secondaire, le infirmiers et les cadres moyens de la fonction publique…. qui ont déjà fini de payer leur maison et lorgnent les maisons secondaires au Portugal ou en Espagne ou ailleurs ! (ou les mobile home de luxe qui coutent le prix d’une maison)… et son comptable tout le temps de lui dire, tu va devoir bosser au moins jusqu’à l’âge de 70 piges toi aussi pour être réglo, payer tes dettes et espérer sortir en un seul morceau ! d’ailleurs, lorsque j’allais souvent dans le sud, demandez-moi qui je rencontrais tout le temps sur place qui sont des abonnés du sud et qui y vont au mois deux fois par an !? les profs, les infirmiers et infirmières, les employés (e) de communes, de villes et de municipalités, les cols bleus et le reste… avec le feu au cul pour faire la fête, et parfois des retraités anticipés qui a partir de la fin quarantaine avec des profils similaires sont déjà a la retraite avec des rentes qui equivalent de gros salaires, la maison payée, et on travaille pour son compte a son rythme et on facture une fortune une fois de retour au bercail ! Mouvements sociaux mon cul ! la nana est si bien conservée a 45 piges et déjà grand mère a cet âge, divorcée depuis 15 ans au moins, envisage le retour aux études a son rythme pour faire ceci ou cela, et participe a toutes les réunions de son ancien syndicat juste au cas ou il y a encore du fric a gratter, des réclamations a faire, des placement en job hyper bie payé avec son  »expérience » … tout ça avec un niveau technicien au mieux, et ce qu’elle te dira jamais c’est qu’elle a du massacrer son ex qui a tout payé et la moitié de la baraque :)))) a se trimballer les fesses bien bronzées a la république dominicaine et chercher un bougnoul sexy comme moi ou un black pour l’embrocher par tous les trous ! :)))) et chuis désolé y a rien de misogyne la-dedans car même si ça s’applique pour les deux sexes, on dira de moins en moins aux pères qui a notre époque sont requis par les fumeux  »mouvements sociaux » d’assumer plus de responsabilités financières et de bosser comme des chiens toute leur vie ! ….. encore une fois sans nier les nombres ahurissants de femmes sur la touche en occident encore et qui doivent elles aussi trimer comme des merdes das tout et n’importe quoi jusqu’ai Cancer final qui emporte tout !

    Mouvements sociaux ?!!! plutôt mouvements asociaux, mouvements de cartels et mafias sociales capitalistes, et mouvements de salopards qui maitrisent a fond le language des intérêts et des syndicats a la noix !  »convention collective, local numéro 238, médiations avec le patronat et les cadres, mesures disciplinaires, heures supplémentaires au syndicats payées par le patron, voyages du syndicat aux frais de la princesse, réunions bidon d’elections internes dans les hôtels de luxe, coups bas et peaux de banane a longueur de journée, inclusion de minorités pour faire crédible et inclusif, arnaque, marchandages avec les patrons et ressources humaines, négociations salariales truquées, votes truqués, avantages au syndicalistes a ne plus en finir…. » bref, la total quoi, a la limite, les patrons travaillent de manière bien plus intègre et trois fois plus que ce ramassis de tricheurs…. et si vous êtes un travailleur intègre, ce milieu et ce job c’est pas pour vous ! mieux vaut aller vendre des cacahuètes que d’espérer s’intégrer dans ces jungles voraces de  »mouvements sociaux’, de mes deux !

    Allez voir le tiers-monde et vous verrez, c’est encor pire !

    Répondre
  • 10 mars 2023 à 15 h 26 min
    Permalien

    Et j’ajouterai que c’est uniquement a cause et grâce a ces faux mouvements sociaux que nous sommes aujourd’hui au Canada l’un des pays les plus médiocres au monde au niveau de tout ou presque et au niveau des relations sociales aussi….et de la médiocrité en général qui caractérise ce pays ! il faut même se demander si c’est pas a cause d’eux que tout a été bloqué, tout a été pipé et que les partis politiques d’ici ne sont rien d’autre que des pions qui servent ces agendas syndicaleux-corporatistes qui ont fait que nous nageons dans autant d’inégalités, de clientélisme, d’egoisme et de stagnation sociale a l’echelle du pays, et la cause aussi de tous les échecs, que ce soit dans l’enseignement que dans la santé ! nos plus grandes entreprises mafieuses sont aussi des entreprises de syndicats et des fonds de gestions de retraites et de siphonneurs de deniers publics ! les uns s’enrichissent sur le dos des autres, chaque secteur tire la ficelle et la corde de son côté jusqu’à péter la corde a chaque fois et qu’on doive lui en remettre deux cordes cette fois et une chaine pour s’assurer que ça pète plus la prochaine fois ! !!!

    Honnêtement merde quoi ! qui est a l’origine du retard dans tout et dans l’économie et dans les inégalités sociales que ces armées de ploucs a travers toutes les provinces que ce soit dans la fonction publique et ses syndicats que dans le secteurs para publics ou semi publics et similaires ?! Qui se dore la pilule tout le temps sur le dos des travailleurs de la base et tente de nous endormir avec les baby boomers et les histoires des années 80 encore si ce n’est encore les mêmes syndicaleux avec l’aide des partis politiques populistes et corporatistes a fond la caisse comme ceux qui gouvernent aujourd’hui dans toutes les provinces ! les fonds de pension des québécois sont plus riches que les multinationales parfois, et on se félicite pour la chose pendant qu’au moins 50% des québécois n’ont même pas de retraite, et si vous allez jetter un coup d’oeil sur le train de vie de ces Présidents et présidents de fonds de travailleurs, leurs fonctionnaires et leurs suites et ces syndicamerdouilleux a la pelle, c’est tous des millionaires !!! ils adorent s’installer des caves a vin dans leur chics maisons cossues, la dernière piscine a la mode et les meubles de jardin qui coutent 10K qui vont avec ! :))) ils roulent en gros Vus, Allemands ou Yankees ou en berlines de luxe ou alors ils te sortent la décapotable du tonnerre en été et quand tu les vois tu te dis c’est des patrons d’etreprises performantes mais quand tu t’approche le mec ou la nana t’anonce qu’ils sont fonctionnaires,  »hauts fonctionnaires de ces espèces de coquilles vides bourrées de fric » ou syndicamerdouilleux ou cols bleus promu ou infirmieres ou chais pas moi ! :)))) …. chuis absolument pas jaloux, mais j’ai honte de ce système merdique pour tout vous dire ….car en face vous avez des centaines de milliers de gens qualifiés et formés qui n’arrivent même pas a se payer une maison en carton d’ici ou payer leur factures ! c’est d’ailleurs toute l’histoire de ce corporatisme merdique du pays qui a tourné  »social » pour le compte de certains et qu’on vante du matin au soir  »meilleure qualité de vie au monde » ou encore  »meilleure démocratie au monde »… on est mort de rire ! pendant que les minières et autres géants ou parfois et très souvent même de parfaits inconnus se chargent de rapatrier depuis l’hemisphere sud des milliards de profits dans les mines et dans les délocalisations, rapatrier seulement une partie car le reste est planqué dans les paradis fiscaux !

    d’aileurs pour revenir a la Guinée et toute l’Afrique, ce qui se passe aujourd’hui au Canada dans les minières du nord et les tensions avec les autochtones d’ici, se retrouve en Afrique ! récemment, il y a de gros conflits entre les minières Canadiennes et autres avec les autochtones qui n’hésitent plus a entrer dans leurs concessions pour faire de l’orpaillage manuel ou la recherche de diamants manuelle aussi et parfois avec des petits moyens comme des petits moteurs etc, et ces sociétés occidentales n’arretant pas de se plaindre ont recours soit a la force, soit aux avocats occidentaux et Canadiens qu’ils recrutent pour pomper plus au gouvernement local…! déjà que la part du gouvernement n’excede jamais 15% vs 85% pour la société minière, et un maigre 3% de taxes sur la vente de leurs minerais purs, or ou diamants, et qu’ils ne plient bagage du pays a la fin de la concession que lorsqu’ils ont vidé le secteur et l’ont laissé dans un état déplorable, le gouvernement qui espère reprendre ces affaires a la fin des périodes de concessions se retrouve souvent avec plus rien a exploiter ou extraire ! Aujourd’hui encore, tous ces pays la implorent les investisseurs Canadiens, nord américains, australiens et européens de venir encore investir car les découvertes de gisements continuent de se faire, mais les conditions qu’on leur dicte sot de plus en plus contraignantes ! A titre d’exemple, une minière Canadienne ou Sud Africaine ou Hollandaise ou Australienne, tirera 250 ou 300 millions de profits, et ne déclarera que 40 ou 50 millions sur lesquels elle ne paiera pas d’impot de toute façon (faisant partie de l’incitatif a l’investissement) sauf sur la revente un maigre 3% dans le cas de la guinée sur le diamant par exemple, et en bourse au Canada ou en Afrique du sud, elle revend des titres de cette concession a une autre minière qui perçoit 1.5 ou 2% sur les profits ou les royalties, etc, bref, de montage financier en montage financier, le pillage est total, le pays d’origine sait mais ne peut rien faire, certains prennent des commissions et des pots de vin, le président sait aussi qu’il est dans les intérêts des relations diplomatiques avec le pays occidental d’origine de cette compagnie que les choses se tassent, et il peut aussi toucher des sommes rondelettes…etc, et le peuple dans tout ceci ????! eh bien, il ne sait même pas que son pays sera bientôt une terre inexploitable pour rien du tout avec des rivières empoisonnées et donc en plus de la misère d’aujourd’hui, il devra composer avec celle de demain qui attend les futures générations ! De retour au pays, les profiteurs patrons, associés, investisseurs, employés occidentaux viennent se raconter leurs périples et leurs  »souffrances’, et anecdotes dans ces pays  »sauvages » tout se se barricadant dans leurs nouvelles fortunes, et réinvestissent dans les secteurs juteux….! Voici donc de très bons élèves de l’occident qui appliquent a la lettre ce qu’on leur apprend dans les meilleures écoles : sauter sur l’opportunité, et surtout quad celle-ci est facile dans le tiers monde ! et pendant que le gouvernement Guinéen déploie l’armée aussi pour sécuriser les lieux et les routes, parfois zigouiller les locaux trop insistants…etc….

    Et après ils viennent te dire ici que machin untel la grosse multinationale d’aluminium, la minière aussi et la pétrolière a décidé de réinvestir ici, a demandé une rallonge et aide des gouvernements provinciaux et fédéraux car va créer plus de jobs et  »pérenniser » les jobs existants…comprendre les faire accéder aux salaires a six chiffres et retraites a six chiffres, et du coup, tout le monde est heureux…:))) et les politiciens de merde qu’on a de réclamer dans leur petit populisme a la noix  »le Québec aux Québécois !…..nous avons réussi la ou d’autres ont échoué, nous nous engageons a fournir la prospérité comme toujours et nous nous battrons pour notre province…blablabla  » et tout le pitch de tensions avec le fédéral..et le reste…. :)))

    Bon, Yallah, faut que j’arrête ici… sinon, chuis pas sûr que la  »démocratie » va continuer de s’appliquer dans mon cas…:))))

    Désolé pour tartiner aussi épaix….(comme d’hab vous me direz..:)))) )

    Répondre
  • 10 mars 2023 à 15 h 47 min
    Permalien

    Si vous voulez voir a quoi ressemble le déchargement de riz indien au port de Conakry

    Video par un indien qui en a plusieurs…. que j’ai vu recemment

    https://www.youtube.com/watch?v=_CEQ_K12ACM

    il parle indien c’est un youtubeur, mais la traduction en anglais est activée, et ses amis indiens longtemps établis en guinée responsables de l’importation du riz lui expliquent….

    j’en ai vu des similaires au Senegal, et dans toute l’Afrique de l’Ouest…. et c’est rien comparé aux rapports sur la famine, la malnutrition, les maladies, et le chômage qu’on trouve sur les sites des organismes internationaux ou dans la presse !

    Répondre
  • 10 mars 2023 à 16 h 27 min
    Permalien

    J’espère que vous avez vu la première video du Hold up sur la plus grosse mine de fer au monde…. ça résume absolument tout ! et chapeau a ce journaliste Alain Foka et sa chaine Youtube qui vaut largement le coup d’oeil…

    Merci d’avoir lu !

    Répondre
      • 10 mars 2023 à 22 h 32 min
        Permalien

        lorsque je dis que ça résume tout… cela inclut la nouvelle junte militaire putschiste au pouvoir qui ous renvoie aux traditions Africaines, il y a eu 8 putschs militaires réussi en Afrique lors des 10 dernières années, et celui de la Guinée avec ce colonel Mamady Doumbouya a suivi celui du Mali par son copain d’ailleurs et celui avec qui ils se sont entrainés ensemble par les Marines de la US army tout recemment ! bref lui est né en 1980, et son homologue Malien colonel Assimi Goita né en 1983, avec la difference que Doumbouya a commis son putsch au moment ou des rumeurs a son encontre parlaient de le destituer de son poste par l’ex president Condé qui l’a promu a la base et l’a mis a la tête des renseignements ! …bref, notre journaliste Alain Foka très populaire sur Youtube aujourd’hui qui n’arrête pas de lui jeter des fleurs et le créditer d’avoir pu renégocier les contrats miniers du Fer et de la bauxite aussi n’empêchera pas la vieille garde et les politiciens hyper corrompu de vouloir lui couper la tête ! d’ailleurs j’ai vu un autre épisode (le premier de celui que j’ai mis en lien) qui parle de Bauxite et d’entreprises chinoises, puis j’ai lu ailleurs que les Chinois veulent la peau du colonel putschiste car il leur impose des règles de plus en plus contraignantes et leur demande de faire du développement…chose qu’ils ne sont pas censé faire !… et puis de toute façon comme ce type est a la base un caporal de gendarmerie française, au moindre faux pas c’est soit les Chinois qui trouveront le moyen de le descendre par ses plus proches collaborateurs, soit ce seront les français qui le feront s’il touche a leur moindres intérêts assuré par l’ex président hyper corrompu ! ….

        Aujourd’hui Guinée, RDC font les manchettes en Afrique, car on a remis en cause les contrats des chinois dans les mines qui ne sont pas la depuis très longtemps, on ne critique pas ces entreprises chinoises pour leur éthique uniquement, mais on tente de faire de la récup politique et populiste comme c’est le cas de notre ami journaliste Alain Foka…:))) et ça risque de mal se terminer pour tous de toute façon, car si les entreprises Chinoises décidaient de boycotter ces pays en représailles, elles n’en feront qu’une bouchée !

        le destin de l’Afrique est maudit…. de catastrophe en catastrophe, et leur principal péché est de posséder autant de richesses et sont incapables de les exploiter eux-mêmes ! hélas ! et lorsqu’on voit cette histoire de comment des Rio Tinto et similaires signent des contrats et prennent des concessions aussi gigantesques uniquement pour spéculer en bourse et lever des fonds immenses ou alors acheter les concession 100 millions et les revendre 2.5 milliards six mois plus tard a d’autres minières qui ne foutent rien non plus sur le terrain sans que les gouvernements ne touchent un kopek, cela démontre le degrés de mépris aussi envers ces pays Africains ! Alors qu’il aurait tout simplement fallu engager des avocats compétents en affaires et secteur miniers pour tout redéfinir et tout rebaser sur des contrats clairs ….bref…mais avec la corruption c’est peine perdue !

        j’aime bien comment un type interviewé par ce journaliste qui fait la pub du colonel, lui a dit le problème c’est nos élites formés a MIT aux states et en Suisse et ailleurs en occident, lorsqu’ils rentrent au bercail, au lieu de devenir les porteurs de solutions pour nos pays, ils deviennent le problème car c’est eux qui foutent le bordel de la corruption ! je valide ! en pays arabes c’est la même chose et au Maghreb aussi… ! nos elites sont nos plus grands voleurs et c’est eux qui manipulent le pouvoir et les présidents, et même la monarchie au pouvoir absolu je peux vous assurer que pour tout pouvoir qu’elle a est celui de s’enrichir elle-même, sinon, ils se foutent de sa gueule du matin au soir dans les cercles élitistes …. et c’est les conseillers de l’ombre et les types les plus pourri que personne ne connait qui gèrent le pays avec les flics et les renseignements ! et les tireurs de ficelles étrangers bien entendu ! …

        le capitalisme, c’est aussi ça au final, c’est le fort qui bouffe le faible tout simplement, et ça vous met en place les systèmes les plus pourris et les plus sophistiqués et sournois a la fois pour que tout le monde n’y voit que de la poussière ! :))))….pendant que les milliards s’envolent !

        vous devriez voir la première partie, c’est presque a se tordre de rire, ils affirment que ni au Congo ni en Guinée ni ailleurs en Afrique, personne n’a jamais su des gouvernements combien de pétrole pompait ELF, combien de bauxite extirpent les Chinois et renvoient chez eux, et c’est valide pour tous les minéraux et matières premières…et ce sont les minières et les pétrolières occidentales ou asiatiques ou australiennes qui communiquaient depuis 70 ans aux gouvernements africains combien ils ont extrait et combien ils doivent a ces gouvernements des mois plus tard a chaque fois !!! une véritable blague ! imaginez juste ce que les fonctionnaires de ces boites françaises comme ELF ou Total ont pu mettre dans leur poches en millions et milliards et qui passaient inaperçus et sous les radars de tout le monde ! ….

        ça me rappelle une secrétaire qui m’a raconté une fois au Bled comment elle a bossé pour un business de français au port, et que ces derniers avaient une concession ou agrément de transbordement de navires (déchargement de containers) et que la compagnie employait seulement le fils du patron français et elle comme secrétaire et ils recrutaient les dockers sur place comme journaliers et les payaient cash, et que la boite se faisait parfois $100.000 par jour e recettes, sans avoir a engager de frais !!! le proprio qui est le père qui vit en france vivait comme un seigneur et recevait ses chèques régulièrement, quant au fils, patron sur place elle me disait, il vivait comme crésus et parfois arrivait de la boite de nuit au boulot le matin très tôt sans dormir…. car le travail finissait pour eux vers 13 ou 14 heures, et il allait roupiller ensuite dans la grosse baraque familiale pour aller faire la fête a son réveil tous les jours ! :))))…. et dire qu’on se dit parfois qu’on est maudits ou mal nés ! je ne compte pas dans mes souvenirs des chanceux pareils, il y en a dans tous les pays du monde….et on en a même ici au Québec … comme le boss de la boite de médias milliardaire qui l’a héritée et qui voulait devenir premier ministre et n’a en fait commencé a travailler dans sa vie qu’a l’âge de 42 ans ! :))))

        Yallah bye ! et bonne fin de semaine !

        Répondre
  • 12 mars 2023 à 17 h 39 min
    Permalien

    En termes Scientifiques purs, il va falloir qu’on arrive un jour a admettre une sorte de théorie qui dit que :

    Le Capitalisme, c’est la  »BIO-COMPETITION »…. Le Socialisme, c’est l’opposé et c’est donc la  »BIO-COHABITATION », la première sera tout le temps dominante car il en va carrément  »d’architecture biologique de l’Espèce humaine », lorsque la seconde, est le fruit de la  »Conscience sociale » uniquement »…cette dernière n’intervient donc ou n’est désirée, que lorsque les jeux sont faits, lorsque  »la sélection des espèces » est complète, et lorsque la Biologie a atteint son but et son objet !

    Petite Conclusion  »Concluante » donc en ce qui me concerne…. et cette fois je n’irais pas en prenant des pinces, ni en continuant a croire ou faire croire qu’il puisse exister une résistance d’envergure a ce Capitalisme aujourd’hui a travers le globe….. et je trouve d’ailleurs qu’il serait bien de poser le problème tel qu’il est si on veut repartir sur des bases plus saies et avoir conscience de ce qui se passe autour de nous…. Voici donc mon verdict en deux phrases, et en deux mots ;

    Aujourd’hui, Les Peuples ont déjà pris le pouvoir a travers le monde, (en grande majorité), et ils ont choisi le Capitalisme ! c’est aussi bête et choquant que cela ! ils ont délibérément choisi les rapports inégaux, rapports de classes encore plus graves qu’ils veulent perpétuer, rapports d’injustices extrêmes dont ils sont parfaitement conscients et très souvent les auteurs, car le pire est justement qu’ils ont fait ces dernières décennies ce choix très consciemment et en possession de toutes leurs capacités mentales et intellectuelles ! Ceci implique aussi, que les Peuples sont ceux qui font en même temps le choix de reconduire des systèmes défaillants, des états totalitaires, des despotes et des politiciens corrompu partout sur la planète, et ils le font en parfaite connaissance de cause…. pour leur plus grands intérêts !

    Vous me direz alors qu’en est-il du pouvoir immense et hégémonique des despotes, des administrations ultra capitalistes des puissants de ce monde, et du pouvoir économique des puissants archi multi milliardaires qui se situent en haut de la chaine Alimentaire ? et que si les peuples avaient pris un quelconque pouvoir, tous ceux la seraient pas parmi nous !? et je vous répond que c’est la grosse erreur de jugement que nous commettons depuis un bout maintenant et depuis la mondialisation plus exactement ! tous ces systèmes politiques corrompu ou despotiques ou ultra militaristes et ultra libéraux et extrêmement clientélistes sont tout simplement le produit et les élus de ces peuples ! ….aujourd’hui plus qu’hier, et aujourd’hui en totale rupture avec ce qu’on connaissait hier il y a a peine 30 ans ! ils sont le produit donc de ces nouvelles volontés des peuples, et leur capacité a hisser a ces hauteurs ces personnes, ces  »élus », ces chanceux et ces milliardaires auxquels ils passent leur vies a s’ydentifier et vouloir atteindre ! Un peu comme un processus biologique naturelle de sélection des espèces, et de mise en avant de celles qui soient les plus aptes a dominer les autres et leur survivre !!!! il en va quasiment de  »survie » ou de modèle bactériologique, viral et biologique donc de course pour la survie et d’établissement d’un modèle qu’on érige pour se hisser et hisser nos semblables pour arriver a se maintenir dans la course…si on veut !

    Ceci dit, il existe bien entendu des portions uniquement de peuples totalement soumis et donc de personnes dans chaque société qui eux peuvent sincèrement militer pour un modèle social égal ou anti-capitaliste… mais ceux la, sont probablement moins de 5% sur la planète et a travers tous les peuples de notre époque ! Même au sein de pays ou la misère noire est de mise pour tout le monde comme dans l’exemple que j’ai donné de certains pays d’Afrique, eh bien, détrompons-nous, il s’agit de la même matrice  »Bio-compétitive » capitaliste qui fait que les plus forts bouffent les plus faibles même a cette echelle et au sein de ces sociétés Africaines aujourd’hui !

    Je continue de cogiter sur tout ça…. et je crains fort d’avoir raison hélas ! car il semble bien au final comme dans un exercice élémentaire de mathématiques que : Le Capitalisme ou  »La Bio-Compétition » ait préséance, priorité absolue et prédominance sur… les idées Socialistes, et les volontés de Sociétés justes ou équitables, ou la  »Bio-Cohabitation »…. cette dernière d’ailleurs, est parfaitement diluable dans la première, (dans le capitalisme), et pas le contraire !

    Je vous remercie d’avoir lu mon point de vue du moins a ce stade…et de faire preuve d’ouverture d’esprit comme je tente de faire…. car il ne s’agit pas que de combattre  »l’autre » qu’on voit et accuse de capitalisme morbide, il s’agit de combattre ou de déceler au moins ce que nous portons tous en nous-mêmes : cette architecture biologique de la compétition et notre penchant naturel pour le capitalisme si on veut !

    Merci Ysengrimus !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *