Gaza: est-ce une guerre entre le Hamas et Israël dont les palestiniens seraient une victime collatérale ?

Par Normand Bibeau.

Pathétique que d’analyser la dynamique de la guerre arabe contre le capitalisme à travers la lorgnette déformante et réductrice d’une «guerre entre Israël et le Hamas» ainsi que le font les idéologues bourgeois – de gauche comme de droite –  afin d’en occulter les causes véritables et de tromper le prolétariat internationaliste.

S’il s’agissait d’une «guerre entre Israël et le Hamas», de quoi s’agissait-il depuis 1909 ou 1948 ?

Que faisait le Hamas durant les 28 guerres qui ont opposées les palestiniens tantôt seuls, tantôt associés à leurs compatriotes arabes depuis 1948 ?

L’histoire du peuple palestinien démasque la supercherie monumentale d’une «guerre entre le Hamas et Israël» pour le bénéfice du peuple palestinien.

L’unanimité des idéologues capitalistes et de leurs médias à réduire la lutte palestinienne, fer de lance de la lutte anti-coloniale arabe pour récupérer sa terre et ses hydrocarbures, contre le colonialisme européen et son vaisseau amiral d’occupation, l’entité israélienne – État juif et raciste – et ses colons mercenaires sionistes.

La problématique coloniale au Moyen-Orient démontre à l’évidence combien il s’agit là d’une supercherie idéologique réductrice et mystificatrice.

L’acceptation «éventuel» du Hamas dans une Palestine d’après pogrom génocidaire par l’entité fasciste sioniste israélienne et ses maîtres  occidentaux, avec la collaboration des laquais égyptiens, jordaniens, qataris, saoudiens et marocains, etc. et le «silence» complice de la Chine et de la Russie, pourrait constituer un aveu de la vraie mission du Hamas via son opération suicidaire «Déluge d’al-Aqsa»: détourner la juste lutte du prolétariat palestinien pour son émancipation; empêcher toute alliance avec le prolétariat israélien afin d’éradiquer toute velléité palestinienne d’exercer le contrôle sur sa terre et sur ses réserves de gaz naturel à être exploitées aux larges de la bande de Gaza au seul profit des capitalistes occidentaux, de leurs gardes-chiourmes israéliens et de leurs KAPOS arabes .

Déjà les capitalistes U$/U€ avec la protection des israéliens ont construit un port sur la côte gazaouie sous le mensonge d’apporter de l’aide humanitaire aux palestiniens massacrés.  Aucune aide n’est apportée, au contraire, les palestiniens qui se sont réfugiés sur la plage sont bombardés sans relâche par la soldatesque israélienne fasciste afin de les faire déguerpir de la plage et l’aménager pour l’arrivée du matériel de forage et de transbordement du gaz vers l’Europe.

La vraie mission du “port” américain à Gaza – les 7 du quebec

Pour le bloc des puissances impériales occidentales la répression du peuple palestinien est de la plus haute importance. Cette guerre de massacre fait leçon aux peuples arabes de la région sur le sort qui les attend s’ils osent se révolter contre l’autorité hégémonique américaine. Le cœur de la jeunesse internationale bat à Gaza…(dossier) – les 7 du quebec.

Les capitalistes occidentaux, surtout allemand et français, en manque de gaz «bon marché» suite à la destruction du pipeline Nordstream (Seymour Hersh révèle le motif de la destruction des gazoducs Nord Stream par les États-Unis – les 7 du quebec) par leurs «amis» U$, norvégien et danois, crient famine, leur aristocratie populiste s’impatiente face à l’inflation galopante et commence à foutre à la porte des prébendes corporatistes la vieille garde politicienne prétorienne moribonde, incapable de livrer l’Ukraine à l’exploitation occidentale exclusive.  Cette bourgeoisie décadente européenne est incapable de faire plier la Russie, ou de soumettre la Chine.

Pire, depuis 80 ans et 28 guerres d’extermination, cette bourgeoisie occidentale se montre incapable d’écraser les pauvres palestiniens quasi désarmés…sinon de leur immense courage patriotique.

La vérité à la tête dure et toujours elle se défriche un chemin, si les sionistes génocidaires israéliens et leurs sponsors U$/U€/ OTAN acceptent le Hamas à la table de négociation des exploiteurs sanguinaires du peuple palestinien, l’humanité saura que le «Déluge d’al-Aqsa» n’était que la MACHINATION D’AL-AQSA«Ouragan d’al-Aqsa» brise le mythe du régime colonial sioniste invincible – les 7 du quebec CQFD)  une malversation terrifiante de la part d’un groupe militaire à la solde d’une clique des principautés arabes du Moyen-Orient. Un clan capitaliste prêt à sacrifier des centaines de milliers de palestiniens pour se maintenir au pouvoir avec la bénédiction du Grand capital mondial occidental et oriental.

Nous pensons que le prolétariat internationaliste doit soutenir le prolétariat palestinien ainsi que le prolétariat israélien qui seuls peuvent apporter une solution définitive à ces guerres impériales punitives qui accablent les peuples de cette région martyr.

«Gaza depuis le 7 octobre», le film d’Aymeric Caron dont vous ne sortirez pas indemne – les 7 du quebec
«Le Hamas n’a jamais été aussi fort»: Israël est coincé dans une guerre qu’il ne peut pas gagner – les 7 du quebec

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

2 réflexions sur “Gaza: est-ce une guerre entre le Hamas et Israël dont les palestiniens seraient une victime collatérale ?

  • 10 juillet 2024 à 12 h 24 min
    Permalien

    On ne peut parler de Prolétariat Palestinien et de Prolétariat Israélien dans le cas d’une occupation ! c’est aussi bête que ça ! :))

    J’ai soulevé ces questions de fond depuis toujours, lorsque je plaidait qu’a la base, sans la solution a un seul état et non celle a deux États, un seul État qui soit Fédéral et qu’on pourra appeler Israel-Palestine ou comme disait Kadhafi  »Isratine » :))) quel con ce Kadhafi il avait de bonnes idées lui aussi mais il les exprimait de manière caricaturale :)), et donc État fédéral qui inclut les territoires Israéliens et Palestiniens, et qui soit la seule solution qui soit viable et démocratique, si toutefois on permettait a la gauche Israélienne de monter au pouvoir ! chose qui ne risque pas de se passer avec les développements sur le terain qu’on connait !

    De plus, lorsqu’on évoque le  »Prolétariat Israélien », il faudrait peut-être ajouter a votre liste de  »laquais Saoudiens et Marocains et autres », les négationistes et les révisionistes qui ne reconnaissent pas du tout Israel, et veulent la rayer de la carte incluant son  »prolétariat »… comme l’axe Iran, Syrie et l’Algérie, et les autres, et ne pas avoir peur de le souligner ! sinon, parler de prolétariat Israélien dans ce cas et sans le faire ou se contenter de citer les laquais pro occident… ceci a mon humble avis discrédite cette version de Prolétariat Israélien et Palestinien ! …

    Merci, et avec tout mon respect tout de même !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *