Grève en France – Et si les cheminots faisaient circuler les trains GRATUITEMENT !

Bonjour à toutes et à tous,
This article is available in Portuguese on: Facebook
Faire circuler les trains gratuitement est la meilleure façon d’obtenir le soutien du public, et une bonne occasion de lui expliquer que les autres professions doivent aussi se mettre en grève. Pendant la grande grève de 1986, les cheminots avaient fait repartir les trains GRATUITEMENT ! mais, il faut dire qu’à l’époque la grève des cheminots avait réussi à s’auto-organiser en coordination afin d’échapper à l’influence néfaste des syndicats :
La CGT et l’intersyndicale sabotent le mouvement en annonçant que la prochaine journée d’action aura lieu le 9 janvier 2020 (vidéo 19 secondes)
Le 9 janvier 2020, c’est dans 21 jours. 21 jours c’est énorme. C’est du sabotage ! Et pourquoi pas, tant qu’ils y sont, le 9 janvier 2021 ? En fait, ils ne le disent pas, mais eux aussi respectent la « trêve de Noël », et même plus, puisqu’il annoncent une trêve de 21 jours pour les actions :

Bien à vous,
do
20 décembre 2019
http://mai68.org/spip2

En 1986, le mouvement de grève générale a été brisé par un attentat terroriste, qui a eu lieu le 16 décembre si je me souviens bien. Seuls les cheminots ont continué la grève. Les autres travailleurs n’avaient pas besoin des trains pour aller au travail. Les cheminots ont redémarré des trains de voyageurs gratuitement. Pas des trains de frets qu’au contraire ils sabotaient pour éviter que les jaunes puissent les conduire. Ils ont pu ainsi populariser leur grève, obtenir des caisses de solidarité, et donc prolonger leur grève jusqu’à obtenir une victoire.
Aujourd’hui, en ce moment, les gens se déplacent surtout dans leur famille. Car, en France, c’est les vacances de Noël. Leur offrir gratuitement le transport populariserait énormément la grève. Et en discutant avec les passagers, il y aurait une chance pour généraliser la grève. Car, en fait, il n’y a pas beaucoup de professions en grève et les gens se sont démerdés quand même pour aller au boulot. Train ou pas. Métro ou pas.

4 pensées sur “Grève en France – Et si les cheminots faisaient circuler les trains GRATUITEMENT !

  • 25 décembre 2019 à 16 h 37 min
    Permalink

    Il me semble que ce serait difficile, il faudrait que les guichets refusent la vente des billets, il faut arrêter la vente sur Internet, ce serait la chienlit si les voyageurs viennent comme et quand ils veulent et se mettent n’importe où, etc . . .
    Il serait plus simple de déboulonner quelques rails sur tous les trajets.

    Répondre
    • 26 décembre 2019 à 10 h 21 min
      Permalink

      @ Tous
      Il y a un siècle et demi à peine, au début du mouvement ouvrier organisé en syndicats et en partis politiques des travailleurs la classe prolétarienne connaissait parfaitement le sens et l’objectif du mot GRÈVE.
      Ca signifiait tout simplement = cesser de travailler = cesser de produire directement ou indirectement du travail – du surtravail et donc de la valeur et de la plus-value = le sang qui alimente le capital qui sans cette sève périclite et meurt.
      Il aura fallu des dizaines d’années de dégénérescence et de collusion des chefs, des syndicats pseudo « révolutionnaires », des partis politiques de la go-gauche = concomitante – parallèle – à l’expansion et l’infiltration de l’immense petite-bourgeoisie des services (notamment) pour que cette connaissance = cette conscience de classe élémentaire = s’effrite et soit bafouée, mise à mal au sein de la classe elle-même.
      Aujourd’hui par exemple la petite-bourgeoisie répand des idées comme celles-ci : « Faire circuler les trains gratuitement est la meilleure façon d’obtenir le soutien du public » (sic) comme si de miner – flouer – couler la GRÈVE – ALLAIT LA RENFORCER (!)
      L’objectif d’une GRÈVE n’est pas et n’a jamais été « d’obtenir le soutien du public » concept petit-bourgeois associé au concept de « forces citoyennes » – et de « démocratie populiste » que le grand capital agite devant les yeux du populo lui laissant croire – à chaque fois que les tensions économico-sociales s’intensifient qu’une bonne petite élection popu;laire truquée redonnera la parole au peuple = au public (sic) = à ces gens sans pouvoir dont le grand capital n’a que faire… quoiqu’en pense la petite-bourgeoisie qui cherche à se donner un rôle dans cette lutte de classe à finir.
      Si la grève pour la défense des conditions de vie et de travail (pour les retraites) n’est pas suffisamment efficace et suffisamment répandu parmi les travailleurs, ce n’est pas en la minant complètement qu’on la renforcera… Il faut alors faire comme certains cheminots – et certains routiers des raffineries = aller la porter devant les usines, les raffineries.
      Incidemment, c’est justement au moment où la grève qui bloque l’économie française efficacement que surgissent ces fadaises de briseurs de grève pour soi-disant « gagner la bataille de l’opinion publique » un mythe conçu et répandu par les médias bourgeois.
      Ce n’est pas l’opinion public qui nous préoccupe mais l’opinion prolétarienne qui nous occupe.
      Merci pour ces posts chers amis et camarades
      Robert Bibeau

      Répondre
  • 27 décembre 2019 à 15 h 14 min
    Permalink

    «la grève qui bloque l’économie française»
    Si tu étais en France, tu saurais que la grève ne bloque rien du tout !
    Bien à toi,
    do
    http://mai68.org/spip2

    Répondre
    • 27 décembre 2019 à 16 h 41 min
      Permalink

      Je l’ai dit à mon épouse il y une dizaine de jours : si ces idiots de syndicats, essentiellement la CGT, UNSA, FO qui défendent surtout les avantages des retraites spéciales, proposaient une trêve pour noël et nouvel an, ils se montreraient intelligents, c’est là que le bat blesse, ce sont des bourricots .

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *